Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 08:06

Deux milliards d’euros pour l’Outre-mer

victorin-lurel-6308.jpg« Le budget est bon, le meilleur du gouvernement ! », déclarait mardi matin le ministre des Outremers, Victorin Lurel. Les crédits demandés pour 2013 sur la mission Outre-mer s’élèvent à 2,18 milliards d’euros en autorisations d’engagement contre 2,11 milliards d’euros l’an dernier et 2 milliards d’euros en crédits de paiement contre 1,96 milliard d’euros, soit une progression de respectivement 3,3 et 3,7 % par rapport à 2012. Du fric pour quatre priorités : le logement (227 millions pour le social et l’amélioration de l’habitat) ; l’investissement public (50 millions dans les domaines sanitaire, social, routier et environnemental) ; la jeunesse et l’insertion (74 millions pour la formation en mobilité et à la continuité territoriale) ; et l’emploi (1.1 milliards d’euros -+ 8 %- pour les exonérations de charge). Ces sommes sont indépendantes des 13.7 milliards que l’Etat consacre par ailleurs aux Outre-mer.

Dans l’avion qui le ramenait de la Guadeloupe, dans la nuit de lundi à mardi, Victorin Lurel travaillait encore au discours qu’il devait tenir mardi soir à l’Assemblée, et, à peine arrivé rue Oudinot, il insistait auprès de ses collaborateurs pour qu’on intègre davantage les questions des parlementaires dans son discours et notamment celles des rapporteurs Létchimy et Marie-Jeanne. « Il faut reprofiler les exonérations de sécurité sociale, être plus précis sur le financement du RSA, les contrats aidés et les volumes de crédit… Il est fatigué notre rédacteur ? » Une galéjade tant le ministre est réputé pour réécrire totalement ses discours quand il ne les laisse pas tomber carrément pour improviser : « Les fiches sont bonnes mais on ne les lit pas ! Il faut parler en regardant les gens dans les yeux. » Mardi soir, il s’attendait à une discussion générale autour du budget de la mission outre-mer jusque vers 1 heure, « avec des interventions de 22 ou 27 députés » avant l’examen des articles et amendements, mercredi matin. « J’espère que l’UMP va le voter », se permettait-il même de penser en examinant « l’excellent rapport, même si on est en désaccord sur le périmètre » qu’a rendu le député Patrick Ollier, rapporteur spécial de la commission des finances et membre de la délégation à l’Outre-mer de l’Assemblée nationale.

FXG (Agence de presse GHM)

 


La défisc toujours dans le collimateur

La défiscalisation n’est pas au programme de l’examen du budget de la mission outre-mer puisque cet aspect  sera examiné le 13 novembre avec les articles dits « non rattachés ». Mais la publication en fin de semaine d’une double page sur la défisc dans Le Parisien montre à quel point la culture dominante est anti défisc. « Un article à charge » tempête le ministre qui fustige « les mensonges du Parisien » qui avance le chiffre de 3 milliards. « Non, la défiscalisation Girardin (l’investissement productif, ndlr), c’est 410 millions. Avant, c’était 1,3 milliards. Quant à la défiscalisation pour les logements libres et intermédiaires, c’est 270 millions qui iront décroissant puisque l’on va vers l’extinction de ces dispositifs. » Malgré les attaques du ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, sur les niches fiscales, Victorin Lurel a gagné ses arbitrages. « D’autres s’activent à les annuler, regrette-t-il… Ils ont leurs réseaux et l’on me parle des incroyables réseaux des DOM-TOM !? » 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents