Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 10:56

L'Autorité de la concurrence surveille la cession d'Only par Numericable dans l'océan Indien

Depuis le 31 octobre dernier, date à laquelle l'Autorité de la concurrence a autorisé le rachat de SFR par Numericable, se pose le problème de la cession des activités de téléphonie mobile d'Outremer Télécom (Only) à La Réunion et à Mayotte. Hier, l'Autorité a ouvert une procédure pour examiner les conditions de mise en œuvre de cette cession.

Pour éviter que la nouvelle entité ne soit en situation de position dominante avec ce rachat qui lui donne 66 % de parts de marché à La Réunion et 90 % à Mayotte, Numericable a pris l'engagement de céder les activités de téléphonie mobile d'Outremer Telecom (Only) à la Réunion et à Mayotte et celui de préserver "la viabilité économique, la valeur marchande et la compétitivité" de ces activités jusqu'à leur cession.

Sept offres de reprises ont été déposées et c'est à l'Autorité qu'il reviendra de valider le repreneur.

Mais pour l'heure, L'Autorité s'inquiète de l'annonce faite en novembre par Outremer Télécom de l'augmentation des tarifs de ses principaux forfaits de téléphonie mobile aussi bien pour les nouvelles souscriptions que pour les abonnements en cours à partir du 1er janvier 2015. Sont concernés les forfaits RIFE 2h, Trio, Jeune, Next, On, Next2 Illimité. Même si ces hausses tarifaires ouvrent pour les clients concernés un droit de résiliation anticipé de leur abonnement.

L'Autorité a donc décidé d'y fourrer son nez et de vérifier la compatibilité de cette décision avec les obligations souscrites par Numericable  pour préserver la viabilité économique, la valeur marchande et la compétitivité des activités de téléphonie mobile d'Outremer Télécom jusqu'à leur cession.

Cette décision, prévient l'Autorité, ne préjuge en rien des suites qui pourraient être données sur cette cession en fonction de ses pouvoirs en matière de contrôle des concentrations.

FXG, à Paris

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents