Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 07:07

27 artistes et deux ministres fêtent Konket à Paris

la-scene.jpgPrès de dix-huit mois après sa mort, l’esprit vivant de Guy Konket était présent au Théâtre Claude Lévi-Strauss au musée du quai Branly, dimanche à Paris. Tout ce que la capitale compte d’amateurs de ka était là. Au septième rang, une brochette de choix s’est extasiée devant les 27 artistes venus rendre hommage à l’enfant de Jabrun/Baie-Mahault. Christiane Taubira, le garde des Sceaux, était entourée de son fils et de sa collègue ministre déléguée à l’Education nationale, George Pau-Langevin, elle même à côté de Marcelle Pierrot, la préfète de Guadeloupe. Et à quatre siège, Lilian Thuram, lui aussi avec son fils. Plus loin, Jack Lang, Firmine Richard, Claude Vamur, Chantal Loïal, Marie-Camille Mounien ou France Zobda ou Ary Chalus. « Il est l'un des seuls à avoir refusé d'aider cette initiative, alors que la région, le conseil général, la mairie de Paris, Branly n'ont pas hésité », râle en le voyant arriver vers la fin, un membre de l’organisation…

nefta-e-catherine-Humblot.jpgLuc-Hubert Séjor, Likibè, en maître griot passe les plats sur scène. Sous la direction artistique de Roger Raspail et dans une mise en scène d’Antoine Leonard-Maestrati le complice de Michel Reinette, cheville ouvrière de cet hommage, Dédé Saint-Prix, admirable dans sa reprise de « Kimbé rèd », Gilbert Anastase, Tataz, le chanteur percussionniste de Pointe-Noire, membre du Balkouta de Dominique Tauliaut, Jaklin Etienne de Fanm ki ka, la comédienne Mariann Mathéus, ou Dominique Koko ont prêté leur voix aux meilleurs titres de Konket dans un véritable spectacle musical intitulé « la Gwadloup malad ». Franck-Nicolas-Jacques-Schwarz-Bart--Konket-.jpgAux gwo kas, Armand Acheron, Michel Halley, Gérard Pomer, Jony Lerond au saxo, Jacques Schwarz-Bart et aux conques et trompettes, Franck Nicolas… « Konket était ka, son, émotion », lance Likibè. Le public lui fait écho en reprenant son « Guy, Guy, Guy Konket »… Une guitare sèche, une autre électrique et une troisième, basse, un clavier et encore un piano sont disposés, prêts à l’emploi. Incessamment. Un instant vidéo, extrait du film de Caroline Bourgine, « L’âme du gwoka », révèle Konket à l’ouvrage. Les quatre tanbouyés font les répondeurs…

Final.jpgMax Diakok danse, Gérald Toto chante, vocalise, Nefta suit sur scène Catherine Humblot, anciennement journaliste culture au Monde et compagne de Guy Konket. Elle évoque la mémoire de l’artiste, « vagabond élégant… Excessif… » Nefta parle de « l’incertitude de ses concerts »... A la flûte traversière, les accompagnant, Isabelle Theuillot, sa derniere compagne. « La tè tounen », chante Tatz, ensemble de coton et panama blancs, impeccables. Dédé Saint-Prix enchaîne : « Si kostim la dorgin norman, gwoka la gwadloupéyen … » Un medley final s’ouvre avec « la Gwadloup malad ». Le public est debout, danse et frappe dans les mains.

FXG, à Paris


taubira-gadjar-GPL-Pierrot.jpgGeorge Pau-Langevin : « C’est très émouvant. C’est une musique traditionnelle, une musique dans l’âme des guadeloupéens. La faire revivre ici au cœur de Paris, c’est une très belle idée, très réussie. Ça montre aussi que l’âme antillaise, même quand les choses ne vont pas, qu’on est un peu malheureux, ça se traduit en musique dans la gaîté. Je crois qu’en cela, nous sommes tous à l’unisson. »

Christiane Taubira : « Les rythmes antillais me parlent fort et le gwoka, en particulier, renouvelé par Guy Konket, c’est ça la force de cet artiste. J’ai eu le sentiment que Guy Konket était là et ça montre à quel point il habite une génération d’artistes. »

Marcelle Pierrot, préfète de Guadeloupe : « C’est beaucoup de souvenirs agréables. C’est une belle opportunité d’etre avec des gens qui ont passé un moment avec moi à apprécier la modernité de ses propos. »

Ary Chalus, député maire de Baie-Mahault : « La salle était trop petite pour accueillir tout le monde ! Konket est un Baie-mahaultien que la ville a déjà honoré avec la place Man Sosso et Guy Konket, l’esplanade Konket et le lewoz annuel. Le lewoz des dix ans aura lieu l’an prochain à l’occasion de Jarry en fête, avec Man Sosso ! »

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

thierry 03/10/2013 18:13


Quand Mme Taubira dit que le gwoka se renouvèle c'est un peu comme dire que la 5è de beethoven se renouvèle lorsqu'elle est dans sa version disco. Le Gwo ka peut s'adapter, se sociabiliser, mais
pas se renouveler puisque c'est une musique de conservation plutôt que de conservatoire. http://www.youtube.com/watch?v=CQWqsB-RLDE 

Articles Récents