Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 07:22

Lurel, les sénateurs et la fin des quotas sucriers

Interrogé mercredi dernier par les sénateurs de la délégation outre-mer, Victorin Lurel a évoqué la situation de la canne à partir de 2017 quand prendront fin les quotas sucriers. « Est-ce qu’il [faut] dès maintenant planter ou s’arrêter ? », a demandé le sénateur de la Réunion Paul Vergès.

Le sénateur Larcher a alors demandé au ministre la mise à disposition de l’étude sur la canne à sucre. « Quand ce sera prêt », a répondu ce dernier qui a suggéré à la délégation outre-mer du Sénat de s’emparer du dossier : « Il faut anticiper la fin de la canne et peut-être la réorientation de la canne, et du sucre, et du rhum. Il faut anticiper les évolutions. » « La fin du rhum, ça n’est pas possible ça », a rétorqué en riant Serge Larcher. « Le rhum, on voit ce que ça donne », a répondu Victorin Lurel, tout en ironie. « Il n’y a plus d’Antilles, s’il n’y a plus de rhum », l’a repris M. Larcher. « Méfiez-vous », lui a lancé M. Lurel. « On va avoir du whisky alors, très bien », a conclu le sénateur martiniquais. Cet échange, sur un ton désinvolte, est survenu vers la fin de l’audition du ministre et a vivement fait réagir les milieux agricoles réunionnais avant qu’un rhumier guadeloupéen ne s’en inquiète à son tour. Pour éviter toute mauvaise interprétation, le ministère des Outre-mer a donc réagi en précisant que « le gouvernement n’avait eu de cesse de défendre la filière depuis 18 mois, en particulier dans le dossier de la fiscalité des rhums devant l’Union européenne ». C’est ainsi qu’une évaluation de l’impact sur le secteur de la fin des quotas est en cours. « L’enjeu, ajoute le ministère est bien le confortement de la filière et ses perspectives de développement dans ce nouvel environnement ». Une manière, pour le ministre, de dire que malgré le ton badin de l’échange, la question est sous haute surveillance rue Oudinot.

FXG, à Paris

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents