Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 07:30

Carton plein pour le GMZ

Le zénith dans sa configuration optimale était plein samedi soir à Paris pour le retour du concert événement de cette rentrée, le Grand méchant zouk.scene-GMZ.jpg

"Le GMZ, c'est toujours la même envie et la même joie, lance Jean-Philippe Marthély avant d'entrer en scène. Faut dire que nous sommes habitués !" Pipo.jpgL'ambianceur de Kassav aime ce moment où ses camarades s'effacent pour laisser la relève passer au premier plan le temps d'une chanson. "C'est le GMZ, mais tout le monde croit que c'est Kassav, poursuit-il, alors ça nous donne une responsabilité." C'est ainsi que Jacob a invité des jeunes comme E.Sy Kennenga (il a chanté Lov adan et Comme si), Marvin (Plus fort que tout et Coup de soleil) ou Daly. Dédé Saint-Prix est venu en ami et spectateur. Il a été plusieurs fois sur la scène du GMZ, "un grand rendez-vous et une fête" et, bien sûr, la vitrine des musiques antillaises : "Il y en a parmi nous qui sont dans la lumière et ils en font profiter à ceux qui arrivent. Dede-Saint-Prix-Thierry-Jran-Pierre-et-copain.jpgLe Grand méchant zouk, c'est de la transmission et c'est une grande famille comme les Enfoirés, mais les Enfoirés, c'est toujours les mêmes tout le temps !" Pipo le reprend à la volée : " On ne se considère pas comme des stars mais on doit faire le boulot et être à la disposition du public. Mais, attention ! On n'est pas encore le Buena Vista social club !"

Claude-Vamur.jpgAutre artiste venu en ami, l'ancien batteur de Kassav, Claude Vamur : "Ca fait belle lurette parce que les tous premiers Grand méchant zouk, j'y étais ! Le temps a passé et c'est un peu nostalgique. On a eu notre jeunesse, on a fait ce qui fallait et il faut maintenant que l'émulation continue et il n'y a que nous qui pouvons impulser ça à travers le GMZ et porter le projet de quelques jeunes."

L'honneur des jeunes

Esy-Kennenga-coulisse.jpgLes jeunes en question ont tous à la bouche le mot "honneur" à l'instar d'E. Sy Kennenga : "C'est une première et un honneur pour moi. Mon travail est reconnu par ceux qui sont présents depuis le début dans cette manifestation. C'est une vitrine très importante ! Le GMZ nous montre à nous les jeunes qu'on peut se faire nos propres vitrines puisque justement, on ne nous laisse pas l'occasion de nous exprimer sur les autres scènes de musique française. Alors on doit faire nous-même et le GMZ nous montre que c'est possible." Princess Lover qui a ouvert le bal des invités après l'introduction de Fred Caracas (Sa kay) et le coup d'envoi de Pipo (Sé Dam Bonjou). Princess-Lover.jpgPrincess Lover a ce joli mot : "Le zouk n'a pas d'âge !" Ni de frontière. L'artiste Saaphi en fait une jolie démonstration lorsqu'elle vient chanter du kizomba, accompagnée par un couple de professeurs de danse, Moun et Carole. Catherine Thélamon (Zouké light) et Daly (Delbow) se succèdent sur scène. Daly aussi est ému : " Je continue à faire mon chemin pour que les organisateurs du GMZ restent contents de mon travail et qu'ils puissent encore me réinviter." 

Les valeurs sûres du zouk

Des nouveaux donc, mais aussi les valeurs sûres des musiques antillaises : Ralph Thamar vient chanter mazurka et biguine (Fanm san chans et Fon Laryon) : Ralph-Thamar.jpg"Ce GMZ est une nécessité pour dire bonjour à nos gens !" Chris Obydol et ses deux zoukettes viennent chanter Sové Lanmou, puis, peu avant le final, Maldon. Chris-Obydol-Zouk-machine.jpgUn GMZ sans Zouk machine est-il possible ? "Evidemment, répond Chris Obydol, que le GMZ est possible sans les Zouk machine, mais quand on est là, c'est mieux !" La foule est en délire et saute sur place. Un peu en retrait dans la salle, la ministre des Outre-mer est venue assister au show accompagnée de sa fille. L'arrivée de Marvin sur scène crée de nouvelles vagues humaines. Marvin-portrait.jpgLe jeune artiste qui vient de signer chez Wagram et qui sera en tournée à la fin de l'année aux Antilles, en Guyane et dans l'océan Indien, est lui aussi honoré  d'avoir été invité : " On a encore nos preuves à faire et d'être là, à l'aube de mon Olympia, ça fait quelque chose... Jouer avec ces musiciens, ça peut paraître irréaliste ! Moi, j'ai grandi en Bretagne et j'ai suivi Kassav comme un Breton aurait suivi Kassav ! Alors se retrouver là... Et une fois sur scène, on se rend compte que ce sont juste des musiciens talentueux." Jacob-2.jpgAussi talentueux que les invités qui partagent la scène. Fred Deshaies vient chanter Krim kont la Gwadloup, Riddla vient avec son Tibidon, Luc Léandri avec Isalé ou Jean-Marc Ferdinand qui vient offrir son remake de Dis la réyé de Joby Valente ! Jocelyne Béroard, Pipo et Jacob Desvarieux font quelques interventions personnelles mais le public attend le final avec le morceau anthologique de l'histoire du Zouk, Zouk la, avec un clin d'oeil au remix de Bob Sinclar et la participation de tous les invités du GMZ !

FXG, à Paris

 


En imagesBago-2.jpg,Patrick Saint-Elie, le percuMarvin-2.jpg

MarvinPipo-scene.jpg

PipoFred-Caracas-2.jpg

Fred CaracasJocelyne-Beroard.jpg

Jocelyne BeroardPrincess-lover-2.jpg

Princess LoverSaaphi-2.jpg

SaaphiCatherine-Telamon-et-TJP-.jpg

Catherine Thélamon et Thierry Jean-PierreJacob-Desvarieux.jpg

Jacob DesvarieuxPublic-GMZ-3.jpg

Le publicSection-cuivre-Jacob.jpg

La section cuivre et JacobZouk-machine-2.jpg

Un tiers de Zouk machineSaaphi-scene.jpg

SaaphiGPL-Francois-Pinard.jpgGeorge Pau-Langevin et François PinardX-et-Telamon.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

berthe 06/10/2014 12:27


https://www.youtube.com/watch?v=k09jDrroADg


 


( pour mon pote Jean-Philippe Marthély)

Articles Récents