Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 06:44

Les Guadeloupéens auront 45 élus

Il y avait 43 cantons avec Saint-Martin et Saint-Barth. Leur changement de statut a ramené ce chiffre à 40. Le texte de loi de la réforme territoriale a rétabli le chiffre de 43 et lors de la réunion du 14 février à l’Elysée, Nicolas Sarkozy avait accepté de revoir ce chiffre en tenant compte de la situation archipélagique de la Guadeloupe et de sa démographie. Ce sera donc 45 cantons qui vont être inscrits au tableau qui doit être adopté par le Parlement d’ici la fin de l’année. Nul ne peut dire encore comment sera redécoupée la carte cantonale puisqu’il s’agira d’un autre acte. Néanmoins, l’augmentation de la population dans l’agglomération pointoise laisse entendre qu’au moins un des cantons supplémentaires sera découpé dans cette zone. Pour exemple, la ministre a rappelé que Baie-Mahault avec ses 29 000 habitants ne constituait qu’un seul canton, quand celui de La Désirade ne comporte que 1500 habitants. Marie-Luce Penchard a expliqué les écarts avec le nombre des élus de Martinique ou de Guyane en rappelant que ces territoires avaient opté pour un autre statut, hors du droit commun. La Guadeloupe ayant choisi, pour le moment d’appliquer la réforme territoriale, il faut comparer la situation de l’archipel avec les autres régions et département de l’Hexagone. Ainsi, la Guadeloupe aura un représentant pour 9000 habitants contre 1 élu pour 18 000 habitants en moyenne nationale. Dans la fourchette, la Guadeloupe avec son 1/9000e reste proche du Limousin avec 1/8000e et très loin de l’Ile de France qui n’obtient qu’un représentant pour 37 000 habitants. Dans le même ordre d’idée, le cabinet de la ministre expliquait que la Dordogne avec 406 000 habitants n’avaient que 33 élus ou l’Eure-et-Loir avec 422 000 habitants n’en avait que 29. « Si on avait mis plus d’élus, on sortait du cadre constitutionnel… »

Défection des élus guadeloupéens

Marie-Luce Penchard a présenté ces chiffres à la presse après la réunion qu’elle devait tenir, hier après-midi avec les élus représentant la Guadeloupe qui ont tous fait défection. Si les parlementaires se sont excusés, les président Gillot, Lurel et Noël ont clairement indiqué qu’ils auraient souhaité un report de la réunion en raison de la campagne des cantonales … Une attitude que n’a pas apprécié la ministre. « C’est lamentable ! Quand on voit l’argumentation développée par le président Lurel pour expliquer son absence, en raison de la campagne des cantonales, alors qu’elle n’est pas encore ouverte… » La ministre attendait une « attitude plus républicaine ». « Il eût été préférable que j’échange avec les élus mais je ne suis pas étonnée. Victorin Lurel aime les polémiques et les rapports conflictuels. » Et Marie-Luce Penchard ne dédaigne pas non plus à sortir ses griffes : « En 18 mois, le résultat de son travail institutionnel s’est soldé par un échec… » Comme on demande à la ministre si ce n’est pas un retour de bâton après sa défection pour participer au débat parlementaire sur les mesures du conseil interministériel de l’Outre-mer, originellement prévu le même jour, celle-ci est revenue expliquer son absence : « Je ne pouvais accepter cette date car j’étais en Nouvelle-Calédonie où je devais rester jusqu’au 4. C’est la situation en Nouvelle-Calédonie (démission du gouvernement et élection d’un nouveau, NDLR) qui a provoqué mon retour prématuré. C’est une polémique stérile ! » « Mais vous auriez pu la reporter », s’est hasardé un journaliste… « Si je n’avais pas maintenu cette réunion, je ne l’aurais pas fait du tout… » Car après les cantonales, il y a encore les sénatoriales…

FXG (agence de presse GHM)


Réaction

Victorin Lurel a réagi suite à l’annonce de l’augmentation de 43 à 45 cantons par la ministre de l’Outre-mer : « J’observe que cette décision est le résultat d’une « concertation » entre Mme Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l'Outre-mer et Mme Penchard Marie-Luce, conseillère régionale d’opposition, seule élue guadeloupéenne finalement présente à une réunion convoquée à la hâte ce jeudi à Paris. »

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

thierry 05/03/2011 21:27



Elle a réussi à placer sa fille, c'est déjà pas si mal....



payet 05/03/2011 20:49



la mère penchard a un culot monstre en parlant de république. Que faisait elle pendant la crise de la guadeloupe, alors quelle conseillait sarkozy? Rien on ne l'a pas entendu; penchard et la
république c'est une vaste blague



Articles Récents