Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 07:31

Un Martiniquais accusé à tord de fraude à la carte bleue par la SNCF

Il est arrivé au tribunal correctionnel de Paris accompagné de sa maman. Avec ses cheveux tirés sur le sommet par un petit chignon, ses lunettes cerclées d’écaille noire, son jean’s bleu, son gilet noir rapiécé aux coudes et ses baskets, Jérémy Dondon, Martiniquais né dans l’Hexagone, semble, malgré ses 22 ans, être encore un adolescent. Il ne comprend pas bien d’ailleurs pourquoi il est là… Son employeur, la SNCF, l’a fait comparaître pour fraude à la carte bleue après que le GIE CB a découvert que de juin à novembre 2011, 227 cartes bleues ont été piratées pour un préjudice de 100 000 €. L’enquête de police a démontré que « le point de compromission » de ces 227 CB est l’ordinateur du guichet de vente attribué à Jérémy Dondon à la gare du Nord (Paris) où il est en CDD depuis juin. « C’est injuste, je me suis battu pour ce travail », lançait-il au tribunal, mercredi dernier. Outre la découverte du lieu de compromission des cartes, Jérémy Dondon avait, en sa défaveur, une photo d’une carte bleue prise avec son smart-phone, à son guichet. « C’est une bêtise de ma part… Pour faire rêver une amie… » Or cette carte photographiée n’a jamais été fraudée. D’autres éléments sont venus peu à peu convaincre le tribunal de l’innocence de Jérémy. Ainsi, alors qu’il a été, en principe, démasqué le 1er octobre 2011, donc suspendu, les fraudes ont continué jusqu’à la mi-novembre. Malgré les assertions du supérieur de Jérémy à la SNCF et des avocats du GIE CB et des banques, Me Ursulet a obtenu du tribunal la relaxe du jeune Martiniquais. Il reste à l’avocat à faire réintégrer son client par la SNCF et, à celle-ci, de trouver le vrai coupable.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

birahima2 05/06/2012 12:14


je ne vois pas où est le mal de donner le nom, étant donné qu' en Chine, les petites gens n'ont rien à dire du tout.

céline KAMADAYE 05/06/2012 09:41


Tout d'abord c'est une bonne nouvelle qu'un innocent gagne, toutefois j'aimerais savoir si le journal France antilles et en particulier le journaliste à
demandé l'autorisation à la famille de publier le nom entier de la victime?


La seconde remarque est sur le style de l'écriture au début de l'article, le journaliste est parti dans le lyrisme en inventant une personnalité à la victime
en le décrivant comme un enfant, il serait préférable d'utiliser le mot accompagné de sa mère au lieu de sa maman je ne peux m'empêcher de penser à une phrase du genre "Le petit Nicolas est
attendu par sa maman à la caisse :)    )  la description jean rapiécé, nous ferait penser à du sous victor hugo et présenter une jeunesse sans défense, cette personne est un
jeune adulte, et le journaliste à mis sa propre perception au lieu d'une description .  Concernant le titre un jeune martiniquais, martiniquais n'est pas une nationalité, c'est un français
de la région de la Martinique si on peut dire et qui n'est pas né en Martinique. Une information n'est pas une fiction, une information n'est pas de la fiction, si le journaliste a des envies
d'écrivain qu'il fasse un livre et il pourra utiliser le mot "maman" et s'adonner à tout l'émotionnel nécessaire dans la litterature. Je repose ma question, le journal a til le droit de nommer
"l'acquité" sans lui demander au préalable son avis?

birahima2 02/06/2012 14:54


la cuenta por favor !

thierry 02/06/2012 13:21


Très belle histoire. On peut se demander pourquoi Papi est toujours debout ? Parce qu'il n'a pas de chaise.


http://www.youtube.com/watch?v=nsVHfImgQe8


Papi Sanchez, ah ah ah !

birahima2 02/06/2012 09:11


"pour faire rêver une amie"


quel Roméo !


Nadine Moreno ?

Articles Récents