Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 08:06

Brandon Bondot, victime du Paris-Limoges, venait de Port-Louis

Brandon-Bondot.jpgLa mairie d’Etampes (Essonne) confirme sur son site Internet que parmi les six victimes de l’accident ferroviaire survenu les 12 juillet dernier à Brétigny-sur-Orge, se trouvait un jeune homme de 19 ans, Brandon Bondot dont la famille est originaire des Grands-fonds de Sainte-Anne en Guadeloupe. A 17 h 14, vendredi, quand le train Intercités Paris-Limoges, a déraillé, Brandon se trouvait, comme Vincent Cramard, 23 ans, l’autre victime locale de ce drame, sur le quai, attendant le RER  C.

Il y a cinq ans, Brandon, sa mère Miranette, et ses trois frères et sœurs (il était l’avant-dernier), ont quitté Port-Louis en Guadeloupe où il était scolarisé jusqu'au collège et où vit encore son père (un Louimon), pour rejoindre la grand-mère, deux tantes, deux tontons et une douzaine de cousins a Etampes.

Le quotidien Le Parisien évoque au sujet de Brandon qui était encore lycéen, « un athlète prometteur » qui  « aimait aussi entraîner les plus jeunes ». Dans son groupe d’amis à Etampes, il était considéré comme « le sportif de la bande ». Il jouait au foot au club de Brétigny, en catégorie U19 (niveau espoirs). Sa tante Nelly a confirmé à France-Antilles que Brandon souhaitait devenir entraîneur de foot. Il s’intéressait aussi à la musique et avait des talents de DJ.

Ses proches n’ont appris son décès que samedi soir, plus de vingt-quatre heures apres l’accident. Toute la journée, la famille s’était réunie en attendant d’avoir de ses nouvelles. Les autorités n’évoquaient jusqu’alors qu’une « disparition » jusqu'à la confirmation du pire, samedi soir…

Dimanche, après les cérémonies du 14-Juillet, le maire de Brétigny et le conseil municipal sont allé rendre visite aux parents des deux jeunes Etampois pour leur présenter leurs condoléances et les assurer de leur « indéfectible soutien dans cette terrible épreuve ». La famille n’a pas encore pris de dispositions pour les obsèques, mais la dépouille de Brandon ne sera pas rapatriée en Guadeloupe ; elle sera inhumée à Etampes. « C’est ici que nous sommes tous désormais », a expliqué sa tante Nelly.

FXG, à Paris

 

http://www.mairie-etampes.fr/actu_etampes_en_deuil.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents