Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 09:05

Grand port maritime du Guyane : attention aux dauphins à bosse 

Réunie mercredi dernier l'Autorité environnementale (Ae) a émis deux avis sur le projet stratégique 2014-2018 du grand port maritime de la Guyane. Ses prescriptions visent à faciliter la participation du public et à améliorer la qualité du projet avant la prise de décision.

L’Ae a émis des recommandations sur la question de la maîtrise foncière de la zone arrière portuaire, et demandé que soient précisées les mesures envisagées pour permettre aux habitants de la zone d’habitat spontané adossée à la clôture extérieure du port, de s'installer hors des zones à risques technologiques. Cette population est estimée à 150 personnes dans une cinquantaine d’habitations précaires selon l’agence d’urbanisme et de développement de la Guyane.

L'Ae recommande encore de repenser l’articulation du projet stratégique avec le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux et le schéma régional climat, air, énergie, ainsi que le suivi de la qualité de l'eau aux abords du port et du chenal (notamment l’impact des dragages quotidiens et des pollutions éventuelles). L'Ae a également recommandé de compléter l’évaluation environnementale avec une analyse des risques accidentels et technologiques, et une analyse des impacts des aménagements, dont projet de circulation des camions de chargement, sur l’écosystème de l’estuaire du Mahury, en particulier sur les espèces protégées.

L'Ae s'est aussi penchée sur le projet des travaux de déroctage dans le port de Dégrad des Cannes. Ils visent à optimiser l’exploitation des infrastructures portuaires et améliorer la sécurité de la navigation sur les 15 km du chenal d’accès du Mahury. Ces travaux, réalisés par forage et minage mécanisé à l’explosif depuis une plate-forme de travail, prévoient notamment l’arasement (sur 1,20 m) d'un dôme rocheux long de 200 m et la suppression de pointes rocheuses dans le chenal de navigation et dans le cercle d’évitage entre les jetées des pétroliers et des minéraliers. L’Ae voudrait voir précisés les impacts de ces tirs d’explosifs sur la faune marine, dont les dauphins à bosse notamment, le niveau d’atténuation attendu du dispositif de double rideau de bulles d’air, et les mesures spécifiques pour atténuer leur effet à proximité des infrastructures portuaires. L'Ae recommande enfin d’informer le public sur la sécurité de ces tirs via les médias et de s’assurer du maintien de la qualité des eaux à moyen terme.

FXG, à Paris 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents