Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 05:38

Record d’affluence au festival bèlè et gwoka de Sarcelles

Lowi6--dans-ses-oeuvres--photo--A--Jocksan.jpgDimanche, environ 1300 personnes se sont précipitées  sous le chapiteau des Champs de foire à Sarcelles (95) pour assister à la troisième édition du festival  des musiques traditionnelles des Antilles, bèlè et gwoka, co-organisé par l’association CROMVO et  la radio Espace FM de Clichy. Un record d’affluence pour cette journée de musique traditionnelle. Le plateau annoncé était de qualité et le prix abordable.

Une-foule--immense---sous-le-chapiteau--des-champs-de-foire.jpgDeux groupes de la région étaient là pour  accompagner les artistes : « Fuzion bel ka », pour le bèlè, et le groupe « Yonnalot », pour le gwoka. Sur la scène, Lowi 6 et Bertho, Toly Reno et Serge Jupiter, Fortuna Grivalliers, venue de Sainte-Marie en Martinique, interprétant les classiques de Ti-Raoul et  Jean-Philippe Grivalliers. Francois--La-drezeau-photo-A--Jocksan.jpgEt les ex-chanteurs du groupe Akiyo, dont Jean-Pierre Coquerel, une des plus belle voix du gwoka. « C’est un plaisir, s’est exprimé ce dernier, on est un peu loin de la Guadeloupe, mais il faut emmener la culture là il où il se doit. Ici, les deux cultures sont mélangées et moi, j’aime bien ça, le bélè d’un coté et le gwoka de l’autre. Il manque la Guyane ! » François Ladrezeau, le tambouyé de Lapwent était là aussi : Fortuna-Grivalliers-la-grande-dame-de-bele-photo-A--Jocks.jpg« C’est un mélange de culture et la culture est primordiale pour un peuple. » Seul manquait à l’appel, le maitre ka, Yvon Anzala, malade, à qui son médecin a déconseillé de prendre l’avion, ont avancé les organisateurs. Mais le petit prince de la biguine, Rony Théophile était là, qui a fait admirer ses pas chaloupés du swing créole.

Gerty-et-ses-pas-de-ka--photo-A-Jocksan.jpgFortuna, la grande chanteuse de Bèlè, a vécu une surprise de taille quand elle a entendu le public reprendre en cœur sa nouvelle chanson qui fait fureur de l’autre coté de l’Atlantique : « Cocotte là crévé. » Elle impose son style et le public adhère. Son titre préféré, c’est Vers la montagne de Ti Raoul…

La musique, le chant, la danse, le son du gwoka et du Ti-bwa vibraient sous le chapiteau des Champs de foire faisant oublier les travaux gigantesques qui rendent le déplacement si difficile au cœur de la ville pour arriver du tramway.

Devant un telle foule le député maire de Sarcelle, François Puponi, est sorti de son repos dominical et  venu saluer le public pour lui dire : « Sarcelles est redevenu cette grande ville des Antilles. C’était mon souhait depuis quinze ans, que les Antillais reviennent faire la fête chez nous ! Je préfère voir les gens comme ça faire la fête surtout dans les moments difficiles que nous traversons avec la situation économique… » Y a pas de mal à faire campagne devant une foule enthousiaste et chaleureuse…

Justin-Lafilo-et-Mike-de-Espace-FM-Francois-Puponi-et-JP-Pa.jpgL’émotion se lisait dans les yeux de l’animateur d’Espace FM, Mike Rotzen, originaire de Sainte-Marie en Martinique. « J’ai remis les pendules à l’heure car il fallait que je débarque à Paris pour prendre conscience de l’importance de la culture dans la vie des hommes qui m’entouraient au pays, surtout dans ma commune… »

Jeune-danseuse-de-ka-photo-A--Jocksan.jpgChez les Antillais éloignés de leur terre natale, le besoin de culture est une demande forte. Un simple constat, depuis quelques années, le nombre croissant d’associations qui proposent des cours de danse traditionnelle… Pour mieux comprendre ce phénomène, la ville de Paris organise un colloque, le 21 octobre à l’auditorium de l’hôtel de Ville, intitulé : « L’histoire et la contemporanéité des expressions bèlè et gwoka », avec des spécialistes venus des îles. C’est peut-être nécessaire en temps de crise…

Alfred Jocksan

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents