Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 07:45

Les maires d’Outre-mer en congrès à Paris

congres-des-maires-outremer.jpgLes maires d’Outre-mer se sont réunis à l’hôtel de ville de Paris, en prélude au congrès des maires de France. Les présidents des associations des maires se sont tour à tour exprimés pour développer leurs problématiques locales spécifiques. Il est ressorti de ces interventions que les maires des DOM sont inquiets pour leurs finances avec la baisse des dotations de l’Etat. En coulisse, un élu de la Basse-Terre a évoqué la réforme des rythmes scolaires en évaluant son coût pour sa commune à 350 000 euros… Un autre évoquait ses inquiétudes avec la creation des communautés d’agglomérations. « Ca va péter, a lâché Jean-Yves Ramassamy de Capesterre-Belle-Eau. La crise ne se réglera pas tel que le veulent les élus qui ne remettent pas en question leur façon de voir l’économie. Ils sont bloqués par les élections à venir. » Un autre élu a regretté la manière dont est géré le produit de l’octroi de mer, hors de toute perspective d’impulsion économique, pour payer les personnels communaux… » « Les maires profitent de cette rencontre, explique René Noël, président de l’association des maires de Guadeloupe, pour faire connaître leurs difficultés. » Lui préfère que cette journée dédiée à l’Outre-mer permette de faire un état des lieux par rapport aux doléances lancées l’année précédente. « Nous sommes dans une démarche de coproduction, de co-réflexion pour que nous apportions notre perception et que nous soyons entendus par le biais de l’association des maires de France qui a un relais au niveau du gouvernement. » Malgré son regard optimiste, René Noël a néanmoins lui aussi alerté sur la « désespérance des jeunes, y compris les sur-diplômés ». Les élus ont ensuite abordé au cours de plusieurs tables rondes les emplois d’avenir un an après, la transition écologique et la fiscalité locale et le développement économique. A la fin des travaux, le ministre des Outre-mer s’est livré à un discours « churchillien ». Ni de sang, ni de larmes à son programme, mais un effort budgétaire et une fiscalité juste, même s’il a souligné le retour de l’Etat dans les Outre-mer : « La justice, c’est que chacun participe à l’effort commun en fonction de ses capacités contributives. La justice, c’est de continuer à agir avec vigueur pour des territoires qui sont aujourd’hui parmi les plus fragiles de la République. C’est ce que le président de la République a souhaité pour les Outre-mer. C’est ce que nous faisons. »

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents