Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 00:27
ECHOS
Patrick Karam en position éligible sur la liste UMP à Paris
Nul ne peut dire et pas même l’intéressé s’il sera deuxième ou 12e sur la liste de Valérie Pécresse, tête de liste à Paris et tête le la liste régionale pour l’UMP. Le délégué interministériel sera en position éligible car c’est une volonté de l’Elysée, confie une source sur place. Le Figaro en a fait un écho :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/01/18/01011-20100118FILWWW00392--confidentiel-regionales-bertrand-s-interroge.php

Confidentiel Régionales: Xavier Bertrand s'interroge
Le Figaro
18/01/2010 |

En commission d'investiture de l'UMP, le secrétaire général du parti s'est étonné de l'absence de plusieurs personnes sur la liste présentée pour Paris par Valérie Pécresse. Notamment celle de Grégoire Chertok, le plus jeune associé-gérant de la Banque Rotschild, de Benjamin Lancar, patron des Jeunes Populaires, et de François-David Cravenne, conseiller de Christian Estrosi. Xavier Bertrand a également insisté sur la présence en position éligible de Patrick Karam, délégué interministériel à l'Égalité des chances outre-mer. Mais c'est à propos de la composition de la liste en Seine-Saint-Denis que les tensions sont les plus vives.

El l'AFP une dépêche :

amts/eb
 
UMP-élections-regionales-partis
   Ile-de-France: Pécresse a du mal à boucler la liste à Paris
  
   PARIS, 14 jan 2010 (AFP) - Valérie Pécresse, chef de file UMP aux régionales en Ile-de-France, peine à boucler sa liste à Paris, où le géographe Jean-Robert Pitte et le délégué interministériel à l'Outre-mer Patrick Karam, seraient en balance pour la 2ème place, selon des sources concordantes UMP.
   L'UMP, alliée au Nouveau centre et à des petites formations, mise sur 12 ou 13 places éligibles à Paris.
   Pour la deuxième place derrière la tête de liste Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Mme Pécresse hésiterait toujours entre M. Pitte, et M. Karam, guadeloupéen, qui a la capacité, pense-t-il, de ramener de nombreux suffrages ultra-marins. 600.000 originaires d'outre-mer vivent en Ile-de-France.
   Interrogé par l'AFP jeudi, M. Karam ne semblait plus croire en ses chances.
   Sont pressentis plusieurs conseillers de Paris UMP: Pierre-Yves Bournazel, poulain de Philippe Goujon et Jean-François Lamour, élu du XVIIIème (4ème place), Jean-François Legaret, maire du Ier arrondissement (6ème), Jean-Pierre Lecoq, maire du VIème (8ème) et Vincent Roger, élu du IVème (12ème place).
   La dixième place de la liste serait accordée à un Nouveau centre, Mustapha Saadi, conseiller régional sortant de Paris.
   Mme Pécresse a une nouvelle difficulté depuis une réunion d'investiture infructueuse mardi, avec la candidature de dernière minute du président du Mouvement des jeunes populaires Benjamin Lancar, poussé notamment par le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand.
   M. Legaret ou M. Lecoq pourrait en faire les frais.
   La maire UMP du XVIIème arrondissement Brigitte Kuster sera comme prévu numéro trois.
   La cinquième place devrait revenir à la directrice de cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet, Marie-Claire Daveu, la septième à la centriste Edith Cuniache-Gallois, conseillère de Paris, élue du XIIIème arrondissement, la neuvième à Véronique Bensaïd, conseillère parlementaire à la Banque de France et membre du Parti progressiste d'Eric Besson .
   La 11ème reviendrait à Géraldine Poirault-Gauvin, conseillère de Paris, élue du XVème dont le maire est M. Goujon.
   La 13ème serait attribuée à Céline Boulay-Esperonnier, conseillère de Paris, élue du XVIème.
   Le groupe UMP au conseil régional sortant compte sept élus à Paris, le Nouveau centre 2 (PS 12, Modem 3, Verts 8, PCF 3, PRG 2, MRC 2, FN 0, extrême-droite 2).
   Jean-Luc Romero, élu UMP en 2004, passé au PRG, est en 2010 candidat sur la liste de Jean-Paul Huchon (PS).

 

Sarko en Polynésie en 2012
Gaston Tong Sang indiquait devant la presse nationale que le président de la République pourrait venir en Polynésie « dans le contexte d’un accord cadre pour un développement économique reposant sur une base institutionnelle solide (…) Il faut savoir, un moment donné, marquer l’histoire ». « C’est une bonne idée », reprend-on à l’Elysée quoique le président ne soit pas encore mis au parfum. Il n’en reste pas moins que le Château concède avoir ouvert en 2010 un chantier qui aboutirait à une loi sur la réforme du scrutin en Polynésie. La loi serait prête en 2011 ou début 2012. Et là, le président viendrait l’annoncer. « C’est probable », dit notre source qui renforce ainsi l’affirmation de Marie-Luce Penchard lors de ses vœux : « La question n’est pas exclue. »
Alexandre et Chong Sit à l’Elysée
Rodolphe Alexandre, maire de Cayenne et Me Chong Sit, les champions du Non du 10 janvier en Guyane, ont été reçus plus d’une demi-heure vendredi matin par le chef de l’Etat. Les vainqueurs du 10 janvier devraient prendre la tête de la liste majorité présidentielle aux régionales.
Gaston sur Gaston
Gaston Tong Sang dit de Gaston Flosse : « Il a loupé sa sortie. Il aurait du le faire il y a deux ou trois ans… » Au moment où Chirac a laissé la place à Sarkozy ? Rires de GTS.
Gaston Tong Sang aux Guyanais et Martiniquais
« Ils auraient du demander au Polynésiens ce qu’est l’autonomie, nous aurions pu animer des ateliers et eux auraient pu envoyer des gens en Polynésie. » GTS s’est rapelé par aileurs qu’en 2004, on n’avait pas consulté les Polynésiens pour le changement de statut mais seulement les élus…
Gaston Tong Sang sur Oscar Temaru
« Ce n’est pas qu’il n’a pas fait grand chose, c’est qu’il n’a pas été réactif. »
Les étudiants polynésiens se plaignent
Réunis par le président GTS pour un échange, jeudi dernier, les étudiants polynésiens se sont plaints de la récente campagne de promotion dans les rues de Paris. Ils regrettent qu’on ait préféré faire appel à des Européens pour distribuer des fleurs dans la rue plutôt que s’adresser à eux. Erreur supplémentaire, les fleurs distribuées étaient en plastique, une « Hawaierie », alors que l’on ne distribue que des vraies fleurs à Tahiti !
Tahiti et Haïti
Le président Tong Sang a mis toute la solennité nécessaire pour dire son empathie au peuple Haïtien victime d’une des plus grandes catastrophes sismiques. Passé le moement d’émotion, il a rappelé que jeune étudiant à Paris, les gens confondaient parfois Tahiti et Haïti. « On nous disait Tonton Macoute ! «  Je répondais : Ah non, nous on a tonton Flosse ! »
GTS : « C’est la faute au Nicole Bouteaux »
Alors qu’on lui demandait si l’adoption du mode de scrutin tel qu’il est mal foutu aujourd’hui n’était pas de la responsabilité de Christian Estrosi. « Non, s’est exclamé GTS, c’est la faute à Nicole Bouteau ! »
Daniel Maximin, commissaire de l'annee de l'Outre-mer
Nicolas Sarkozy devrait annoncer la nomination de l'ecrivain guadeloupeen, Daniel Maximin comme commissaire de l'annee de l'outre-mer, programmee pour 2011, a l'occasion de son discours de voeux a Saint-Denis, mardi soir. Cete annee de l'outre-mer en France est une des mesures sorties du CIOM et des etats generaux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents