Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 01:05

Difé Kako au Zéphyr de Cayenne

BER100317173-1-.jpgZandoli Pa tinit Pat, création de la compagnie de danse Difé Kako, sera jouée au Zéphyr, à Cayenne, le 12 mai prochain à 20 h 30. Cette pièce est une parabole sur la thématique du paradis perdu. Hip hop, danses afro-antillaises se mêlent dans un spectacle contant le scandale du chloredécone aux Antilles. Avec humour et poésie, la pièce évoque les méfaits de l’insouciance des hommes. Sur la scène, se produiront les danseurs Claire Moineau, Frank Richard, Sandra Sainte-Rose et Julie Sicher, et le musicien Anido da Sylva.

Un décor… L’arbre du voyageur pousse, les flamboyants bourgeonnent, les longoses blanches éclosent tandis que les hibiscus fleurissent, les mangé-coulis grimpent. Un jardin tropical à l’image de ceux florissants des Caraïbes, à la fois véritable art de vivre et expression artistique authentique. Ce jardin à l’image de la culture créole est peuplé de plantes venues de toutes les régions du monde, influencé par les voyages et les récits des voyageurs, prenant un peu des jardins à la française, un brin de l’influence anglaise et un zeste de l’esprit persan. A l’instar de ce jardin, la pièce regroupe des styles de danses différents qui, par de multiples connexions, créent une gestuelle originale et singulière… Le pop rencontre le soukouss, le lock se mélange au boulagel, la house aux danses d’Afrique de l’Ouest… Au carrefour des traditions et de la modernité se mêlent les nouveaux atomes d’une identité plurielle. Les danses se conjuguent, les combinaisons sont infinies et s’apparentent à une musique à variations sur un même thème, tour à tour palette impressionniste pour un Déjeuner sur l’herbe et tableau du Douanier Rousseau exprimant l’exubérance de la végétation tropicale. ZandoliPa_1426-1-.jpgLe public se laissera ainsi guider dans une promenade au détour de laquelle épouvantails, jardinier, bombyx et autres papillons sauront le surprendre. Sans oublier le zandoli – fil rouge de la pièce – ce petit lézard vert des Antilles, présent dans de nombreux proverbes et comptines. Mais ce jardin, image surannée de carte postale, sera bientôt terni. Souvenir passé du labeur des esclaves dans les champs de canne à sucre, et interpellation du présent dans notre rapport à la nature « Je pollue ! » ZandoliPa_1315-1-.jpgLe cri est scandé de manière bien futile. Sans se départir d’espièglerie voire d’ironie, la pièce pointe surtout en filigrane la réalité difficile des Antilles, interrogeant l’actualité : mais que va devenir la banane créole avec les ravages du chlordécone ? Scandale nous tiraillant du présent au passé… Qu’en dirait d’ailleurs Joséphine ? Mais laquelle ? Baker, symbole de la liberté des années folles, ou de Beauharnais, femme métisse de Bonaparte, lequel rétablit l’esclavage ?

La chorégraphe Chantal Loïal n’a pas abandonné l’essentiel de sa patte jusqu’ici, l’humour… noir cette fois. Le titre de la pièce, Zandoli pa tini pat (le lézard n’a pas de pattes), est habituellement une formule vocale rythmique qui imite les batteurs de tambours.

FXG (Agence de presse GHM)


D’autres dates en région parisienne

BER100317158-1-.jpgPar ailleurs, Difé Kako se produit aussi en région parisienne. La pièce Makak Janbé Croco, conte dansé, réécrit à partir d’un conte congolais par  le conteur Igo Drané, met en scène Kompé Makak, facétieux personnage aux prises avec le roi Croco, roi de « presque tous les animaux ». Ce conte familial, d’une belle écriture poétique offre à voir et entendre deux danseuses comédiennes, un conteur-percussionniste et un musicien. Le public devient très vite acteur dans un jeu interactif qui capte l’attention des petits et grands. Le conte se joue le 24 avril à l’Espace des Grésillons à Gennevilliers à 15 heures, ainsi que les 26 ,27 et 28 avril au Théâtre Dunois à Paris XIIe à 15heures. Makak se jouera également au Théâtre du Verbe Incarné cet été en Avignon. Enfin Difé Kako sera les 6, 7 et 8 mai à la Foire de Paris et pour représenter la Guadeloupe pour le compte de la Chambre de Commerce et d’Industrie et du Comité du Tourisme de Guadeloupe.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents