Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 07:17

La Karujet 2012 s’internationalise

Eric Paulin et Jacques Boucher ont présenté l’édition de la Karujet 2012 au salon nautique de Paris et annoncé l’arrivée d’Eurosport.

Mounien-Pastorello-Paulin-Boucher-Lequime.jpgJean-Bruno Pastorello, 7 participations, deux fois deuxième et vainqueur en 2010, a profité de la présentation de la 15e Karujet au salon nautique de Paris pour clamer sa passion pour cette manche du championnat du monde de rallye jet UIM SPES : « Je serai là en 2012 pour reconquérir mon titre perdu l’an dernier et même les années suivantes ! » Jacques Boucher et Eric Paulin, les co-présidents et organisateurs de la Karujet ont tenu à être présent au Nautic, en présence de représentants du comité du tourisme des îles de Guadeloupe, dont Josette Borel-Lincertin et Marie-Camille Mounien. Ils avaient une grosse annonce à faire sur la prochaine édition de la Karujet qui se tiendra du 29 mars au 1er avril : l’entrée en force de la chaîne sportive internationale Eurosport et son corollaire : la montée en puissance du nombre de compétiteurs. Lorsqu’elle intègre le calendrier du championnat du monde en 2006, la Karujet aligne 100 compétiteurs et cinq nationalités. Avec le renforcement de la couverture médiatique en 2012 et l’ouverture d’une compétition de jet à bras offshore en plus de celle du jet à selle dans le championnat, les organisateurs comptent sur un potentiel de 140 pilotes issus de 8 à 20 pays dont la Russie, l’Ukraine ou Porto-Rico…

Réaménagement de la plage de Viard à Petit-Bourg

jacques-Boucher.jpgPour accueillir ces pilotes et leurs machines, le maire de Petit-Bourg, qui était lui aussi au salon nautique, a indiqué : « Nous les soutiendrons comme chaque année, d’un point de vue humain, logistique et financier. » Ainsi le site de Viard, où se trouveront le paddock et le village de la course, devrait être réaménagé. Jacques Boucher, architecte et co-président de la Karujet, a indiqué que le terrain qui connaît des problèmes en cas de pluie serait drainé pour l’édition 2013, son éclairage refait tout comme son assainissement. Il est encore question d’agrandir le site qui ne fait actuellement que 3,5 ha et qui a montré ses limites (la Karujet attire tout de même 45 000 spectateurs). « On va gagner 1 ha sur le terrain en gagnant sur la végétation autour », indique Jacques Boucher avant d’ajouter : « Si on ne grandit pas, on va mourir. C’est pourquoi nous cherchons à agrandir et pérenniser l’événement. » La course aurait eu 550 000 euros de retombées économiques avec les vols, l’hébergement, les locations, l’essence, les repas et les prestataires. Le championnat offrait 600 km de parcours l’an passé. Cette année, si le parcours n’est pas encore rendu public (il faudra attendre une dizaine de jours avant de le voir sur leur site www.karujetpatenaire.com), on annonce quelque 680 km de parcours avec 272 km le 1er jour, 240, le deuxième et 140 pour les troisième et 4e jours. En sus, un parcours d’endurance de 40 minutes sera organisé le dimanche 1er avril, dernier jour de la Karujet.

FXG (agence de presse GHM)


Le parcours officiel de jet à bras

Le jeudi 29 mars, 1re étape de 35 km avec ravitaillement.

Le 30 mars, 2e étape de 22 km, 3e étape de 20 km et 4e étape de 22 km.

Le 31 mars, 5e étape de 21 km et 6e étape de 35 km avec ravitaillement.

Le 1er avril, deux manches d’une trentaine de kilomètres dont le parcours sera reconnu le prochain week-end par les organisateurs, selon une confidence Anthony Lamarre.


Trois questions à

Eric Paulin, co-président de la Karujet

Eric-Paulin.jpg« Eurosport ne vient pas gracieusement »

Est-ce important de communiquer sur la Karujet au salon nautique de Paris ?

On profite de l’opportunité du salon nautique pour rencontrer tous les pilotes qui seraient intéressés à venir. Le CTIG nous a permis de présenter cette Karujet 2012 en grandes pompes parce que la Karujet, c’est bien sur le plan local, c’est un gros succès populaire et médiatique, mais nous tenons absolument à en faire une vitrine internationale pour la Guadeloupe. La grande nouveauté, c’est l’arrivée d’Eurosport… Ca n’a pas été facile, il y a eu plus de trois mois de négociation. Maintenant, il faut finaliser, notamment sur le plan financier parce qu’Eurosport ne vient pas gracieusement. Il y aura une présentation de la Karujet, des bandes annonce diffusées dans 52 pays et ça a un coût.

Etre vu dans 53 pays, qu’est-ce que ça signifie quoi concrètement pour vous ?

Ca ne servirait à rien de faire venir Eurosport pour une course franco-française. Donc, il fallait absolument avoir des pilotes européens. Eurosport a aussi des relais aux Etats-Unis et ça permettra d’avoir des pilotes qui viennent d’Amérique centrale. Nous avons déjà des pilotes nord-américains… Ce qui compte, c’est que nous fassions une course de niveau mondial.

Combien de nationalités se retrouveront sur cette Karujet ?

Jusqu’alors, on avait 5 ou 6 nationalités mais l’objectif est d’en avoir entre 15 et 20. Pour le moment, on n’en est qu’aux pré-inscriptions, mais on a déjà 11 nationalités. On a eu la confirmation de l’Autriche, de la Grande Bretagne, du Portugal, de l’Espagne, du Mexique, des îles Caïman, des Etats-Unis, du Canada… On attend 130 pilotes !

Propos recueillis par FXG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents