Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 07:34

Edwin-Laupen.jpgITW Edwin Laupen, président de l’AJeG, propose de lancer un fonds de dotation pour les jeunes et les etudiants d’Outre-mer en mobilité

«  Développons la solidarité nous-mêmes avec les outils existants »

Vous avez décidé de lancer une souscription…

Notre souscription a pour but de créer un fonds d’aide d’urgence, dit fonds de dotation des jeunes d’outre-mer pour accompagner ceux qui sont en difficulté financière dans le cadre de leur formation.

Qui va abonder ce fonds ?

Les entreprises et les personnes physiques peuvent y souscrire et obtenir des réductions fiscales prévues par la loi de modernisation de l’économie de 2008. Utilisons ce qui existe pour faire jouer la solidarité ! Pour un don de 1000 euros, ça ne coûtera que 600 et ça permettra d’aider trois jeunes avec une aide ponctuelle de 300 euros. De quoi payer une facture EDF quand on s’est laissé surprendre par l’hiver métropolitain ou payer son dentiste… C’est un coup de pouce pour aider un jeune à ne pas sortir du système de formation dans lequel il est intégré. Mais nous n’aiderons le jeune en question que s’il a déjà fait toutes les démarches existantes auprès des collectivités ou des services de l’Etat qui ont des fonds disponibles pour cela. Le fonds de dotation des jeunes d’outre-mer doit être un trait d’union.

Comment les jeunes peuvent-ils connaître ces démarches préalables ?

L’information sur les parcours pour obtenir une aide sera sur le site Internet dédié* et sur des brochures que nous allons faire éditer. Les référents de l’AJeG sont déjà formés pour aiguiller les jeunes en province, en outre-mer ou à Paris. En Aquitaine, par exemple, le conseil général fournit des aides au logement… En attendant que le jeune puisse obtenir réellement cette aide, le fonds des JOM peut intervenir en relais, d’où l’idée de trait d’union.

Combien espérez-vous lever ?

Le maximum possible ! On compte beaucoup sur la billetterie du Noël solidaire que nous organisons le 13 decembre à Paris pour lancer le fonds. On a déjà atteint les 5 ou 6000 euros. Ça commence bien. L’idée, c’est qu’au lieu d’attendre que ca vienne d’en haut, nous développions la solidarité nous-mêmes avec les outils existants. Dans ce sens, ce Noël sera notre événement solidaire des Outre-mer pour les jeunes et les étudiants. Cette année, c’est notre association qui l’organise, nous espérons que l’an prochain, ce sera porté par la Martinique ou la Réunion par exemple.

Qui va garantir la bonne utilisation des fonds ?

Le fonds de dotation est un outil très contrôlé. Les comptes doivent être remis à la préfecture, être visés par un commissaire aux comptes et un expert-comptable. Par ailleurs, dans son conseil d’administration, les onze territoires seront représentés par les associations de jeunes comme l’AJeG pour la Guadeloupe ou l’ARP pour la Réunion, mais également par les collectivités à qui nous demandons de participer à la gestion du fonds avec une voix consultative mais un droit de regard.

Propos recueillis par FXG, à Paris

*www.fondejom.org sera ouvert en septembre 2014

Pour participer au Noël solidaire : nwelsolidaire@ajeg.fr

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents