Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 02:13

Faciliter l’accès au concours des grandes écolesdebay karam regimbart

La possibilité de passer les examens écrits et oraux pour les concours d’entrée aux grandes écoles depuis les territoires d’outre-mer est en train de prendre forme. Depuis deux ans, le délégué interministériel Patrick Karam travaille l’affaire avec la ministre de l’enseignement supérieur, Valérie Pécresse, et prépare une concrétisation avec les 25 écoles de management situées dans l’Hexagone. Pour cela, Thierry Debay, directeur des admissions et concours de la CCI de Paris et directeur de la banque commune d’épreuves, Philippe Regimbart, directeur de l’INSEEC Paris et la directrice des admissions de l’école de management de Grenoble, se rendent en Guadeloupe et Martinique du 21 au 28 janvier. Ils rencontreront les proviseurs des lycées ayant des classes préparatoires, et principalement, M. Alix, proviseur de Baimbridge, et Mme Do, proviseur de Frantz-Fanon à Bellevue, où ont été créées cette année des classes préparatoires en technologie. D’ailleurs, Jean-Luc Koehl, président des professeurs de technologie se joindra à la délégation. En 2009, il y a eu 9 300 candidats aux concours d’entrée aux école de management sur l’ensemble du territoire national et 7 300 reçus. Dans l’ensemble de l’outre-mer, il y a eu 146 élèves de classe prépa qui se sont présentés à des concours. Aux Antilles, ils étaient 63 dont 26 boursiers. Il y a eu 52 admissibles et 42 reçus (dont 21 boursiers). La Guyane qui n’a pas de classe prépa a eu deux candidats. Le taux de réussite est de deux tiers, un taux légèrement inférieur à celui de l’Hexagone. « C’est peut-être lié à la décision de venir ou non en métropole », précise M. Debay. Mais ces chiffres ne sont que la partie émergée de l’iceberg, puisqu’ils ne prennent pas en compte les élèves ultramarins venus faire leur prépa dans l’Hexagone. Il s’agit donc d’élargir le vivier des candidats ultramarins en favorisant l’accès aux concours. Ainsi pour les écrits qui se déroulent sur une dizaine de jours à compter de 8 heures chaque matin dans l’hexagone, le dispositif prévoit une « mise en loge », c’est-à-à-dire une isolation totale des candidats durant toute la session, en internat à Bellevue pour la Martinique, ou à l’hôtel pour la Guadeloupe. Ils ne seront plus ainsi obligés de concourir à 2 ou 3 heures du matin. Pour les oraux, l’école de Grenoble s’est proposée d’explorer la formule de la visioconférence et deux ou trois écoles sont prêtes à procéder à des tests. Des tests, certes mais de réels concours ! Le lycée de Bellevue en Martinique a déjà reçu l’équipement nécessaire et les premiers oraux par visioconférence auront lieu dès cette année. Reste que tout élève qui souhaitera malgré tout faire le déplacement pour passer ses oraux gardera la possibilité de le faire. Le but de la délégation qui vient est de valider ces expérimentations en accord avec les instances locales.

FXG, agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents