Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 14:43

Eddy Louiss réunit un plateau improbable de musiciens au TrianonDede-Jacob-et-les-cuivres-face-a-Eddy-Louiss.jpg

Eddy Louiss, 71 ans, campé dans un fauteuil roulant, fait face à son orgue Hammond, qu’il chatouille du bout des doigts. Il partage la scène avec  Dédé Saint-Prix, flûte au bec, et Jacob Desvarieux , guitare en main et lunettes noires sur le nez. Jacob chante « Zouk la »,Eddy-Louiss-Jacob-Desvarieux.jpg accompagné de la voix de Marie-Céline Chroné, les percus de Michel Reman et Félix Brena, l’accordéon de Roland Pierre-Charles, le chaben fondamental, la basse de Just Wody, la batterie d’Arnaud Dolmen et la section cuivre composée de Fabien Mary (trompette), Xavier Cobo et Stéphane Chausse (saxo). Alain Jean-Marie attend son moment, en silence, à quelque pas de son piano. La batterie de Francis Arnaud et la contrebasse de Jean-Michel Charbonnel attendent elles aussi leur instrumentiste.

Dédé Saint-Prix enchaîne avec « Antillaise la »… Alain Jean-Marie les rejoint pour une fusion caribéo-jazz… Eddy Louiss, deux ans après son retour sur scène pour la célébration de ses cinquante ans de carrière à l'Olympia, revient samedi 22 septembre au Trianon avec un plateau improbable. « On n’a jamais été réunis comme ça, raconte l’organiste, mais on se connaît tous. Il n’y a que Jacob que je ne connaissais pas personnellement même si je le connaissais par Kassav… » « Vous êtes sûr que vous ne vous êtes pas trompé de numéro ? », lui a dit Jacob Desvarieux quand Eddy l’a appelé… « Je ne joue pas de jazz, du tout ! explique le leader de Kassav, J’aime bien mais je n’en joue pas. C’était peu probable de trouver tous ces gens là en même temps sur ce plateau parce que, soit disant on fait des musiques différentes mais on fait tous de la musique. Si tu nous mets ensemble, on doit faire de la musique et c’est ce qu’on fait là ! » « J’aime bien comme il chante », lui renvoie Eddy Louiss.

louiss portrait 7740« Kind of blue » et vidé

Eddy Louiss ne connaissait pas non plus Fabien Mary, Stéphane Chausse ou le batteur Mourad Benhamou ; il a fait leur connaissance en répétition. Avec eux et son orgue, en septet, il va rendre hommage à Miles Davis et son album « Kind of blues ». Une idée qui lui est venue quand il a revu Jimmy Cobb, le dernier dinosaure encore vivant de cet album mythique. « Une étincelle est née et chacun est venu avec son bagage », relate Pierre Louiss, fils d’Eddy et producteur de ce concert pour le label Tempo 111. Et puis cet hommage, Eddy voulait aussi en faire une fête, rejoindre même cette notion carnavalesque caribéenne des vidés. C’est alors qu’il a pensé à Dédé Saint-Prix. « Dédé, ça fait longtemps qu’on se connaît, se remémore l’artiste… dede jacobUn jour, je viens jouer en Martinique et avant d’arriver, j’entends la musique sous le chapiteau ; c’était ma composition « Canon » que Dédé jouait. La première fois que j’entendais un morceau de moi joué par un autre ! On s’est connu bien à partir de ce moment-là… » « C'est mon baptême », s'enflamme Dédé qui a emmené avec lui l'accordeoniste fondamental et les autres musiciens antillais. « J’écoutais Eddy Louiss quand j’ai commencé la musique », avoue Arnaud Dolmen qui connaît parfaitement son duo avec Michel Petrucciani. « On prend du plaisir à faire de la musique en toute simplicité avec lui, ajoute Just Wody. Car, avec les grands, c’est toujours la simplicité qui est grande chez eux ! »Alain Jean MarieEntre « Kind of blue » et la Caraïbe, il y aura un autre moment de « pure jazz » avec une formation en octet et le pianiste Alain Jean-Marie. Hommage a Petrucciani et l'occasion d'entendre des compositions d'Eddy Louiss et d'Alain Jean-Marie. Ce concert a trois facettes devrait rappeler les ambiances musicales variées du club le Madras que tenait Pierre Louise, le père d’Edouard Louise, alias Eddy, dans les années 1960 à Tartane… « On oublie qu’il est Antillais mais il connaît la musique antillaise ! », s’amuse Jacob Desvarieux. « Je suis Antillais, concède Eddy Louiss, mais je suis né à Paris et je ne parle pas créole à part les trois mots que tout le monde connaît. Par contre la musique, oui, je la connais. Et ce qu’on fait ensemble, principalement, c'est de la musique ! »

FXG (agence de presse GHM)

Photos : Régis Durand de Girard

Eddy Louiss au Trianon, le 22 septembre à 20 heures


La repetition chez Planet live en images

Arnaud-Dolmen-Eddy.jpg

Eddy Louiss et Arnaud Dolmen

Alain-Jean-Marie-violoncelle.jpg

Alain Jean-Marie et Jean-Michel Charbonneleddy-Louiss.jpg

Eddy Louiss et Just Wody (et, en arriere-plan avec sa camera, Gaby Malahel après qu'il se soit soigné de sa bosse sur le crâne, gagnée à la Scène Bastille lors du concert de Do Panol).groupe-dede-saint-Prix_7693.jpg

Roland Pierre-Charles, Michel Reman, Just Wody, Felix Brena, Dédé Saint-Prix, Marie-Céline Chroné, Arnaud Dolmen et Jacob DesvarieuxRoland-Pierre-Charles.jpg

Roland Pierre-Charlesjacob-desvarieux_7471.jpg

Jacob Desvarieux et Alain Jean-Marie en attenteWody-Just.jpg

Just WodyEddy-Louiss-Roland-Pierre-Charles.jpg

Francis Arnaud, Eddy Louiss, Roland Pierre-Charles

Partager cet article

Repost 0

commentaires

birahima2 21/09/2012 18:33


ça rapporte aux investisseurs ...


http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/21/pas-de-plafond-pour-les-niches-fiscales-outre-mer_1763580_823448.html

birahima2 21/09/2012 17:56


à moins qu'on puisse écouter de la musique sur des photos.


Comment ils font les sourds ?

richard 21/09/2012 17:54


Qu'est-ce qu'il va balancer ce coup-ci le copain de Thierry, Birahima ?

thierry 21/09/2012 17:02


C'est le genre de concert qui devrait être retransmis sur le 92.6 ou sur France Ô. Malheureusement ce ne sera pas le cas. Tout le monde ne peut pas y aller.

Articles Récents