Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 06:28

Jean-Pierre Philibert : « L’année de l’Outre-mer n’a pas été une grande année pour l’Outre-mer »

JP-Philibert.jpgLa Fédération des entreprises d’outre-mer (FEDOM) a tenu son assemblée générale, mercredi à la maison des Polytechniciens, à Paris. Au déjeuner, les patrons d’outre-mer recevaient le secrétaire outre-mer de l’UMP,  Dominique Perben. Dans l’après-midi, c’est Marc Vizy qui est venu leur adresser la parole au nom du pôle outre-mer de François Hollande. En fin de journée, c’est Olivier Magnaval, directeur de cabinet de Marie-Luce Penchard qui est venu les voir. Devant le représentant de la ministre (encore empêchée), Jean-Pierre Philibert, le successeur de Guy Dupont à la tête de la FEDOM a déclaré d’emblée : « L’année de l’Outre-mer s’achève bientôt… Mais quand on juge, il y a beaucoup de circonstances atténuantes pour qu’elle n’ait été une grande année pour l’outre-mer. La durée, l’ampleur de la crise ont impacté les politiques publiques. » Si , reconnaît-il à l’instar du ministère, « l’outre-mer ne doit pas s’exonérer de sa part, on aurait aimé voir les curseurs de déplacer un petit peu plus ». Il a admis tout de même que le cabinet de la ministre avait pris la mesure des choses en sanctuarisant es crédits du  logement social en juin dernier, « en dérabotant ». Il a salué la création du fonds d’investissement de proximité « une idée partagée par tous y compris jusqu’au sein du cabinet », faisant allusion à l’opposition socialiste. Il a encore salué le « maintien conditionné des accords Cospar, Bino, ec… » avant  de regretter « le reste accessoire même s’il impacte nos économies ». Et si l’année qui finit « aurait pu être pire », il a salué « un avantage collatéral » avec l’abandon de la taxe hôtelière et le maintien de la TVA à taux réduit. « Pas mal, Nicolas Nion ! », a-t-il lancé au fer de lance du lobbysme hôtelier ultramarin, le président du groupement des hôteliers de Guadeloupe. 29-novembre-2011-0015.JPGEt comme il l’a dit à Marc Vizy, « représentant de François hollande », il a indiqué à Olivier Magnaval : « Rien de pire que le changement de règle à tout moment… » En réponse, le directeur de cabinet de Mme Penchard a insisté sur « les dispositifs préservés dans le contexte actuel ». « La défiscalisation est nécessaire pour les outre-mer à côté, bien sûr, des subventions. » Il a salué « l’articulation nécessaire entre ces deux outils à la différence du Parti socialiste ». Marc Vizy avait rappelé peu avant que François Hollande s’était engagé en faveur de la défiscalisation. Et en réponse aux attaques de la gauche, Olivier Magnaval a employé cette formule : « Largage ? Non, soutien. Et Marie-Luce Penchard est la mieux placée en tant qu’ultramarine pour expliquer qu’il ne s’agit pas de largage mais d’une philosophie d’action pour valoriser l’outre-mer. » Jean-Pierre Philibert a conclu son adresse au ministère de l’Outre-mer en parlant d’optimisme « pour peu que la visibilité et la stabilité soient au cœur des politiques, quels qu’ils soient, pour nos économies ».

FXG (agence de presse GHM)


La ministre opérationnelle dès lundi

Olivier Magnaval a donné des nouvelles de sa patronne restée en Guadeloupe depuis son malaise, lundi dernier. « Elle fait travailler le cabinet à distance et reprendra le boulot la semaine prochaine. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents