Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 05:56

Krazy Kat ressort

10-01-26_PL_KRAZYKAT-01.jpgLes éditions Les Rêveurs ressortent Krazy Kat, une bande dessinée américaine (1913-1944) restée longtemps oubliée en France. Edition entièrement revue avec une traduction de grande qualité signée par Marc Voline, voici en 4 tomes, une BD d’anthologie.

L’auteur, George Joseph Herriman,  est un fils de créoles, né à la Nouvelle Orléans en 1880. Vers 1886, son père décide de déménager la famille à Los Angeles. C’est dans cette ville qu’il trouvera son premier travail, comme assistant au engreaving department (service de photogravure) pour le Los Angeles Herald.

1902, George Herriman se marie à Los Angeles puis revient à New York, qui après avoir débuté au World de Pulitzer, est passé au Daily News en janvier 1904, en est débauché en avril par Rudolph Block, cartoon editor des comics Hearst, qui l’intègre à la rédaction du New York Journal comme dessinateur sportif.

William Randolph Hearst (citizen Kane), magnat de la presse écrite est un admirateur de l’oeuvre d’Herriman et le soutiendra jusqu’à sa mort. Il lui ouvre des portes pour produire des strips dans ses journaux.

En 1910, la publication de Dingbat Family va enclencher l’histoire pour Krazy Kat. C’est en bas de ce strip qu’il commence à donner vie à une souris et un chat, jusqu’en 1913, date à laquelle ce strip de bas de page portera officiellement le nom de Krazy Kat.

Herriman va alterner la publication de nombreux strips - Baron Bean ; Mary’s Home from College ; Now Listen, Mabel ; Stumble Inn ; Us Husbands ; Mistakes Will Happen ; Embarassing Moments, avec ceux de Krazy Kat avant qu’il ne se consacre définitivement à ce dernier.

Né dans la presse des années 1910, ce strip disparaîtra avec son auteur en 1944, après une présence de plus de 30 ans dans les quotidiens et les journaux du dimanche.

Si Krazy Kat n’a jamais rencontré le grand succès public lorsqu’il était édité dans les journaux, ce strip est reconnu aujourd’hui comme l’un des plus beaux jamais dessinés.

 


La BD

KrazyKat-couv.jpgGeorge Herriman a situé l’histoire de ses trois personnages Krazy Kat, un chat dont le sexe est inconnu, Ignatz Mouse et un chien, le Sergent Pupp (Officer Pupp) dans le comté de Coconino, au Nord de l’Arizona.

Krazy Kat est plein d’amour pour Ignatz Mouse qui s’en fiche éperdument et qui au contraire, à la moindre occasion lui envoie une brique à la tête que le chat prend comme une preuve d’amour. Au milieu, le Shériff de la région, Pupp essaye de coffrer la souris avant qu’elle ne parvienne à lancer sa brique.

Chaque strip est construit sur cette relation triangulaire dans les décors somptueux de l’Arizona, et parfois enchassé par des rencontres avec d’autres personnages ou des éléments naturels non prévisibles.

Mais sous cette apparence d’histoire très simple, chaque planche du dimanche explose par une mise en page inventive et un dessin toujours au service de la narration, de l’humour et de la poésie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thierry 27/10/2012 10:33


Miaou !

Articles Récents