Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 08:00

Nouvelle convention entre l’AFD et OSEO

OSEO et l’Agence Française de Développement (AFD) ont signé, le 3 janvier, une nouvelle convention de partenariat qui élargit les capacités d’intervention de l’AFD en outre-mer avec le soutien d’OSEO. Les produits dits « mezzanines » d’OSEO seront désormais distribués dans l’outre-mer par l’AFD et permettront de financer, aux côtés des banques, le développement des entreprises. Il s’agit des contrats de développement innovation, des contrats de développement international, des contrats de développement participatif, des prêts participatifs pour la restauration hôtelière (PPRH), des prêts participatifs pour la modernisation et la transmission de la restauration  (PPMTR), des prêts verts destinés à financer des investissements des PME prenant en compte les enjeux de protection de l’environnement, et des prêts pour l’export (PPE). Ces produits « mezzanines » facilitent le financement des investissements immatériels des entreprises et de leurs besoins en fonds de roulement induits, avec un différé de remboursement, sans garantie ni caution personnelle.

Cette nouvelle convention s’inscrit dans le cadre de la convention générale de partenariat entre OSEO et l’AFD, signée en juin 2009, qui renouvelait une coopération engagée depuis les années 1970. Elle a pour objectif de faciliter l’accompagnement du développement des entreprises d'outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Réunion, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Mayotte et Saint-Pierre-et-Miquelon) et de favoriser leurs investissements. Elle complète les produits de financement du compte clients et de l’innovation déjà diffusés en outre-mer.


Vers une filialisation de l’activité outre-mer de l’AFD

Parce que l’AFD a un manque de fonds propres, le directeur général de l’AFD, Dov Zerah a commandé une étude de faisabilité pour filialiser son activité en direction de l’outre-mer. Une démarche qui satisferait pas mal de responsables publics ultramarins pas forcément heureux que l’AFD ait pris le relais d’OSEO… Depuis, les investissements de l’AFD en outre-mer sont comptabilisés dans l’aide publique au développement. « Ca veut dire, estime un proche de Victorin Lurel, que l’outre-mer  est inclus dans l’aide aux pays sous-développés. Outre le fait que ce n’est pas très valorisant pour l’outre-mer, ça permet de gonfler artificiellement l’aide publique française au développement en l’aidant à se rapprocher des 1%, considérés comme l’objectif à atteindre.

FXG (agence de presse GHM)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents