Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 07:00

GPL décore la Martiniquaise Gisèle Bourquin

Elle était chevalier de l'ordre national du Mérite, là voilà officier ! Mardi, la ministre George Pau-Langevin a accroché au revers du tailleur de Gisèle Bourquin la médaille bleue. Gisèle Bourquin voit ainsi récompenser son travail au sein de l'association qu'elle a créé préside depuis 2007, Femmes au-delà des mer. Cette personnalité du microcosme ultramarin parisien est née à Fort-de-France. En 1956, son père, militaire de carrière emmène sa famille à Paris, puis à Nouméa. Après son bac, elle travaille quelques temps à l'école, élémentaire de Prony, un village minier. Puis, c'est le retour à Paris pour ses études à la Sorbonne. Elle plonge dans le milieu intellectuel de la négritude, rencontre Césaire, Alioune Diop, Michel Leiris... Léon Gontran Damas l'invitera même à son mariage ! Elle part deux ans au Congo, enseigne à l'université libre de Kisangani avant de partir retrouver son époux en Iran. Elle y enseigne le français, apprend le persan et accueille même Léopold Sédar Senghor en 1976 à Teheran lors de son voyage officiel chez le Shah. Elle voyage en Inde, en Thaïlande, au Mexique, en Australie et en Nouvelle-Zélande où elle porte la parole césairienne à l'université d'Auckland. De retour dans l'Hexagone, elle se préoccupe des originaires d'Outre-mer en Ile de France, de formation professionnelle en outre-mer. En 2002, elle intègre l'équipe de Brigite Girardin au ministère de l'Outre-mer comme chargée de mission culturelle. C'est elle qui met en place le salon du livre de l'outre-mer au ministère et le stand Outre-mer du salon du livre de Paris. Elle s'interesse à la collecte d'archives et à la transmission de la mémoire... Elle participe encore aux Mariannes de la diversité... "Gisèle Bourquin, a déclaré GPL, est une figure exemplaire à l'image de celles qu'elle veut promouvoir !"

Gisèle Bourquin avoue avoir fréquenté la première fois la rue Oudinot au temps du ministre gaulliste Louis Jacquinot dans les années 1960... Et, décoration oblige, elle y était encore mardi !

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents