Jeudi 22 décembre 2011 4 22 /12 /Déc /2011 16:50

La nature ultramarine sur les grilles du Sénat

contrechamp-expo-grilles-senat.jpgDepuis le 15 septembre dernier, les grilles du jardin du Luxembourg, à Paris, servait de support à une exposition photographique intitulée « Cœurs de nature en France ». On y découvrait les beautés des parcs et réserves naturelles de toute la France, y compris de ses territoires. Mais depuis le 6 décembre, les 80 nouvelles photos géantes exposées ne concernent plus que les outre-mer. Inaugurée mercredi soir par le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, entouré des sénateurs Serge Larcher (Martinique) et Michel Vergoz (Réunion), la « saison 2 » a mis un éclairage particulier sur l’exceptionnel patrimoine naturel ultramarin qui abrite la majorité de la biodiversité nationale. Les images inédites sont le fruit d’une carte blanche donnée à 12 photographes de l’agence SIPA Press par l’Agence de la nature. Producteurs de  cette opération pour 30 % de son montant (qui est resté confidentiel), les Réserves Naturelles de France, les Parcs Nationaux de France, le Conservatoire du littoral, l'Agence des Aires Marines Protégées, l'Office national des forêts et le magazine Terre Sauvage se sont associés autour de l'idée de constituer un fonds photographique unique de ces « cœurs de nature » et de le présenter au public. Bel-Larcher-Vergoz.jpgJean-Philippe Grillet, directeur des Réserves naturelles de France, a répondu au président du Sénat qui voulait savoir qui avait payé et à quoi ça servait… « Beaucoup d’entreprises sollicitées (sans qu’il ne les cite, on a reconnu la SNCF, Air France, Bouygues…) ont très bien considéré notre projet mais il ne rentrait pas dans leurs priorités. » Le ministère de l’Ecologie, la fondation Melvita (L’Occitane), Nature et découverte, la fondation EDF Diversiterre, eux, ont participé au financement. Quant à savoir à quoi ça sert, Jean-Philippe Grillet a eu ce mot : « A rien ! Comme la Joconde ou la beauté qui méritent d’être présentées et sauvegardées. » Les sommets de la Réunion, la forêt guyanaise, la mangrove martiniquaise, les iguanes de Guadeloupe, les manchots et les phoques des terres australes, rien n’a échappé à l’objectif des photographes. « C’est beau votre expo, a déclaré le directeur de la communication du président du Sénat, l’ancien journaliste du Point, Jean-Loup Reverier, et son intérêt majeur est sa vertu pédagogique. » L’exposition restera sur les grilles du jardin du Luxembourg jusqu'au 15 janvier 2012. Et pendant deux ans, la même exposition fera le tour des prisons de France, y compris en Outre-mer.

FXG (agence de presse GHM)


ITW de Fabien Chenel de l’Agence de la nature, commissaire général de Cœur de nature en France

Fabien-Chenel.jpg« On a fait intervenir des Ultramarins dans la production »

La saison 2 dédiée à l’Outre-mer, est-elle un ajout pour honorer l’année des Outremer français ?

Ca a toujours fait partie intégrante du projet et on a voulu que le volet ultramarin des « Cœurs de nature en France » vienne clôturer l’année des Outre-mer.

Combien de temps cela vous a-t-il pris ?

Nous avons présenté le projet il y a un an et la production a été engagée de février à juin 2011 avec un complément en septembre et octobre pour la Martinique et la Guyane. On y était déjà allé mais, notamment en Martinique, on avait des réserves naturelles à photographier.

Quel a été le cahier des charges remis aux 12 photographes ?

Ils ont reçu une carte blanche mais ils avaient une lettre de mission qui rappelait qu’il s’agissait de photographier des territoires protégés identifiés, des espèces animales et végétales, des paysages et de l’activité humaine. On a fait attention de faire intervenir des ultramarins sur la production. C’est ainsi que Bruno Celica de Saint-Joseph en Martinique a été chargé des photos en Guadeloupe et en Martinique, et que Carine Pons, institutrice et photographe installée à Mayotte, des photos dans son île.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)


En imagesAlain-auge-Jean-philippe-Grillet-michel-Vergoz-JP-Bel-Fabie.jpg

Alain Augé, Jean-Philippe Grillet, Michel Vergoz, Jean-Pierre Bel et Serge LarcherFrancois-Sandrine-et-Eric-Nelson.jpg

François, Sandrine et son père, Eric Nelson, président de la chambre d'agriculture de la Guadeloupegeneral-Kapfer-Pierre-Lise.jpg

Le général Kapfer, commandant militaire du Sénat, et l'ancien préfet Pierre LiseJoelle-Edouard-Tiphaine-Inglebert.jpg

Joëlle Edouard, assistante parlementaire de Serge Larcher, et Tiphaine Inglebert, conseillère à la présidence du Sénat, chargée de la veille législative.Alain-Delcamp-serge-Larcher-Pierre-Lise.jpg

Alain Delcamp, secrétaire général du sénat, Serge Larcher, Pierre LiseX-Joel-Pedurand-Eric-Nelson-et-Vergoz.jpg

Joel pédurand, directeur de la chambre d'agriculture de la Guadeloupe, son président Eric Nelson et le sénateur PS de la Réunion, Michel VergozLarcher-Magali-lenoir.jpgSerge Larcher et Magali Lenoir d'Eutelsat

Par fxg - Publié dans : fxgpariscaraibe
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Recommander

Archives

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés