Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 07:00

ITW DAVEDave-2.jpg

« Daniela Lombroso a une voix insupportable et n’est pas bonne animatrice »

Etes-vous heureux de votre expérience dans Incroyable talent ? La renouvellerez-vous ?

Je vais être très clair : la production et M6 veulent faire un énorme effort budgétaire… (Eclat de rires) J’adore ce que je fais là ; j’adore l’émission et il y a longtemps que je n’ai pas été aussi comblé en allant au travail. Alors, évidemment si ça se reproduit l’année prochaine et si je suis libre, je recommencerai. Le problème qu’il pourrait y avoir en 2011, c’est que je devrais tourner dans un long métrage de cinéma en septembre et octobre… C’est le seul petit doute mais la réponse est vraiment : oui.

Peut-on en savoir plus sur ce projet de film ?

Je ne peux pas en dire plus car l’auteur-réalisateur est en montage financier et les producteurs n’aiment pas trop lire ailleurs ce qu’ils vont faire…

Vous avez refusé de participer à la Star Ac comme professeur et accepté d’être juré d’Incroyable talent. Pourquoi ?

Ce qui m’intéresserait dans la Star ac serait éventuellement le poste de Nikos, mais pas celui de mon excellente amie Armande ! Avant ça, j’ai fait une quarantaine d’émissions de télé prime time en animateur, alors moi, c’est animateur ou rien. Déjà sur Incroyable talent, c’est la première fois que je ne suis pas le chef et ça se passe extrêmement bien. Mais ça n’est pas tout à fait dans mes habitudes. Il faut que je me maîtrise pour ne pas tirer toute la couverture, ne pas briller plus que les autres. Mais c’est vrai qu’un chanteur est quelqu’un qui est patron et qui est seul sur scène !

Aimez-vous la téléréalité ? Vous a-t-on proposé la Ferme célébrité par exemple ?

On n’a pas eu cette audace là, mais on m’a proposé de faire l’émission de Canal, Soixante jours, qui a finalement été faite par Joey Starr et Francis Lalanne. Je vous avoue que, vénal comme je suis (je suis d’origine néerlandaise et juive !), j’aurai du dire non à 1 million de francs, ça m’a fait mal partout ! Mais je hais la téléréalité. J’ai regardé une fois Le Loft, de A à Z, par curiosité intellectuelle et pour savoir ce qui se passe à la télé, ça m’a beaucoup intéressé, beaucoup plu, surtout Edouard en maillot de bain (rires), mais sinon, je ne supporte pas le ton. On m’a proposé Un dîner presque parfait et j’ai dit non aussi.

Pourquoi avoir refusé ?

J’avais envie de le faire mais j’ai retrouvé dans cette émission qui marche très bien, ce ton de commentaire typique de la téléréalité et qui me hérisse.

dave-3.jpgC’est le côté voyeur, vulgaire de la téléréalité qui vous dérange ?

Non. Je suis à un âge où on fait les choses en partie pour l’argent mais surtout parce qu’on a envie de les faire, par plaisir épicurien et faire de la téléréalité ne me ferait pas plaisir.

Vous avez pourtant été juré de Top chef…

J’ai fait ça une fois exceptionnellement. C’était dur d’ailleurs, parce qu’on mange deux fois de suite… Mais ce n’est pas une émission de téléréalité. Comme je suis très maison, actuellement M6 et Fremantle, alors je suis d’accord pour faire ce que Fremantle me demande. Quand j’ai sorti un album chez AB disques, je trouvais normal d’aller voir Hélène et Dorothée. Ce n’était pas ma tasse de thé mais on était dans la même maison. Je suis solidaire. Aujourd’hui, je regarde les audimats de M6 voir si ça marche bien… Alors Top chef, je l’ai fait une fois et c’est même pas payé !

Qu'est-ce que vous aimeriez présenter ? Quel concept d'émission vous plairait ?

Si j’avais des idées de concept, ça se saurait parce que c’est vraiment très difficile de faire quelque chose qui n’a pas encore existé. Je fais courir le bruit partout, depuis la mort tragique et relativement jeune de Pascal Sevran, que j’aimerai bien animer une émission dans le style de La chance aux chansons. Sans résultat précis pour le moment parce que la place a été prise, même mal (il se marre), par Daniela Lombroso. Etant donné que je suis moi-même officiellement un senior, puisque j’ai 66 ans, une émission pour les gens de mon âge m’intéresserait beaucoup. Le concept de l’émission Chabada n’est pas mauvais du tout. Je trouve jusque que Daniela Lombroso a une voix insupportable et qu’elle n’est pas spécialement bonne comme animatrice.

Vous vous servez de la télé pour continuer à exister en tant que chanteur et pourtant, votre carrière se poursuit avec succès loin des plateaux. Comment expliquez-vous ce paradoxe ?

Dave-1.jpgJe gagne ma vie en chantant et ce que je préfère est d’être sur scène, devant une salle pleine. Mais dans le système tel qu’il est devenu, même si vous remplissez les salles, dans la chanson de variété que je représente, la présence télé fait beaucoup. Gérard Lenormand travaille beaucoup moins parce qu’on ne le voit pas. Il faut nous voir pour penser à nous. C’est là que je me sers de la télé comme la télé se sert de moi.

Avez-vous l’angoisse que le public vous oublie ?

J’ai connu le célèbre creux de la vague, la traversée du désert dans les années 1980, mais je n’ai pas connu la disparition. A cette époque, je croisais des gens dans la rue qui me disaient : « Alors Dave, on ne vous voit plus. » Mais le stade suivant, c’est quand on ne vous aborde plus parce qu’on ne sait plus qui vous êtes. Ca, je ne l’ai pas connu.

Comment durer, rester à la mode ?

Je ne suis plus à la mode ! Quand j’étais un chanteur à la mode, entre 1974 et 1982, je disais déjà à l’époque qu’il vaut mieux être un bon restaurant qu’un restaurant à la mode. La mode passe et le restaurant se vide. Un bon restaurant, même de quartier, il travaille. Moi, je veux bien être un chanteur de quartier et mon quartier, c’est la France et le public francophone.

Alors, quel est votre incroyable talent ?

La cuisine ! Un jour, j’enregistrais l’album Par pudeur dans un studio des Alpes de Haute-Provence avec un ingénieur du son qui s’appelle Bernard Estardy (il a enregistré Claude François, Johnny, Françoise Hardy, Patricia Kaas…). Je faisais la cuisine pour tout le monde et tous les soirs, j’avais des compliments sur ma bouffe et jamais sur les prises de son de la journée… il faut croire que je fais mieux la cuisine que je ne chante. Je crois aussi que Par pudeur est le plus mauvais album que j’ai fait mais la bouffe était bonne !

Et la chanson, c’est terminée ? Un dernier album en 2006, un live en 2007…

Ce n’est pas terminé mais jusqu’à récemment, je n’avais pas envie de faire un album. Et j’ai toujours fait mes albums quand j’en sentais physiquement le besoin. Et là je sens que ça commence à venir. Je vais probablement concevoir le prochain album en 2011 et le sortir en 2012. Si le disque existe encore !

Si vous deviez retourner du côté des chez Swan, revoir votre premier amour, où serait-ce ?

Ce serait probablement quelque part en Italie parce que j’adore les Italiens. Même quand ils sont fascistes, ils font des costumes en papier parce qu’ils savent très bien que ça ne va pas durer. On dit que les Français sont des Italiens qui font la gueule. Je trouve ça pas mal.

Propos recueilli par FXG (agence de presse GHM)

photo plateau avec public : ©Pierre Olivier/M6 photo fond blanc : ©Xavier Popy/M6 autre photo : RYTHER/M6

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents