Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par fxg

Le conseil d’Etat confirme la mise à la retraite d’office du préfet Girot de Langlade

Le conseil d’Etat a rendu sa décision, lundi 27 septembre, suite à la saisine de l’ancien préfet, Paul Girot de Langlade, mis à la retraite d’office par le président de la République, le 11 septembre 2009. L’ancien préfet estimait qu’il avait été victime d’un « excès de pouvoir ». L’homme qui était, jusqu’au 14 août 2009, le coordonateur des états généraux de l’Outre-mer à la Réunion, avait d’abord été suspendu par le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, pour des propos tenus à l’aéroport d’Orly et supposés racistes, à son retour de La Réunion. A la suite de cette suspension, le préfet avait tenu par voie de presse « des propos polémiques virulents à l’encontre du ministre » qui lui ont valu la procédure disciplinaire et son aboutissement : la radiation du corps des préfets de la République. Toutd’abord, a estimé le conseil d’Etat, la procédure administrative a été bien respectée. Enfin, considérant « les propos polémiques virulents », les sages du palais royal ont considéré que Paul Girot de Langlade n’avait pas respecté son « devoir de réserve et de loyauté auquel il était tenu en tant que préfet ». Pas question donc de réintégrer l’ancien préfet.

FXG (agence de presse GHM)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

herve 29/09/2010 01:09



Connaissez vous la difference entre un train et un henarque?.....................................he bien quand le train deraille, lui il s arrete.



thierry 28/09/2010 13:38



Dire qu'il n'a pas respecté son devoir de réserve, qui consiste entre autres à ne pas porter sur "la place publique" ce qui devrait rester dans les services de sa fonction publique...C'est
laisser supposer que d'autres, au moins dans ces services ont pensé comme lui.