Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 06:05

Terres de tropiques à la Foire de Paris

Le parc des expositions accueille depuis jeudi dernier et jusqu’à dimanche prochain la foire de Paris, un rendez-vous incontournables pour la diaspora antillaise de Paris.

Simeone-cyrille-et-Chantal-Loial.jpgDans le hall des Terres de Tropiques, ça ressemble un peu aux stands de l’Outre-mer du salon de l’agriculture. Mais cette fois, c’est la chambre de métiers qui est le maître d’œuvre pour ce qu’on considère comme le plus grand marché de France. Une trentaine d’exposants sont là et représentent aussi bien l’alimentaire (café, punch, bokits), le vestimentaire, le bois, les fleurs, le beauté, le bien-être et le tourisme… Chaque année, les Guadeloupéens de la région parisienne accourent pour venir se ressourcer, rencontrer des compatriotes et retrouver des goûts et des senteurs du pays. Kassav-jambon-fromage.jpgPour la première fois, la kassaverie saveur de l’Ilet Pérou à Capesterre-Belle-Eau a fait le déplacement. Siméone Cyrille en rêvait depuis longtemps et cette fois, elle a franchi le pas et l’océan ! « On est venu pour faire connaître et valoriser notre produit… » Et quand on lui parle de la lourdeur de l’investissement, elle assure se moquer du chiffre d’affaires qu’elle pourra réaliser. Mais si la Chambre de métiers participe aux frais, elle a dû investir 2 500 € pour le stand. Sur les 700 kilos de matériel qu’elle a du emporter, 500 sont à sa charge. Et la seule platine pèse déjà 140 kilos ! Le reste, c’est essentiellement de la farine de manioc. Farine-Manioc.jpgElle fait les kassaves à la demande, sur place, et le spectacle attire ! Entre ceux qui se jettent sur un produit qu’ils connaissent bien et qu’on trouve difficilement dans la région parisienne, et ceux qui, perplexes mais curieux, regardent Siméone étendre sa farine sur la platine pour en faire des galettes, il y a du monde ! Les Antillais de Paris se sont donné le mot et Siméone et son équipe ont beaucoup démarché les visiteurs de la Foire pour faire savoir leur présence. Elle fait des kassaves nature, au coco et des salées au jambon-fromage, une nouveauté ! 4 € la galette. Pour assurer toute cette production, Pierrot Cyrille, son mari, a mis trois semaines pour préparer suffisamment de farine. Pierrot préside l’association culturelle de la kassave et il fait la promotion de la 2e édition de Kassave en fête qui se tiendra dans le cadre de la fête de Capesterre-Belle-Eau le 13 août prochain.

Ti papyon Gwada

Agenda-Ti-papyon-Gwada.jpgNon loin de la Kassaverie saveur, la Chambre de métiers accueille sur son stand des élèvess du lycée Ducharmoy de Saint-Claude. Terry Vadimon, élève en 1re comptabilité, assure la promotion des agendas scolaires Ti payon Gwada. Terry est le cogérant de la société West Indies agenda school (WIAS). Ils sont huit dans l’entreprise, et mis à part Terry, tous sont en seconde des métiers de service et du secrétariat. Leur entreprise est le fruit de l’opération « entreprendre en lycée », un dispositif prévu par le rectorat pour mettre les jeunes en situation d’entrepreneur. 20 autres lycées participent à cette opération, mais le projet du lycée Ducharmoy a séduit Air France qui leur a offert le voyage, permettant ainsi de donner à leur projet la visibilité qu’autorise la Foire de Paris avec ses 7 à 800 000 visiteurs. Ils ont conçu un agenda scolaire local pour l’année scolaire 2011-2012, disponible depuis le 9 avril dernier. Vadimon-Gladys-Martial-et-client.jpg« On achète chaque année des agendas où il y a le plan du métro parisien et rien sur le pays, explique Terry, alors on a eu l’idée de créer un agenda qui valorise le patrimoine guadeloupéen. Suga, l’illustrateur, s’est chargé de la couverture, une scène de rue bien ancrée dans le style Dance hall. Le Parc national, mais surtout l’historienne du patrimoine, Gladys Martial se sont occupés de valider les contenus. Les petits entrepreneurs de Saint-Claude ont même décroché douze annonceurs à 800 € la page de pub, qui leur ont permis de financer entièrement la création et l’impression de l’agenda. 2 000 exemplaires ont été tirés et, rien qu’en 5 jours à la foire de Paris, ils en ont écoulé 300. De la graine de succès !

Lundi dernier, Marie-Luce Penchard est venu visiter l’espace Terres de tropique, et Victorin Lurel viendra jeudi. C’est ça aussi la Foire de Paris !

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents