Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 10:07

Thierry Fanfant a pris le New Morning

T-Fanfant-1-photo-Alfred-Jocksan.jpgSamedi dernier, le bassiste guadeloupéen, Thierry Fanfant donnait son premier concert au New Morning. Il a dédié ses premières notes à sa fille Raphaëlle dont c’était l’anniversaire et à Emma.

Nous l’avons vu accompagner les autres, être très demandé sur la scène internationale. Cette fois, c’était bien lui, Thierry Fanfant, le dirigeant d’un trio composé de son frère Jean-Philippe et du pianiste David Fakeure dès les premières notes le ton est donné, la dimension musicale est placée sur orbite. David-Fakeure-Alfred-Jocksan.jpgAutour de lui, des proches, une famille composée de gens formidables tels Mario canonge, Dominique Taulliaut, Patrick Boston, Didier Duboscq (pour un duo de basse), Thierry Vaton et Thibo Hien et les voix sublimes de Tricia Evy, Kareen Guiock, Erick Pédurand et Tony Chasseur. C’était un concert autour de son dernier album, « Simé Lanmou » qui a fait vibrer les cœurs des spectateurs et  des invités… Même Kasa, le responsable de la sécurité du lieu et bras droit de la patronne est venu saluer l’excellence du Guadeloupéen. Jean-Philippe-Fanfant-5-Alfred-Jocksan.jpg« Je suis heureux et émerveillé d’être là avec vous ce soir. C’est ma première grande salle, merci d’être venus. » Avec  son trio et ses invités, Thierry a  fait  voyager le public dans son pays, la Guadeloupe, et les pays voisins... Une ballade pour les fêtes, une promenade pour l’amour. Pour lui qui a commencé la musique par le gwo ka, la présence de Dominique Taulliaut, avec son tambour s’impose. Jean-Philippe-David-et-Thierry--loge-new-Morning-A-Jocksan.jpg« Je vais vous jouer un morceau qui me tient particulièrement à cœur, un morceau qui s’appelle « Pièce d’Inde ». Je vous explique pourquoi. J’ai invité des musiciens de l’océan Indien, d’Afrique, des Antilles, et des Sud Américains ; j’ai cherché le lien qui nous unissait et tout naturellement c’était l’esclavage, c’était la valeur de l’esclave et la valeur de l’esclave était exprimée en pièce d’Inde ».  Kareen Guiock vient chanter «  l’ecorce d’un citron vert »…  Avec Thierry Fanfant, la musique est une histoire de famille et les rythmes, rudes et puissants,  restent immortels.

Alfred Jocksan (agence de presse GHM)


Tricia, une voix passionnante

Tricia-Evy-une-voix-pour-demain-photo-Alfred-Jocksan.jpgTricia Evy  Porlon est née en 1984 à Bondy (93). elle a suivi sa scolarité en Guadeloupe de trois ans à  vingt deux ans, au Moule. La jeune Tricia Evy est passée de la biologie à la musique en passant par le droit immobilier. Depuis mars 2010, elle est la nouvelle voix  du jazz créole.  « Quand il a fallu choisir entre la comptabilité, la fiscalité et la musique, mon hésitation n’a pas été très longue. »  Elle a fait sensation sur scène en accompagnant Thierry Fanfant.  Sa voix modulable et suave donne la chair de poule quand elle interprète Elaw. Elle a de qui tenir… Son papa et sa maman écoutaient les grands voix du jazz américain, tels Ella Fitzgerald , Louis Armstrong  mais aussi Georges Brassens. Elle est fière de dire que la musique du pays l’a aidée dans le jazz. « J’utilise pour mon jazz ce que j’ai appris en écoutant la musique de mon, mais avec ma touche caribéenne, antillaise… »  La petite voix créole, prometteuse, deviendra grande.  Depuis son premier concert, jazz-biguine avec David Falkeure, Xavier Richardo et Thierry Fanfant, elle a eu le déclic. Et,  Aujourd’hui, les dates s’accumulent sur son carnet de rendez vous.


Thierry-Fanfant-la-contrebasse--Alfred-JOCKSAN.jpgITW Thierry Fanfant

" Je fais juste de la musique "

Comment avez-vous vécu votre première scène du New Morning ?

C’est extraordinaire pour mon premier New Morning, très émouvant. De plus, j’avais énormément d’amis dans la salle, beaucoup de gens que j’aime. Je me sentais bien, en famille et soutenu.

Qu’est ce qui vous a marqué ?

Il y avait de l’émotion, de la tendresse, de la douceur. Et, surtout les  sourires, les sourires du public, les sourires des musiciens, la bonne humeur, le partage, un ensemble  précieux.

Etonnant-couple--photo-A-Jocksan.jpgPièce d’Inde, votre composition qui rend hommage à l’esclavage, a-t-‘elle été pensée depuis longtemps ?

C’est devenu une évidence au moment du casting. Quand les musiciens se sont réunis et je me suis rendu compte qu'il y avait des musiciens des quatre continents et que c’était des destinations d’esclaves. A partir de là, c’est devenu une évidence et le titre pièce d’inde est venu assez rapidement.

Comment qualifiez-vous votre musique ?

C’est simplement de la musique.  Mais, il est vrai que ma racine est caribéenne. Et, je suis guadeloupéen  d’origine.  Je suis très ancré à mes rythmes, mais aussi très ouvert à ce qui se passe ailleurs. D’abord, dans un premier, autour de moi, puis dans les iles environnantes et dans le reste du monde.

Votre dernier opus « Thierry Fanfant, Simé Lanmou » est-il un tournant dans votre carrière ? Il est très jazzy…

Je dirai qu’il est plutôt acoustique. Qu’est ce que le jazz ? C’est de la musique et moi je fais juste de la musique. Mais, il y a une évolution qui se fait avec la maturité. C’est comme les cheveux gris, on s’en sert, on s’en sert.

Comment Thierry Fanfant voit il la musique de demain aux Antilles ?

C’est difficile à dire. Mais, j’espère qu’elle évoluera. En tout cas, il y a plein de tendances, plein de jeunes  qui  font des choses très intéressantes. Je suis très confiant parce qu’on a des musiciens de valeurs  et des gens de grands talents. J’ai vraiment  confiance dans notre musique.

Tout au long du concert vous répétiez que vous étiez en famille. C’est le cadeau que vous avez offert à votre public ?

Je l’ai dit plusieurs fois que ce soir on était en famille. Quand on est en famille on invite tout le monde. On fait des anecdotes. Sauf que là, c’était des anecdotes musicales, tout simplement.

Propos recueillis par Alfred Jocksan


 

En ImagesDominique-Taulliaut-Alfred-Jocksan.jpg

Dominique TaulliaultDuo-de-bass-entre-Didier-Dubos-et-Thierry-Fanfant-Alfred-Jo.jpg

Duo de basses entre Fanfant et DubosMario-et-Thierry-photo-Alfred-Jocksan.jpg

Mario Canonge et Thierry FanfantThibo-Alfred-Jocksan.jpg

Thibo le saxoTricia-Evy-et-Tony-Chasseur-Alfred-Jocksan.jpg

Tricia Evy et Tony ChasseurTricia-Evy-et-Kareen-Guiock-Alfred-Jocksan.jpg

Pricia Evy et Kareen GuiockTricia-Evy-Tony-Chasseur-et-Erick-Pedurand-photo-Alfred-Joc.jpg

Tricia, Tony et Ericcommunion-Alfred-Jocksan.jpg

Despues la partida !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents