Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 02:36

 

11e édition du Gospel festival de Paris

Gospel.jpgPour sa 11ème édition, le Gospel festival de Paris met à l’honneur trois artistes de renom qui viendront partager la scène au casino de Paris le 10 novembre avec la prestigieuse chorale Total Praise Mass Choir. Ils sont Damita Chandler (USA), Chevelle Franklyn (Jamaïque) et Marcel Boungou (France). L’événement est sans doute l'un des plus grands rendez-vous gospel dans l’Hexagone ! Interview aimablement fourni par l'organisation.

 

DAVID et JOCELYNE GOMA, PRODUCTEURS

"Nous arrivons à remobiliser une jeunesse au bord du désespoir"

Vous organisez le GFP depuis plus de 10 ans, avec les plus grands artistes américains, quelle est votre motivation ?

Artistiquement, les conditions nous semblaient réunies pour hisser au zénith la performance de la musique gospel en France. Car comme le Jazz, le gospel a trouvé un ferment dans l’Hexagone qui nous a porté en tant que chanteurs d’abord et organisateurs ensuite. Ayant fondé la chorale Total Praise en 2001, trois ans plus tard nous étions prêts pour challenger les pointures du gospel américain contemporains. Cela afin de donner à notre ambition une scène d’envergure internationale. Il y a aussi un fondement socio-culturel et spirituel à notre démarche, car nous croyons en un renouveau des valeurs fondamentales que sont la paix, la convivialité et la foi en Dieu.

Le gospel, ça parle à qui aujourd’hui ?

Le gospel parle à tous et particulièrement à la jeunesse qui s’en est emparée comme expression de vie et d’espérance. Dans d’actuels moments d’incertitude et de doute sur l’avenir, seule la foi peut donner du zèle et même du cran pour inventer un lendemain et éviter la noyade. Le gospel incarne l’espérance d’un sursaut toujours possible. Par ce moyen, et de plus en plus, nous arrivons à remobiliser une jeunesse qui était déjà au bord de la faillite et du désespoir. Tout le monde a besoin de chaleur humaine, de foi en Dieu, de rythme et d’énergie quotidienne : c’est le dada du gospel !

En quoi ces concerts sont-ils différents ?

Comme vous le voyez le Gospel Festival de Paris est le phare d’un mouvement artistique et culturel intense. Pendant 10 ans, il a représenté le meilleur casting franco-américain du gospel contemporain. Chaque programme a toujours été différent par la diversité des pointures américaines qui nous ont visitées et l’extraordinaire vitalité du talent de Total Praise toujours renouvelé. Et l’exigeant public parisien en redemande chaque année. Cette année, tout en gardant le duo franco-américain du casting entre Damita Chandler et Total Praise, nous ouvrons le champ à la World Gospel avec l’excellente Chevelle Franklyn de la Jamaïque et notre fidèle avant-garde le grand Marcel Boungou.

Existe-t-il un gospel français ?

Oui, car le gospel vient d’Amérique mais il a fermenté dans la créativité et dans la foi des Français qui le chantent aujourd’hui. D’après notre feedback, la dynamique française du gospel, à l’instar du Gospel festival de Paris et de la Mass Choir Total Praise, fait forte impression outre-Atlantique. Mais le phénomène est bien plus large qu’il n’y paraît. Il suffit de voir tous les groupes, stages et master class de gospel qui se développent partout en France. Nous avons d’ailleurs créé une nouvelle plate-forme promotionnelle, les Gospel Célébrations, pour permettre aux groupes et artistes du gospel made in France de venir se produire devant le public. Il y a une richesse et un avenir certain à cela.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents