Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 06:15

Derrière la transat AG2R, le Rhum…

Figaro-34.jpg« Les stagiaires sont en mer », énonce d’emblée, ce dimanche 23 mars à Port-la-Forêt (Morbihan), Luc Coquelin quand on lui demande des nouvelles de Mathieu Forbin, Arthur Prat, François Guibourdin, Nicolas Thomas, les deux équipages de Guadeloupe Grand large, et des cinq autres stagiaires, leurs préparateurs techniques. « Ils se rendent compte de là où ils sont et ils se familiarisent avec les courants », complète leur formateur ès course au large. Les deux bateaux financés en grande partie par la Région s’élanceront le 6 avril prochain à l’assaut de la Transat AG2R, de Concarneau à Saint-Barth.

Martial Bariel et Olivier Souilhac, les deux autres encadrants de Guadeloupe Grand large, sont arrivés les premiers à Port-la-Forêt le 26 février dernier pour réceptionner les deux Figaros Bénéteau et préparer le camp de base des Guadeloupéens. Et les soucis ont commencé ! Le 27 février, le premier Figaro a été livré. Le lendemain, alors que les deux préparateurs décident de reporter, la mise a l’eau du second, posé sur son ber, une rafale renverse l’ensemble. Crac, boum, aie ! Le flanc bâbord est bien amoché : la coque et la pelle de safran sont à reprendre… Avant l’arrivée des  équipages, Barriel et Souillac trouvent à Brest un autre Figaro à louer pour permettre l’entraînement et organisent les réparations. Le  6 mars, à peine arrivé, Luc Coquelin part avec un équipage chercher le nouveau bateau… Ouf. Depuis, ça roule, enfin, ça navigue. Ils ont pu essayer leurs jeux de voiles neuves et s’aventurer sur le plan d’eau breton. C’est un gros challenge pour les Guadeloupéens car l’AG2R aligne peu de bateaux (une quinzaine), « mais ce sont des tueurs » d’après Luc Coquelin. Deux vainqueurs du Vendée-globe challenge, Michel Desjoyeaux et Roland Jourdain, le dernier vainqueur de l’AG2R, Gildas Morvan, sans compter la nouvelle génération des figaristes qui poussent les vieux vers la sortie, Erwan Tabarly, Fabien Delahaye, Yannig Livory ou Jeanne Grégoire. Face à un tel plateau, l’objectif de Luc Coquelin pour ses poulains est de faire « figure honorable ». « Avec le gros niveau des figaristes, on est venus pour apprendre », explique-t-il. Car derrière cette transat, il y a un autre challenge en vue, la Route du rhum - Destination Guadeloupe en novembre prochain. « Notre objectif, c’est une belle place sur le Rhum ! »

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents