Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 04:11

Claudy Siar présente sa feuille de route

Le nouveau délégué interministériel à l’Egalités des chances des Français d’outre-mer a tenu sa première réunion publique, jeudi soir à Paris.

Siar-et-la-meteo-du-Parisien.jpgDevant un parterre d’associations (essentiellement antillaises et un peu guyanaises), Claudy Siar a présenté sa feuille de route qui s’inscrit souvent dans la continuité de l’action de Patrick Karam, son prédécesseur. D’emblée, Claudy Siar a cru bon de préciser que ses « actions transcendent tous les clivages politiques » avant de poser sa profession de foi : « Nous devons changer de comportement pour remporter la bataille de l’égalité (…) Je serai le délégué du conjuguons nos talents, le délégué du Nous ! »

Ainsi, il affiche une volonté d’aider les associations ultramarines à obtenir des financements car, dit-il, « elles sont exclues de la politique de la ville ». Changer de comportement, mais aussi changer les regards. Sa démonstration qui consistait à dénoncer la non représentation cartographique de la météo d’outre-mer sur les quotidiens nationaux était un peu tirée par les cheveux puisque toutes les capitales ultramarines sont mentionnées, à l’exception de… Nouméa. Ce qu’il n’a pas relevé au grand dam des Calédoniens. Mais qu’importe, Claudy Siar en a fait un de ses chevaux de bataille : « C’est la preuve d’une inégalité de traitement flagrante. Nous ne pouvons accepter que nos médias redessinent les frontières de la France ! » Plus sérieusement, il en est venu à la solidarité, c’est-à-dire « le combat contre la vraie insécurité ». Il compte « rendre concret l’acte de solidarité  par des manifestations, des engagements forts ». Ainsi, pour organiser la solidarité, il  annonce un accord avec la Case sociale antillaise et surtout un tour de France de l’égalité des chances à Toulouse, Marseille, Bordeaux… Claudy Siar veut en faire un débat public avec les associations, les autorités locales, les entreprises. « Il n’est pas exclu que le ministre de l’Outre-mer soit présente lors de certains de ces débats », a-t-il ajouté.

"Réforme douloureuse mais nécessaire des congés bonifiés"

Siar-delegue-interministeriel.jpgAutre chantier annoncé, un lieu pour l’outre-mer (une antienne !) : « Cela s’appuie sur une promesse du candidat Sarkozy en 2007 et sur une des 137 mesures du conseil interministériel de l’Outre-mer. De même, il veut relancer le projet d’agence de promotion culturelle ultramarine qui est au point mort. Sur les billets d’avion (autre antienne), le délégué estime que la hausse du pétrole nécessite de « remettre l’ouvrage sur le tapis ». Quant aux conventions Karam, il veut les revoir. « L’Etat fera-t-il des efforts ? », demande-t-il. C’est à lui d’y répondre. Il entend encore mobiliser l’agence de mobilité, LADOM, élargir le passeport mobilité et l’assiette relative à la continuité territoriale. De même, il veut rouvrir le dossier des congés bonifiés. « Le statu quo n’a que trop durer », dit-il, mais il ajoute : « Je crains que nous allions vers une réforme douloureuse mais nécessaire. » Il annonce encore avoir confié des missions. Alain Dolium et Daniel Hiersault s’intéresseront à l’entreprenariat, Keyza Nubret à la mise en réseau. Il indique avoir proposé une mission sur l’art et la culture à Luc Saint-Eloy, mais celui-ci a tenu à préciser qu’il avait refusé, ne voulant pas être l’objet d’une instrumentalisation politique pré-électorale. Une autre mission concernera la famille et les jeunes. Enfin, il a rendu un hommage à Jeny Hippocrate pour son action contre la drépanocytose et promis « un plan d’attaque pour qu’elle soit une cause nationale ». Au final, Claudy Siar a présenté un véritable catalogue de promesses qu’il a tout juste un an pour mettre en œuvre. « Ce sont les grandes lignes de la feuille de route de la délégation que l’on a choisies, qui ne nous ont pas été imposées », a-t-il estimé utile de préciser.

FXG (agence de presse GHM)

 


L’accueil des associations

 

la-salle-avec-Christine-Houblon-associations-du-sud-ouest.jpgUne séance de questions réponses a permis au nouveau délégué de se confronter aux associations ultramarines. La plupart d’entre elles étaient représentées (de droite ou de gauche), à l’exception notoire de Tous Créoles ! David Auerbach Chifrin de Tjenbé red a obtenu l’engagement de Claudy Siar de se rendre à la Gay pride. Au CEGOM qui exige un suivi des états généraux de l’outre-mer dans l’Hexagone, Claudy Siar a répondu que « certaines choses sont faites et que ça travaille dans les ministères », avant de souligner « l’importance des 137 mesures du CIOM ». Sur la nouvelle ligne de France Ô, il n’a pas semblé partager l’inquiétude de nombreuses associations qui regrettent son orientation vers la diversité au détriment de l’outre-mer. Mais c’est sur les congés bonifiés que le Collectifdom s’est montré réticent : « Une réforme douloureuse, a dit le président Daniel Dalin, est synonyme d’économies… La réforme ne se fera pas sur le dos de nos compatriotes et c’est le syndicaliste qui parle ! Claudy Siar  a rétorqué : « J’ai été plus que prudent. La délégation n’a pas apporté de solution. Faire des économies ? Les Français sont obligés d’abandonner certains de leurs acquis. On peut s’arcbouter sur ces acquis… Mais je ne pas être celui qui veut supprimer les congés bonifiés ; je n’ai pas le couperet. » Pas rassurant pour autant…. Enfin répondant à une question de la Fédération des associations africaines et créoles (FAAC) sur la représentation de la diversité, Claudy Siar a répondu : « On ne peut plus se satisfaire d’avoir un présentateur noir, il faut qu’il y ait de la diversité dans les instances dirigeantes. » Sur ce point, il a déjà réussi, en ce qui le concerne.


 

L'équipe

Siar-Devaed-Dussol.jpgClaudy siar a composé son équipe. Son directeur de cabinet est le future préfet Paul Laville (ancien sous-préfet du Marin en Martinique). Son chef de cabinet est le Guadeloupéen Fabrice Devaed. Nadia Dussol, ancienne attachée de presse de Lionel Jospin, d'Azouz Begag, mais encore Malamine Koné ou de Tropique FM, est la conseillère presse de la délégation.

Enfin, la délégation qui avait jusqu'alors 140 000 euros de budget annuel, a vu son enveloppe portée à 200 000 euros.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents