Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 06:40

Carburants : Volonté politique contre bénéfice économique

La bataille que se livrent les compagnies pétroliers actionnaires de la SARA et le gouvernement autour du décret Lurel a, comme l’ont dit les acteurs de la réunion du 18 decembre dernier, des accents politiques et économiques. Economiques d’abord, car les pétroliers ont su user de toute leur puissance de persuasion, que ce soit auprès des gérants de stations-service qui sont en grève depuis le 28 decembre dans les trois DFA, mais aussi auprès du personnel politique martiniquais mobilisé lui aussi contre le décret Lurel et pour le maintien de l’emploi a la SARA. Il y a 300 emplois en jeu et l’on comprend que ces élus, Serge Letchimy en tête, disent qu’il « ne faut pas toucher à la SARA ». Pour autant, faut-il s’interdire de toucher aux bénéfices de la SARA ? Les comptes de la SARA laissent apparaître, pour les années antérieures à 2010, un bénéfice net moyen de 20 millions d’euros par an. Apres 2010, ce bénéfice net annuel atteint en moyenne 33 millions d’euros. Et sur ces 33 millions, 98 % sont redistribués en dividendes, chaque année, aux trois actionnaires de la SARA que sont Total (50%), Exxon (17 %) et Rubis (33 %). Ce qui fait de la SARA une entreprise à la rentabilité supérieure à celle de Total pourtant déjà fort rentable.

On comprend qu’avec de telles sommes en jeu, les compagnies pétrolières dénoncent « la volonté politique » de Victorin Lurel. C’est plus étonnant de la part d’élus martiniquais, majoritairement à gauche.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents