Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 13:42

Lurel refuse de « mettre un genou à terre »

« Les représentants des gérants demandent à reprendre d'une main ce qu'ils auront dû concéder, dans un jeu qu’ils sont seuls à maîtriser avec les pétroliers. » Victorin Lurel s’est montré inflexible à la sortie du conseil des ministres, hier, lorsqu’il a été interrogé sur l’annonce de grève illimitée des gérants de stations-service des départements d’outre-mer à partir de ce matin. Pas question pour le ministre de laisser « vider le décret de sa substance », ni d’accepter une manœuvre « dilatoire ». Il s’est encore déclaré « étonné, choqué » : « On fait mine de croire que la filière est en danger, nous en doutons. Ce n’est pas vrai. Les pompistes n’ont jamais été menacés ; leur reprise [par les pétroliers]… C’est un jeu ! » Alors Victorin Lurel a choisi de tenir, de ne pas « mettre un genou à terre », autrement dit, ne pas accepter l’ultimatum des gérants qui exigeaient le report de la signature des arrêtés de méthodes prévus au 1er février. Le ministre a rappelé que sur les 99 millions de profits des pétroliers sur les deux zones concernées, le décret vise à les diminuer de 13 millions tout en justifiant les frais.

Les parlementaires d’outre-mer y sont allés de leur soutien. Ainsi, 24 députés et sénateurs d'outre-mer (Bruno Nestor Azerot n’a pas signé mais s’est dit solidaire) appellent « le gouvernement à ne pas céder face au chantage de la filière carburant en outre-mer ». Le fait qu’ils parlent de « filière » montre à quel point ils pensent que les gérants sont encore le jouet des pétroliers.

On peut d’ailleurs remarquer que les gérants ont éprouvé le besoin d’être accompagnés, mardi à Bercy, par trois représentants des pétroliers : MM. Soulas (SMSPP) et Cousineau (GPP) et Francis Jan, directeur général délégué de Total Marketing Services.

« Nous avons étudié les propositions écrites des gérants », a encore affirmé le ministre, mais en posant leur ultimatum, ils ont, selon lui, montré leur véritable objectif : s’opposer au décret Lurel sur les carburants. Une idée bien arrêtée alors même que Christophe de Margerie a déjà laissé entendre, lors de son audition par les députés, qu’il était prêt à lâcher un peu de lest sur ses bénéfices aux Antilles et a la Réunion.

Si les expertises interministérielles qui ont fait suite aux réunions de concertation sont terminées, rien ne s'oppose plus à ce que le gouvernement prenne la décision de signer les arretés de méthodes.

FXG, à Paris

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Julius TREBUCHET 31/01/2014 00:12


Bonjour chers compatriotes "manfou a zot",


Combien de pompistes sont actuellement employés et déclarés - non pas comme auto-entrepreneurs ou autres prestateurs de services - par ces malheureux gérants de stations d'essence qui déclarent
vouloir protéger leur emploi ?


Où sont ces pauvres gérants, spécialistes de la sous-tratance en tout genre , circulant habituellement en grosses cylindrées, rarement présents dans leur officine, qui refusent de voire appliquer
un décret mettant en danger leur rente de situation ?


Quel est leur véritable chiffre d'affaires, compte tenu des nombreux produits annexes vendus dans leurs locaux et combien rapportent leurs stations de lavage qui depuis longtemps ne nécessitent
plus aucun employé ?


Mais ces braves gérants nous jurent que leur principal souci est de préserver un "système social jugé vertueux par leur président" qui permettraitt de sauver 4 000 emplois !!!


Pour qui connait ce monsieur, une telle affirmation relève carrément du "foutage de gu..."


JT


 


 


 

Articles Récents