Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 07:00

Ambiance gueule de bois à LADOM

Alors qu’une enquête pour détournement de fonds secoue la direction de LADOM, Le JIR a rencontré quelques membres du personnel, ancien ou actuel. Enquête.

Depuis l’annonce de la mise en examen de Franck Le Métayer, directeur administratif et financier de l’agence de l’outre-mer pour la mobilité (LADOM) qui a expliqué aux policiers avoir détourné pour environ 300.000 euros d’argent public en une dizaine d’années en faisant de fausses factures, l’ambiance est morose dans les locaux de la direction de LADOM, au Carrefour Pleyel à Saint-Denis (93). « Tous sont tombés des nues, confie un habitué de la maison. Ils s’attendaient à ce qu’on leur tombe dessus pour le train de vie de la direction, pas pour des détournements ! » Nommé en juillet 2013 en remplacement de François-Xavier Bieuville (un ancien du cabinet Estrosi), Jean-Claude Cadenet (ancien de RFO et de la mairie de Paris), alerté par des collaborateurs, a lancé rapidement un audit qui a mis au jour des malversations. Un audit bienvenu puisqu’apparemment ni le contrôleur économique et financier, Jean-Baptiste Rotsen (un ancien du cabinet Penchard) ni la Cour des comptes qui n’a fait des remarques que sur l’absence de marchés publics, n’avaient rien vu …

Les personnels qui ont bien voulu parler n’ont jamais rien soupçonné de tel, mais ils ont été témoins de choses qui les choquaient. Ainsi, le directeur administratif et financier aurait accepté, après le recrutement en 2001 d’un attaché principal en charge du Fonds social européen, de prendre en charge son loyer pendant près de trois ans. Les stagiaires de LADOM qui protestaient l’an dernier contre les conditions d’hébergement proposées par LADOM apprécieront les largesses !

Aux marchés publics, comme la Cour des comptes l’a constaté, Ladom préférait les marchés négociés. Ainsi M. Le Métayer ne voulait pas travailler avec d’autres transporteurs qu’Air France. « Il n’a jamais voulu nous transmettre l’accord commercial qu’il avait passé avec cette compagnie », se souvient l’ancien responsable des marchés qui a finalement réussi à passer un appel d’offres remporté par Air Austral… Même chose avec l’agence Bourbon voyage qui, soumise à la concurrence de l’appel d’offre, a perdu son riche client. Même chose encore avec le marché informatique, confié sans mise en concurrence à la société Fidesio. Un marché évalué à 100 000 euros d’abord, puis rapidement à 400 000. « M. Le Métayer et le directeur emploi formation, Philippe Bargeot, ne voulaient pas d’un marché public malgré le montant qui le plaçait au niveau des appels d’offres européens », témoigne l’ancien responsable des marchés. Depuis le 18 juin dernier, LADOM a lancé un appel d’offres conforme pour « la réalisation de prestation d’infogérance et d’hébergement, de développement et maintenance de logiciels spécifiques ».

Classe éco pour tous

C’est incroyable ce qui a changé à LADOM depuis l’arrivée du nouveau directeur. Une de ses premières décisions a été d’imposer à tous ses cadres les déplacements aériens en classe économique et non plus en classe affaire, la fin des remboursements illimités de frais et encore la suppression des frais de taxi dont le poste comptable faisait son pesant de cacahuètes ! Un employé témoigne : « Le chauffeur était un habitué ; il m’a cité les noms de trois cadres dont il parlait comme d’amis. Quand je lui ai demandé ma fiche, il m’a dit qu’il l’enverrait directement à LADOM… »

A l’issue de l’audit qu’il a commandé, Jean-Claude Cadenet a envoyé un mail à son directeur administratif et financier avec cinq questions. Franck Le Métayer n’y a pas répondu. Il serait parti en Corse. C’est là que François-Xavier Bieuville, son ancien directeur, l’a appelé pour lui dire de rentrer. C’est lui qui l’aurait accompagné au commissariat. François-Xavier Bieuville s’est refusé à tout commentaire en raison de l’information judiciaire en cours. Jean-Claude Cadenet n’a pas donné suite non plus à nos demandes, pas plus que Marie-France Barbier, la déléguée nationale en charge du développement et de la communication de LADOM.

Alors les jeunes, toujours la même envie de devenir stagiaire de LADOM ?

FXG, à Paris


Un train de vie fastueux

De l’avis général, l’encadrement de LADOM menait un train de vie fastueux. Entre les missions de trois semaines à la Réunion dans un hôtel 4 étoiles (alors que 70 personnels de LADOM sont en poste sur place) ou au Canada, avec prolongement vacancier, les déjeuners payés avec la CB du directeur administratif et financier au restaurant gastronomique Le coq de la maison blanche à Saint-Ouen (menu de base à 32 euros) ou, en janvier 2012, chez le chef étoilé Michel Rostang dans le 17e, tout près de chez Franck Le Métayer (avec une cannette au sang à 168 euros), les caisses de champagne gardées dans le bureau du DAF, les séminaire de motivation des cadres dans un château avec champagne et macarons à profusion – trois jours de fête pour les uns, un incentive pour le DAF – ou encore le repas d’adieu fastueux au Pré-Catelan pour le départ de l’ancien directeur (bar poché ou ris de veau à 120 euros), le régime à LADOM était loin d’être maigre pour ses cadres…

Avant la nomination de Jean-Baptiste Rotsen comme contrôleur économique et financier chargé des comptes de LADOM, c’est Chantal Jarige, qui contrôlait LADOM. Cette gestionnaire, la direction l’emmenait manger au Campanil (menu à 10 euros)… Lors de son interrogatoire par la police, à la question « qu’avez-vous fait du fric ? », Franck Le Métayer aurait répondu : « J’ai bien vécu. »


LADOM a fini par envoyer un communiqué de presse

Le conseil d’administration de l’agence pour la mobilité outre-mer s’est réuni ce mardi 24 juin sous la présidence de Monsieur Michel BOYER.

Le conseil d’administration a été informé des faits récemment découverts par la direction générale à la suite des investigations qu’elle avait commanditées. Le conseil a approuvé à l’unanimité la constitution de partie civile de LADOM dans cette affaire.

Le conseil a approuvé les démarches d’audit complet qui sont lancées et a reporté à sa prochaine réunion l’examen des comptes pour 2013, lorsque la réalité des écritures aura pu être définitivement établie et certifiée par les commissaires aux comptes.

Le conseil a rappelé toutefois la confiance qu’il accorde aux agents de LADOM et réitère son soutien au directeur général dans ses démarches de clarification du fonctionnement de l’entreprise.

Le conseil a enfin rappelé son attachement au bon accomplissement des missions de LADOM, indispensables pour les jeunes ultra-marins. Il a pris acte du lancement d’un audit de l’inspection générale de l’administration pour clarifier son organisation et son fonctionnement.

Les ultra-marins bénéficiaires des prestations de LADOM continueront ainsi à bénéficier de toutes les prestations auxquelles ils peuvent prétendre. L’activité de l’agence se poursuit normalement. 

Jean-Claude Cadenet, directeur général

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents