Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 07:00

Pétroliers et gouvernement ont revu les arrêtés de méthodes

Le gouvernement lance une expertise interministérielle après les réunions de concertation avec les pétroliers.

Apres plus de trois heures de concertation conduites mardi à Bercy sur les problématiques des pétroliers de l’océan Indien, les parties se sont séparées dans un sentiment d’écoute mutuelle. Autour de la table, outre les représentants des ministères de l’Ecologie et de l’Economie et des Finances, Hervé Maziau (CIH), Mathieu Soulas (SMSPP et Total Mayotte)., mais aussi un des bras droits de Christophe de Margerie, Francis Jean et Florian Cousineau du GPP Antilles. Côté ministère des Outre-mer, le dircab adjoint, Jean-Christophe Bouvier, et le conseiller économique Thierry Dahan.

Ils ont d’abord procédé à une relecture des projets d’arrêtés de méthodes pour identifier les points d’achoppement et prendre en compte les amendements proposés par les pétroliers. Les sujets évoqués ont été la justification des coûts du trading et le coût du stockage. Dans les détails, ils ont encore parlé des justifications des suppléments non cotés et la question de la séparation comptable des activités de stockage et de distribution. A partir de ces informations collectées et de quelques compléments que doivent faire rapidement parvenir les pétroliers, un travail interministériel va pouvoir démarrer.

La prochaine étape sera la deuxième concertation avec les gérants qui sont invités la semaine prochaine sans doute. Aucune autre réunion n’est pour l’heure, programmée, a indiqué une source du ministère des Outre-mer. La réunion concernant la SARA a eu lieu la semaine dernière selon le même type de procédé et une expertise interministérielle est d’ores-et-déjà en cours.

A priori, rien ne s’oppose à ce que les arrêtés de méthodes soient bientôt finalisés dans la mesure où cette phase de travail est une phase de concertation et non pas de négociation.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents