Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 16:53

Patrick Karam : « Je pars  car je ne me renie pas »

KaramL’ancien délégué interministériel a demandé à Victorin Lurel de l’accueillir pour remettre une médaille à un président d’association et d’en est pris à Marie-Luce Penchard, sans la nommer.

Patrick Karam a profité, mercredi soir, de la remise de médaille du sport de son ami René Silo, président du club de foot de Colombes (92), La Colombienne, pour s’exprimer publiquement sur son départ de la délégation interministérielle. Accueilli pour l’occasion (pure provocation !) par Victorin Lurel au siège parisien de la Région Guadeloupe, il s’en est pris, sans la nommer, à Marie-Luce Penchard devant un parterre de présidents d’associations antillaises. Du petit lait pour le député socialiste de Guadeloupe qui n’a pas boudé son plaisir : « Lorsque mon frère m’a demandé d’accueillir l’un des nôtres… » Patrick Karam a pris rapidement la suite : « Ici, j’ai beaucoup d’amis avec qui j’ai fait campagne en 2007… » « J’étais de l’autre côté », ironise Victorin Lurel. Karam salue son hôte, le qualifiant de « meilleur d’entre nous » : « Il l’a prouvé aux élections régionales avec sa victoire écrasante contre des candidats sans légitimité, sans charisme, sans bilan. » Première flèche à l’attention de la compatriote ministre. Il évoque la crise sociale de janvier, février et mars 2009 : « Quand l’Etat était aux abonnés absents, quand les pouvoirs publics étaient en déshérence, quand on cherchait des soutiens, on n’en a vu qu’un tenir bon dans la tempête, un seul avec notre ami Jacques Gillot qui a battu le ka du redressement, c’est Victorin Lurel. » Deuxième flèche pour MLP.

Confrontation militante

Silo-Karam-Lurel.jpg« Contre ceux qui, de reniement en lâcheté, finissent par pousser aux extrêmes ceux qui les regardent trahir… » Qui vise-t-il là ? MLP ou son ami le président de la République ? Mais il en vient à son objet : « Il faut rassembler tous les Français qui refusent que le FN s’accapare d’un récit national et impose sa logique, ses idées et son timing à la République. Je pars car je ne me renie pas. J’ai été au service d’un homme mais d’abord d’une cause. Oui, je suis intransigeant, mais c’est ce qu’attendent ceux qui nous font confiance à défaut d’être renégat. » Enfin, visant Victorin Lurel, il conclut : « Nous sommes ensemble dans ce combat avec les Français de toutes origines, de toutes religions. Les patriotes vrais aiment tous les Français ! Comptez sur nous pour mener ce combat sans concession. La confrontation sera politique, intellectuelle mais sera aussi militante, sur le terrain. » Une façon pour Patrick Karam d’annoncer qu’il n’a pas pris sa retraite politique et qu’il est à nouveau libre…

FXG (agence de presse GHM)


Medaille-des-sports-de-Rene-Silo.jpgLa médaille des sports de René Silo

Silo-karam-medaille.jpgPatrick Karam avait demandé la médaille des sports pour son ami René Silo et c’est Rama Yade alors ministre des sports qui l’a accordée après la tenue des assises du sport ultramarin à Paris. René Silo, 62 ans, vient de Trois-Rivières en Guadeloupe. Il a quitté son pays pour aller travailler à la RATP, de 1970 à 2005 ! Il a été conducteur de bus, est devenu cadre et s’est même chargé de la sélection au service de recrutement. Beaucoup d’Ultramarins lui doivent leur embauche à la RATP. René a aussi été footballeur et a tâté de la DH et même de l’équipe de France des transporteurs pour un championnat d’Europe. Il a d’abord été entraîneur à La Colombienne avant d’en devenir le président en 2000. René Silo fait partie de la commission Outre-mer à la fédération française de foot.

En 2006, René Silo, comme nombre de ses amis présidents d’association, a rejoint le Collectifdom et Patrick Karam puis a fait campagne avec ce dernier pour Nicolas Sarkozy.

Karam-Silo-Lurel.jpgC’est à ces présidents d’association que René Silo a dédié sa médaille : «  Nous avons joué un rôle important lors des émeutes de banlieues en 2005. Nos associations ont permis à la communauté de rester en dehors de ces émeutes. Le rôle de ces associations n’est pas reconnue. Je suis une exception ! Rosan, Ambrosio, Passé-Coutrin… Tous méritent une médaille ! Au passage il en profite pour fustiger le CRAN et son « président des Noirs »Il achève plus gravement : « Nous avons des antillais à Paris qui sont dans le besoin et nous n’avons que peu d’Antillais engagés sur le terrain… A part nos associations. »


Ils étaient làGermain-JP-Passe-Coutrin-Lurel.jpg

Greg Germain, Jean-Pierre Passé-Coutrin et Victorin LurelGuigneraye-Blanche-Loyson.jpg

Dominique de la Guigneraye et Freddy Moyson en arrière-plan de Jimmy BlancheBassi-Karam.jpg

Eric Bassi et Patrick KaramHipocrate-Lurel.jpg

Jenny Hipocrate et Victorin LurelJean-Marc-Traventhal-Justine-Karam.jpg

Jean-Marc Traventhal-Justine du 78, membre de la ligue guadeloupéenne de football et représentant la marque Gwadaboy qui équipe la sélection de Guadeloupe depuis 2008, avec Patrick KaramLurel-Karam-Portalis.jpg

Karam présente à Lurel le président d'une association, Henri Portalis

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents