Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 07:00
"Je n'ai jamais été petit"
couv.jpgSous ce titre publié aux Editions du Moment, Florent Piétrus revient sur son histoire et son enfance mouvementée avec la perte de sa maman à l'âge de 10 ans, l'abandon par son père, l'éducation à la dure en Guadeloupe par sa grand-mère dans un milieu extrêmement modeste... Ce n'est pas pour autant Les misérables de Victor Hugo, mais une belle histoire de champion ! Ici, les vestiaires et les coulisses de l'équipe de France n'ont plus (trop) de secrets. On apprend comment Florent a vécu l'éviction de son petit frère Mickaël, ses relations avec Boris Diaw et Tony Parker, et quelques anecdotes sur la vie de ce groupe champion d'Europe 2013. Une histoire émouvante, touchante et un parcours assez incroyable, le tout composé par une autre équipe, celle du champion et d'un journaliste.
16-juin-2014-3700.JPGLe premier, triple champion de France de Pro A, Florent Piétrus, est le vice-capitaine de l'équipe de France, champion d'Europe 2013, qui a également décroché le bronze en 2005 et l'argent en 2011. Actuellement au SLUC Nancy Basket, il est l'un des athlètes les plus capés du sport français. 
Le second, Romain Schué, est journaliste sportif, sans doute pas assez grand, lui, pour jouer au basket, ce qui ne l'empêche pas d'être un grand journaliste ! Après avoir débuté sa carrière au service des sports de Radio France internationale, travaillé pour le groupe Hersant Média et actuellement l'agence locale de presse, il suit depuis plusieurs années l'équipe de France de basket.
Le pitch
22 septembre 2013, l'émotion est à son comble. Tony Parker et Florent Piétrus tombent dans les bras l'un de l'autre. Avec leurs coéquipiers, ils viennent de décrocher la première médaille d'or de l'histoire du basket français. Champions d'Europe ! Avant-dernier d'une famille de sept enfants, Florent n'a pourtant pas été épargné par le destin. À dix ans, sa mère décède d'un cancer. Abandonné par son père, il est élevé à la dure par sa grand-mère, parfois à coups de bâtons ! Mais le basket va changer sa vie. Grâce à des qualités athlétiques exceptionnelles, le jeune prodige de 2,01m impressionne le club de Pau-Orthez et s'installe en métropole à quinze ans. Seul, un peu perdu dans une région inconnue, le gamin de Sainte-Anne est en proie au doute. Jusqu'à l'arrivée de son petit frère Mickaël, l'année suivante, qu'il prend sous son aile. Rapidement, tous deux deviennent les stars du championnat de France. Avec leur ami Boris Diaw, futur capitaine des Bleus, ils dominent la Pro A. Agents mal intentionnés, erreurs de jeunesse, départ manqué pour la NBA... Florent va galérer mais n'abandonnera jamais. Au fil d'un récit émouvant, on découvre cet immense champion sous un jour inattendu. Le guerrier infatigable des parquets est aussi, à 33 ans, un être sensible et généreux, soucieux de transmettre un message d'espoir aux nouvelles générations : d'un manque ou d'une souffrance, l'on peut faire une force, pour peu qu'on le décide.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents