Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 11:05

Choukaj à ParisDevant-l-eglise-St-Ambroise-photo-A-Jocksan.jpg

Un choukaj organisé à Paris entre République et Nation, samedi, en début de soirée, a attiré quelque 150 personnes pour fêter l’abolition de l’esclavage, singulièrement en Guadeloupe (concordance de dates oblige). Sur les robes noires ou blanches des participants, des hommages à Delgrès, à la mulâtresse Solitude et encore une inscription : Abolysion. Sur la coiffe de quelques uns, un carton peint où figuraient deux poings enchaînés encadrant une lampe électrique allumée et surmontant l’inscription « Limiè pou les zansyen » (lumière pour les anciens).Samuel-Fereol-le-boss-photo-A--Jocksan.jpg

Le plus spectaculaire était les fouets violemment claqués en tête de cortège, avant les drapeaux de l’association Choukaj mas Paris (animée par Jean-Yves Saint-Clair et Samuel Féréol), par de fougueux jeunes hommes sculptés comme des athlètes, qui imprimaient ainsi un rythme nerveux à la marche et aux chanteurs, rappelant la cadence donnée aux coupeurs de cannes et la menace du garde-chiourme qui pesait sur les ancêtres esclaves.

Lors d’un arrêt place Voltaire, deux policiers commentent: « Quand c’est festif comme ça, les gens aiment bien, ça les dérange pas. » Pas si festif, en tout cas au départ, puisque place de la République alors qu’y finissait une marche pour les sans-papiers organisée par le collectif « D’ailleurs nous sommes d’ici », le dialogue entre Antillais et Africains est resté muet, malgré quelques pendentifs ou tee-shirts aux couleurs de l’Afrique arborés par des participants du choukaj. Ceux-là étaient, il est vrai, absorbés par la préparation de leur vidé. Ceux qui allaient manifester et ceux qui venaient de le faire restaient globalement indifférents l’un à l’autre.

Martine Robert

Photos : Alfred Jocksan


 

En imagesLe-deboule-de-choukaj-mas-pari--photo--A--Jocksan.jpg

Tête du défiléLimye-pou-yo-photo-A--Jocksan.jpg

Limyè pou yoDidier-l-encenseur-purificateur-photo-A--Jocksan.jpg

Didier, l'encenseur purificateurOn-montagne-tanbou-photo-A--Jocksan.jpg

On montagne tanbou

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Déchoukaj 31/05/2011 09:35



Tout est dit dans les dernières phrases de l'article : certains se rêvent Africains mais la réalité est tout autre ! Acceptons nous tels que nous sommes : Caribéens, Antillais ou Créole, comme on
veut mais arrêtons de nous prendre pour d'autres si nous voulons ENFIN avancer dans le monde !



thierry 30/05/2011 14:40



"le dialogue entre Antillais et Africains est resté muet, malgré quelques pendentifs ou tee-shirts aux couleurs de l’Afrique arborés par des participants du
choukaj."


Les couleurs de l'afrique ne sont plus: vert jaune rouge (cela fait plutôt rasta), l'Afrique c'est plutôt actuellement : "vert noir rouge".


Ce que beaucoup de gens ignorent, c'est qu'un sans-papier ou une autorisation de séjour (périmée ou non) interdit aux afro-africains l'accès aux territoires
d'outremer français. Avec une carte de séjour valide pour la france métropolitaine, il est interdit d'aller en guadeloupe ou martinique....



Articles Récents