Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 08:00

Hollande vise l’égalité économique pour les Outre-mer

Dans un courrier date du 14 avril, François Hollande fait suite à une discussion entamée le 12 mars dernier avec le nouveau groupe de pression ultramarin, le CReFOM.Dalin-Martial-Karam-Delaisser-Sulpice.jpg

« Le président de la République a acté une série d’engagements qu’il avait pris oralement avec le CReFOM. » Patrick Karam, président du Conseil représentatif des Français d’Outre-mer, a rendu public, hier matin à Paris, la lettre que François Hollande lui a adressée à la suite de leur rencontre à l’Elysée le 12 mars dernier. « Vos objectifs, écrit le president, me semblent correspondre à une approche des Outre-mer que le gouvernement et moi-même partageons. » La lettre de deux pages répond point par point à toutes les problématiques soulevées par le CReFOM lors de cet entretien. « Elle détaille notre feuille de route et celle du gouvernement jusqu'à la fin du quinquennat », a déclaré Patrick Karam, heureux de cette réponse présidentielle. D’un point de vue méthodique d’abord, il observe que François Hollande les reconnaît comme un « interlocuteur privilégie et un partenaire oblige ». Ainsi François Hollande a réaffirmé sa participation au dîner du CReFOM, le 21 novembre prochain, et renouvelé son invitation à l’Elysée pour un dîner ultramarin. « Dîner de travail », précise Patrick Karam. De même, le président parrainera la fete des Outre-mer, les assises du sport ultramarin et le salon de la gastronomie ultramarine prévu en 2015.

Egalité réelle

Karam-et-Delaisser-CReFOM.jpgMais c’est sur un terrain plus inattendu que le président s’engage aux côtés du CReFOM : l’accès des Outre-mer à l’égalité réelle. « Nous espérons l’obtenir avant la fin quinquennat », ose Patrick Karam.Le président ne s’est engagé que sur le principe, pas sur un calendrier, ni sur des indicateurs précis, mais il écrit : « Après l’égalité civique et l’égalité vis-à-vis des systèmes de protection sociale, il faut viser l’égalité économique (…), même si l’égalité réelle ne peut être atteinte immédiatement. » Patrick Karam se satisferait d’un plan mesurable à 10, 20 ou 30 ans... Le président reprend les mots du CReFOM quand il parle de « réduire les écarts en termes de niveau de vie, d’emploi, de logement ou de santé »… C’est une « Révolution » pour le CReFOM qui la veut à l’égale de celles de 1848 et 1946, l’abolition et la départementalisation. Des revendication qui étaient aussi celles du mouvement social de 2009.

Les réponses du président pour parvenir à cette égalité économique sont modestes et déjà connues : « J’entends, écrit-il, préserver les dispositifs de soutien à l’économie des outre-mer comme les aides fiscales à l’investissement, notamment dans le logement social, ou encore les mesures d’allègement du coût du travail. » François Hollande affirme encore que  « la déclinaison ultramarine spécifique du pacte de responsabilité tien[dra] compte des outils existants et qui maintiennent un différentiel d’attractivité suffisant en faveur des Outre-mer ». Sur le terrain de l’emploi local, il confirme que « George Pau-Langevin (Outre-mer) et Marylise Lebranchu (Fonction publique) étudient actuellement la mise en application de plusieurs des propositions du rapport que le député Patrick Lebreton a rendu récemment ». Enfin, pour faciliter les déplacements en cas de deuil, François Hollande est favorable au rétablissement d’une aide prévue dans la loi du 21 février 2007 et supprimée par le précédent gouvernement. Il envisage son financement par redéploiement au sein de l’enveloppe continuité territoriale, « compte tenue de l’ampleur limitée des besoins ».

FXG, à Paris


Mémoire et culture

Le président a aussi répondu sur la « visibilité des outre-mer et de leurs cultures » : « Je vous rejoins sur la nécessité de réaffirmer l’identité ultramarine de France Ô, écrit-il, et d’avancer plus rapidement sur le projet de creation de cite des Outre-mer à Paris. »

François Hollande « encourage » le CReFOM à trouver « un cadre juridique incontestable » pour qu’il puisse fournir aux administrations publiques des suggestions de candidats ultramarins pour des nominations… Il ne se défausse pas, il invite le CReFOM à bien se pourvoir. Même chose avec le mot « race » dans la Constitution. François Hollande est heureux que le CReFOM « s’implique dans une campagne de conviction auprès des partis politiques qui n’ont pas mesuré toute la portée de cette réforme ».

Sur le plan mémoriel, François Hollande, qui participera aux cérémonies du 10 mai au jardin du Luxembourg, indique qu’il a demandé à George Pau-Langevin « d’étudier la possibilité de prendre un décret pour faire du 23 mai une date pleinement reconnue ». Ce jour-là, dans l’Hexagone, les descendants d’esclaves commémorent leurs aïeux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents