Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 11:46

Serville.JPGGabriel Serville et le débat budgétaire à l'Assemblée nationale

"Ca coince au niveau de Bercy"

Stéphane Le Foll ne vous a pas répondu mardi matin sur le budget de l'Office national des forêts qui gère 90 % du foncier de l'Etat en Guyane...

La ligne budgétaire de l'ONF est en hausse de 200 euros sur un total de 600 000. Ca peut paraitre dérisoire et ridicule...

Vous avez exprimé des préoccupations sur le mal logement en Guyane et vous avez publié mercredi une tribune à ce sujet sur le site du nouvel Obs, pourquoi ?

Le logement social et la ligne budgétaire unique (LBU) sont des pierres angulaires qui, bien gérées, peuvent nous permettre de sortir de l'impasse en matière de logement. Je vois tous les désagréments occasionnés par la pénurie de logements sociaux. Ca suppose un effort financier au niveau de la LBU. Jusqu'à ce jour, la LBU est calculée au prorata des populations. On sait qu'on n'est pas très très nombreux en Guyane, mais il y a un tel  retard accumulé depuis quelques années sur les constructions qu'on ne peut plus se contenter de cette modalité de calcul. Cette ligne est insuffisamment abondée et si on veut que le BTP continue à fonctionner, il faut une dotation beaucoup plus conséquente. Nous avons besoin de 5000 logements par an ; on n'en est qu'à 6 ou 700. Il y a un différentiel négatif qui s'accumule.

Vous approuvez le relèvement du plafond de la défisc de la loi Pinel à 18 000 euros ?

C'est logique et ça va permettre de relancer la construction de logement intermédiaire.

Vous êtes intervenu aussi sur la politique des territoires mercredi...

Encore une fois, les crédits qui sont octroyés à la Guyane sont insuffisants, notamment dans le cadre de la politique de la ville. Les crédits doivent répondre davantage aux besoins exprimés par les différents maires de Guyane. Souvent on a l'impression que les ministres comprennent nos revendications, mais au niveau de Bercy, cela coince. C'est exactement ce qui se passe avec les opérations d'intérêt national de construction de logements dans Cayenne, Kourou et Saint-Laurent, le Conseil général du développement durable s'était positionné pour dire qu'il fallait absolument qu'on arrive à faire démarrer rapidement ces travaux. Il y en a pour 600 millions d'euros, selon un rapport de 2013. Pour l'instant, on ne sait pas où en sont ces projets. J'ai été reçu à Bercy il y a trois mois et personne ne sait me dire où le projet se situe... On a bien compris que c'est pour des raisons budgétaires que ces projets ont été remis au placard, mais nos populations attendent toujours de la part du gouvernement un geste fort en la matière.

GPL-et-Serville.JPGVous avez néanmoins voté le budget...

J'ai mené campagne pour François Hollande en 2012, je sais le contexte budgétaire et financier dans lequel François Hollande et son équipe ont pris les rennes du pays. Il est nécessaire qu'il y ait une forme de solidarité entre les parlementaires de gauche vis-à-vis du gouvernement. Si on se départit de cette relation de confiance, ce sera la porte ouverte à toute sorte de débandade et c'est la France entière, y compris les Outre-mer,  qui vont en souffrir.

Vous vous sentez toujours soutenu par George Pau-Langevin aujourd'hui ?

Elle a parfaitement démontré qu'elle était à l'écoute de nos revendications. Il est clair qu'elle n'est pas seule à décider et c'est pour ça qu'on invite à chaque fois la ministre à être nos porte-parole vis-à-vis de ses collègues au gouvernement pour que les message des Outre-mer soit correctement entendu.

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents