Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 03:00

Le théâtre ultramarin sur le pont d’Avignon du 7 au 30 juilletverbe-2.jpg

Les théâtres d’outre-mer sont à l’honneur en Avignon tout le mois de juillet à la chapelle du Verbe incarné pendant le festival off. Sous la houlette de Greg Germain et Marie-Pierre Bousquet, les Théâtres d’outre-mer en Avignon (TOMA) offrent un rôle aux metteurs en scène ultramarins, au casting du théâtre français. Fervent défenseur de la diversité culturelle, Greg Germain offre aux troupes venues de la Réunion, de la Guyane ou des Antilles l’occasion de promouvoir leurs pièces sur les planches de l’Hexagone. La programmation de la saison 2010 a jeté son dévolu sur sept œuvres ancrées dans l’actualité et les problèmes de société. Antigone à New York de la compagnie guyanaise KS & Co revisite le tragique du Grec Sophocle en une allégorie moderne de l’exclusion sociale. En Martinique deux compagnies ont retenu l’attention de Greg Germain, Wabuza compagnie et le théâtre du Centaure. La première met en scène Ruddy Sylaire qui, seul sur scène, s’attaque au chef d’œuvre d’Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal. Le théâtre du centaure en collaboration avec le Luxembourg traite dans Agatha de la douloureuse question taboue qu’est l’inceste mais explore aussi la complexité et l’intensité des liens fraternels. La Réunion s’illustre aussi dans le registre des sujets épineux et fait le choix de la modernité. Danse et beat-box  dans J’ai pas cherché sont là pour traiter du lourd fardeau de la culpabilité de la femme violée. En Guadeloupe, la compagnie Difé Kako perpétue la tradition de l’oralité des cultures antillaises en présentant le conte chorégraphique Makak janbé croco, déclamé par Igo Drané. Mais la saison 2010 du TOMA, c’est aussi deux productions métropolitaines invitées par Greg Germain comme la compagnie des acharnés mais aussi une troupe belge qui avec les monologues voilés raconte la vie de ces femmes musulmanes derrière la burqua. C’est un panorama reflet de la diversité culturelle française au programme de la chapelle du verbe incarné.

Gaëlle Jotham (Agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents