Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 06:04

Marché de l’Internet et concurrence

L'Autorité de la concurrence a rendu vendredi un avis sur le dispositif de régulation envisagé par l'Arcep, concernant l’accès aux câbles-sous marins (marché de gros du transport de données Internet) desservant les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Ce marché de gros du transport de données est concentré autour de deux acteurs dans la zone Antilles : France Télécom et le groupe Loret. Ce dernier a notamment remporté une délégation de service public lancée par la Région Guadeloupe pour le déploiement du câble Global Caribbean Network (GCN).

A Saint-Barthelémy, l’aAutorité de la concurrence estime que « la régulation du marché et l’imposition d’obligations à la société GCN (tarifs orientés vers les coûts) sont nécessaires pour permettre aux consommateurs de bénéficier d’offres intéressantes notamment au niveau tarifaire… »

Concernant Saint-Martin, qui est desservie par plusieurs câbles, l’Autorité de la concurrence est « favorable à une véritable animation concurrentielle du marché par les différents opérateurs, ce que ne semble pas refléter le niveau actuel des prix de gros pour la desserte de l’île ». Ce constat rejoint celui qu’elle avait déjà formulé à l’occasion d’un avis rendu en 20091 concernant la liaison entre la Guadeloupe et la métropole, selon lequel la présence de plusieurs câbles n’était pas toujours une garantie suffisante pour qu’une concurrence effective s’exerce sur le marché de gros.

L’Autorité invite en conséquence l’Arcep à approfondir son analyse concernant la desserte de Saint-Martin et, le cas échéant, à réexaminer de façon plus générale la situation concurrentielle des câbles sous-marins aux Antilles. Un tel exercice ne serait toutefois plus nécessaire si la Région Guadeloupe parvenait à négocier avec son délégataire, GCN, des conditions techniques et tarifaires satisfaisantes.

Agence de presse GHM

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thierry 16/06/2011 18:00



La démonopolisation a permis de déléguer à quelques grands opérateurs privés (apparement 2) pour les services d'infrastructures....Le "blème", c'est que c'est le CSA qui délègue TRACE TV
radio sat et autres déclinaisons pour les services vendus au public. La Une Guadeloupe a été tuée, mais le meurtre n'a toujours pas permis à un remplaçant de lui égaler.


Peut-on "urbaniser" des esprits lorsque l'on est moins "urbain" que ses téléspectateurs, auditeurs, etc. C'est un peu de Funès et Fantomas.


Trace Tropical payante va à l'encontre de la gratuité de principe d'une bonne chaîne numérique comme TRACE "urban".


Claudy SIAR beau parleur professionnel a déçu ce n'est pas pour rien que son chemin croise rarement celui des politico-syndicalistes UGTG, etc.


La salut médiatique viendra lorsque L'Etat voudra bien permettre à Google TV de s'installer ici et là-haut et inversement.



Articles Récents