Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 06:50

GPL promet de sceller le pacte pour la Guyane avant le budget 2016

Un an après avoir demandé un pacte pour la Guyane afin que l’Etat affirme ses priorités dans ce département, Chantal Berthelot a demandé mardi, lors de l'examen du budget de la mission Outre-mer, où en était le projet. "Le pacte d’avenir, a répété Chantal Berthelot, doit marquer un engagement accru de l’Etat dans ses compétences régaliennes : sécurité, justice et dans ses services publics : éducation et santé. Il doit reposer sur des investissements structurels conséquents, pour nos logements et nos infrastructures routières, permettre de mobiliser les ressources endogènes de la Guyane, et les mettre au service de son développement par le renforcement de notre autonomie énergétique, l’acquisition de notre souveraineté alimentaire, et le soutien à une recherche ambitieuse."

La ministre a indiqué quatre sujets essentiels dans l’élaboration du pacte : "La mobilisation des leviers de la croissance économique du territoire , la promotion de la jeunesse, les infrastructures et les équipements collectifs et l’intégration de la Guyane dans son environnement". GPL viendra au 1er trimestre 2015 clore la phase de concertation engagée depuis le début de l'année. " Nous disposerons au second trimestre 2015, a-t-elle déclaré, d'un contenu à la fois politique, technique et budgétaire, qui nous permettra de nous inscrire dans la discussion du projet de loi de finances 2016."

Enfin, la ministre a indiqué que les maquettes des contributions de l'Etat du prochain contrat de plan prévoyaient une hausse de 78% par rapport à la précédente maquette. "La Guyane, a-t-elle encore indiqué, est le deuxième territoire de la République (après Mayotte) où l’aide par habitant est la plus forte avec 660€/hab. (contre 460€ en moyenne dans le reste des outre-mer et 162€/hab. en moyenne dans l’Hexagone). J’ajoute que les enveloppes de fonds européens, en hausse de 25% pour la période 2014-2020, ont bien anticipé les besoins considérables du territoire."

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents