Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 15:41

 

Tropiques mouvementées à la Goutte d’Or

outremer-goutte-d-or.jpgLe Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara s’associe à l’année des Outre-mer pour son prochain TéMA. L’équipe, portée par la volonté de partager le sens de ses actions et de sortir des schémas « public/consommateur » - « spectacle/marchandise », a imaginé de s’immerger ponctuellement et de manière approfondie, à travers des cycles thématiques, dans des territoires artistiques, pour mieux en comprendre les clés, les langages, les savoir-faire. Dédé Saint-Prix sera donc le parrain de cette édition qui a lieu du 4 au 15 mai. L’occasion de voir du carnaval avec Ethnik Groov 97, d’écouter Hermann, Erol Josué, Ti Coca ou même le DJ à l’esprit « Eugène Mona », Jaurès pour une spéciale hors les murs au bar le Xango. L’occaion aussi de voir pas de documentaires ou des fictions, ou d’assister à des conférences, des expositions.

FXG (agence de presse GHM)

Tout renseignement ci-dessous et sur le site http://www.fgo-barbara.fr/633

 


Mardi 3 mai

HORS LES MURS

Atelier Pédagogique avec Dédé St-Prix (public scolaire)

Atelier pour les élèves de 5ème du Collège Georges-Politzer (La Courneuve) en partenariat avec CHAM Musique du Monde La Courneuve. Restitution le mercredi 4 mai pour l’ouverture du TéMA Outre-mer (sous réserve)


Mercredi 4 mai

groupe-30-bis-ethnic-97.jpg11.00 Parade Carnaval avec Ethnick’ Groov. Gratuit

Déambulation dans le quartier par l’association Ethnick’97

L’association ETHNICK’97, encadrée de quelques professionnels du spectacle oeuvre pour le partage de la culture antillo-guyanaise sur ses formes les plus diverses, qui va du chanté Nwël à l’orchestre de rue. Ethnick’ Groov’ compte une soixantaine de musiciens et danseurs, tous

réunis autour d’un concept polyrythmique apportant une originalité et une nouvelle couleur au monde de la musique.

www.myspace.com/ethnick97

 

18.30 Ouverture du TéMA Outre-mer. Gratuit

Vernissage des expositions & Master class de Dédé St Prix

 

K-Bô Totems Cariba - Exposition de sculptures

Du Mercredi 4 au Dimanche 15 mai

« Les sculptures de K-Bô expriment des origines Guadeloupéennes et, dans un même mouvement esthétique, elles expriment une singularité et un universel. L’art de K-Bô repose sur une singularité identitaire, une singularité qui puise dans le mélange, une singularité qui s’ouvre sur l’autre, une singularité qui dialogue avec l’autre. » Bruno Lopez

 

Mutation - Exposition photographies de Philippe Virapin

Du Mercredi 4 au Dimanche 15 mai

Avec «Mutation», le photographe Philippe Virapin retranscrit les prouesses chorégraphiques Hip-Hop de jeunes talents de Guadeloupe. Et le photographe propose une nouvelle vision Hip-Hop. C’est l’approche des corps en mouvement dans l’espace qu’il souhaite transposer. Il choisit alors la juste lumière, les couleurs particulières de Guadeloupe, travaillées sans trucage, présentés dans l’environnement naturel de l’île. Qu’on se le dise, ces jeunes ne font pas du Hip-Hop, ils sont Hip-Hop.

www.philippe-virapin.artiste-com.com/

 

« Fond des Nègres/Fond des Blancs »

Exposition photographique/Diaporama d’E. Honorin

Du Mercredi 4 au Dimanche 15 mai

« Séparés par quelques dizaines de kilomètres, Fond-des-Nègres et Fond-des-Blancs pourraient bien résumer la singularité de la musique haïtienne: une France rêvée, greffée sur une Afrique idéalisée. En Haïti, il n’existe pas de conservatoire de musique mais la musique rurale est un véritable conservatoire du passé. Tel un boa, Haïti absorbe sans cesse ce qui l’attaque. Et cette musique métisse, cette danse de résistance continue de “marronner” dans les montagnes à la manière des esclaves qui fuyaient les plantations coloniales pour vivre en marge de la servitude. » Charles Najman.

 

DD St Prix s offre au public photo A JocksanDédé Saint Prix - Masterclass percussions afro-caraïbes - « Chouval Bwa »

Dédé Saint Prix est le représentant le plus célèbre du Chouval bwa martiniquais. Il a élevé ses rythmes à un niveau universel en les croisant avec le kompas ou le rara haïtiens, le «son» cubain, le ragga, le hip-hop ou la charanga. A partir des tambours, il s’agit de s’approprier et d’extérioriser une expression rythmique donnée à travers une pratique musicale commune faites de règles mais aussi de plaisir, d’échange, de respect et d’écoute de l’autre.

Les objectifs de cette masterclass sont de permettre à chacun :

• D’accéder au langage des percussions et à la compréhension du rythme,

• De trouver sa place dans le tempo grâce à des exercices de recherche du meilleur son et de la meilleure frappe, à la découverte de rythmes comme le chouval-bwa, la biguine, le calypso, le merengue, le mendé, le bèlè…


Jeudi 5 mai

Josue.jpg20.30 Erol Josué + Christine Salem 5/8 euros

Electro Vodou

Ayibobo ! Erol Josué est un artiste haïtien totalement original. Auteur-compositeur, chorégraphe, danseur, chanteur et prêtre vaudou, il réside actuellement entre Port-au-Prince et New York, où il officie toujours comme prêtre vaudou et donne de nombreux concerts.

Créant un pont entre tradition et modernité, Erol mixe les incantations

rituelles avec l’électro subliminal et sombre de Val Jeanty. Cet « électro-vaudou » est avant tout une présence corporelle sur scène envoûtante.

www.philippe-virapin.artiste-com.com/


Christine Salem - Maloya Hypnotique

Christine Salem s’invente sa tradition et s’impose comme une artiste incontournable. Elle transporte et sublime le maloya, musique réservée aux hommes il y a encore quelques années, mêlant sa voix chaude aux balades hypnotiques des percussions. À travers son oeuvre la chanteuse revitalise la tradition réunionnaise.

www.myspace.com/salemtradition

Christine Salem : chant, kayanm • Ary Perigone : choeurs, percussions • Vincent Philéas : choeurs, roulèr, congas • David Abrousse : djembé, dundum, tama


TeMA-Outre-Mer.jpgVendredi 6 mai

19.00 Soirée Performance et Films. Gratuit

Solitudes Martinique + Zétwal + La Noiraude + Ma Grena’ et moi

Solitudes Martinique - Performance de Véronique Kanor - 22’

Sur scène, deux écrans géants s’interpellent. Bouts de films et photographies ricochent de l’un à l’autre. Face à ces images qui s’entremêlent, la lectrice-chef d’orchestre creuse les mots comme on creuse des chemins pour pénétrer une terre meuble. Sous le poids des images et des mots d’une femme qui cherche un reflet à elle-même, qui appelle l’amour sans plus savoir si elle s’adresse à un pays ou à un

homme, la Martinique est mise en point d’interrogation plurielle.

Entre autodérision, rire, poésie et émotion, Solitudes Martinique s’ancre dans une île mouvante, dans des sentiments fragiles.

http://kanorveronique.blogspot.com

 

Zétwal - Un film de Gilles Elie-Dit-Cosaque - 52 mn, 2008

En 1974, dans une Martinique empêtrée dans des mouvements sociaux, un homme, Robert Saint-Rose, grand admirateur d’Aimé Césaire met sur pied un projet insensé : être le premier Antillais dans l’espace. Zétwal

(étoile en créole) retrace cette histoire incroyable et au delà dresse le portrait d’un homme, d’un rêve, d’une société.

 

La Noiraude – Un film de Fabienne et Véronique Kanor – Guadeloupe (2005) - 29’

Avec Daniély Francisque, Lucien Jean-Baptiste, Firmine Richard, Edouard Montoute et Ménélik

Quand Didier lui annonce la fin de leur relation, Marlène sombre dans un désarroi mais ne s’avoue pas vaincue. Après avoir broyé du noir et réinterrogé ses racines antillaises, elle trouve la solution pour faire revenir son homme comme un chien vers son maître.

 

Ma Grena’ et moi - Un film de Gilles Elie-Dit-Cosaque (2004) - 52’

La Grena’ est le surnom que l’on a donné aux Antilles à la mythique Mobylette de Motobécane. Elle s’est si bien inscrite dans le patrimoine de la Guadeloupe qu’on peut dire qu’elle en fut un temps le baromètre social. « Ma Grena’ et moi » est une ballade riche de rencontres, ou la Mobylette n’est qu’un prétexte, un fil directeur, une occasion d’ouvrir une fenêtre sur la société guadeloupéenne.

 


Samedi 7 mai

edouard-glissant-3444.jpg15.00 La Créolisation du Monde. Gratuit

Documentaire sur Edouard Glissant, par Yves Billy et Mathieu Glissant - 2010, 52’

Edouard Glissant se définit comme un poète philosophe vivant, dit-il dans « son commerce triangulaire » entre la Martinique, New York et Paris. C’est à son fils, en Martinique qu’il raconte son enfance et la géographie de cette île qui marque toute son oeuvre tant dans l’inspiration poétique que dans la révolte politique. Avec lui à New York, capitale de toutes les mixités où il enseigne la créolisation du monde et à Paris où le musée des Arts Premiers le conforte dans sa conviction de l’indispensable mélange des imaginaires et des cultures. Un philosophe révolté et poétique nous fait partager sa vision du monde.

 

16.00 Le phénomène de créolisation dansles arts, la culture et la société. Gratuit

Table ronde modérée par Sylvie Clerfeuille

Cette table ronde évoque le processus de créolisation et d’intégration de plusieurs langues en une seule nouvelle, aux Antilles et à la Réunion et mesure l’influence de ce phénomène dans la culture, la littérature, la musique, l’Histoire, l’anthropologie et les traitements psychiatriques.

Avec André Rober, directeur des éditions KA (La Réunion) ; Romuald Fonkoua, maître de conférences à l’université de Cergy-Pontoise et spécialiste de littérature antillaise ; Axel Artheron, doctorant en littérature ; Yolande Govindama, Professeur de Psychologie clinique à l’Université de Rouen ; Priska Degras, professeur à l’université de Paris III et auteur de plusieurs ouvrages dont « Littératures des Caraïbes. Haïti, Martinique, Guadeloupe, Guyane » (Broché)

 

18.00 « Musiques Résistances » Gratuit

Projection en avant première du documentaire musical d’Alice Raulo (2011), suivie d’un débat avec Dédé St-Prix, Marie-Line Dahomay, Exxos MètKakola et Marcella Perdomo

Autour de la Caraïbe, on joue de la musique pour transmettre l’histoire, dénoncer, s’exprimer... Musiques rituelles, hip-hop, blues, ou musiques électroniques, c’est un voyage à la rencontre de ceux qui chantent et luttent, aux Antilles, en Amérique Centrale et en Amérique du Sud.

Suivi d’un débat autour des « Musiques Résistances ». Discussion avec des artistes et chercheurs rencontrés lors du tournage : Dédé

Saint-Prix (Martinique), Marie-Line Dahomay (Guadeloupe), Exxos MètKakola (Guadeloupe) et Marcella Perdomo (Honduras). Échange avec ceux qui créent, étudient et transmettent des Musiques-Résistances de la Caraïbe.

www.afrocaraibes.fr

 

20.30 Hermann + Ti Coca 5/8 euros

Hermann-boucle.jpgHermann - World / Caribbean

À la croisée des cultures et des continents, Hermann porte en elle toute la diversité des musiques caribéennes. Elle « drive » sur les courants Blues, Gwoka, Folk pour créer ce qu’elle a coutume d’appeler son Magma Sonore. Avec des textes empreints de poésie, servis par un style épuré, Hermann nous fait découvrir les couleurs de son nouveau paysage musical.


Ti-Coca - Musique Traditionnelle d’Haïti

« Ti-Coca est un de ces troubadours dont les textes peuvent être à la fois tendres et virulents. Il tient à la fois du chansonnier – du genre de ces Brassens créoles locaux, et du commandeur de contredanse. Ces « commandeurs » qui étaient jadis kapo des plantations coloniales, habiles à manier le fouet, sont aujourd’hui des meneurs de danse improvisateurs hors pair qui gambadent encore sur les mélodies dans les campagnes reculées. Comme eux, Ti-Coca invoque Simbi, Esprit des mers, Erzulie, déesse de l’amour, belle femme, coquette ou Baron Samedi, Dieu des morts, avec une décontraction déconcertante. Il brouille allègrement les tiroirs du sacré et du profane. En ces temps d’anniversaire de l’abolition de l’esclavage, ce clin d’oeil gracieux et sans discours, au marronnage et son attachement ludique aux formes anciennes, font de ce Peter Pan au chapeau vissé sur le crâne, un dandy tropical au charme fou dont l’entreprise de séduction ne fait que commencer. » Emmanuelle Honorin

http://accords-croises.com/fr/artiste-bio.php?artiste_id=32


Mardi 10 mai

20.30 Kako expérience + Jeff Baillard. Gratuit

Kako expérience + Guests - Electro

Dans un subtil dosage harmonique et rythmique, les musiques traditionnelles de Guadeloupe, de Martinique et d’ailleurs fusionnent avec les sonorités modernes et les musiques électroniques. Exxos et Doub6 de Kako invitent à cette occasion Khem pour la percussion, Freepon pour le chanteur/rappeur et aussi guitariste et G’ny au chant.

www.myspace.com/kakomizik

 

Jeff Baillard avec Micky Telephe et Paulo Athanase

Trans’Bèlè

Jeff Baillard est « Digit’Alchimiste », un chercheur de sons électro-acoustiques, mixant le Bèlè rural martiniquais avec Jungle et Drum&bass dans un mix sauvage «Trans’Bèlè». Avec Micky Telephe, au tambour, et Paulo Athanase, grande voix du Bèlè, ils vous invitent à partager une musique énergique, sincère, et vivifiante, entre musiques-racines et grande sono mondiale.

www.myspace.com/jeffbaillard/

 


Jeudi 12 mai

14.30 Projection de Neg Marron de Jean-Claude Flamand Barny- 2004, 1h35’. Gratuit (Public Scolaire)

Josua et Silex, deux amis d’enfance d’une vingtaine d’années, issus d’un milieu familialet social fragilisé, traînent leur ennui en compagnie de leur bande de copainsdans un quartier populaire des Antilles d’aujourd’hui. Jusqu’au jour où ils acceptentde participer à une combine crapuleuse…

 

SANEYES

Jeune producteur d’origine martiniquaise issu du milieu hip-hop, SANEYES vient de signer une mix tape saluée haut et fort par la presse underground, « You’re Under Arrest – Détournement d’Art Mineur », en commémoration anniversaire des 20 ans de la disparition de Serge Gainsbourg.

http://saneyes.com

 

FREAKSHOW

Le duo infernal FREAKSHOW a décidé de jouer la partition pulp underground jazz dans la jungle bordéloélectrique de Paris. L’art, le rêve, défier les temps, les espaces dans une vie faite d’amour, de scandale et de Tabasco. Un nouveau souffle, une nouvelle tendance de l’art décadent avec Matthias Le Ny batteur des Rings et Julien Mezzence, jeune saxophoniste digne héritier de l’esprit de Lester Young.

www.myspace.com/freakshowofficial

 

VJ SIMBIOPTIC

Marco Calderon est un artiste mexicain installé depuis peu à Paris et plus connu sous le pseudo VJ SIMBIOPTIC. Son travail inspiré de l’audiovisuel interactif utilise divers programmes numériques, et autres supports multimédia variés, installations, motion graphics… Une performance live, organique et poétique qui brouille tous les pistes : le résultat est souvent énergique et hypnotique !!

www.marco-calderon.netwww.simbioptic.com

 

DJs SAN TACREW - (Mr Tos, Charly Sy, Lucky Buzz, David Banner, Kubik & co.)

Collectif parisien de DJs, MCs et vidéastes, le SANTACREW a fondé son succès sur un savant mélange de la culture Hip Hop et des musiques électroniques... produisant des soirées éclectiques et pleine de bonnes surprises sonores où tous les styles de la ‘Bass Music’ sont représentés. Après 6 ans de résidence au Nouveau Casino, le Santacrew s’est construit une sacrée réputation d’ambianceur de dance floor en remettant au goût du jour le concept de la soirée Mash Up. Cette fois ci le Santacrew se réunit au complet avec Charly Sy (Sayag Jazz Machine), Lucky Buzz, Mr Tos (UHT, Général Dub), David Banneret Kubik pour un DJ set à 3 platines allant du Grime/Dub Step à l’Electro en passant par le Hip-Hop, le scratch le Broken beat et la drum and bass !

www.santacrew.comwww.myspace.com/santacrew


DSC00463.jpgJeu 12 mai au Xango Bar, 4 rue Affre

20.30 I Dj Set Jaurés. Gratuit

Le « Xango Bar » invite l’association « Soulapression » pour un «Voodoo» set DJ afro-caribéen du tonnerre ! Au travers une sélection de disques rare antillais appuyée d’une exposition de pochettes vinyls d’époque, Jaurès (photo) de Soulapression vous fera goûter aux rythmes cadencés de la biguine, du compas et de la funk créole.

www.facebook.com/Soulapression

Xango 4 rue Affre 75018 Paris


Samedi 14 mai

De 20h à 5h I SÖUP SESSIONS #13. Gratuit

SÖUP (Sound öf Underground People) est une tribune dédiée aux talentsémergents de la scène underground, couvrant toutes les formes de musiqueélectro-acoustique. Ayant été produit pendant un an à L’International par lecollectif Music is Life, avec la participation complice de nombreux artistes(tels que Joachim Montessuis, Imany, Paris Suit Yourself, Kasper T. Toeplitz, Blitz The Ambassador, Krystle Warren, Rocé, Keziah Jones, Maureen Angot et bien d’autres), le Téma Outremer est l’occasion d’accueillir cette nouvelle sélection d’artistes indépendants originaires d’Outre-mer.

 

Z-STAR

Z-STAR est dotée d’une capacité artistique caméléonesque qui lui permet de se mouvoir aisément entre univers blues, électro, jazz, rock et plus encore... L’artiste Trinidadienne Z-Star désormais installée à Brighton en Angleterre, réputée pour son Voodoo Funk spirituel, a su développer une longue carrière qui l’a vu travailler avec des artistes planétaires tels que Ray Charles, Placebo, Lou Reed, Terry Callier, Paul McCartney et bien d’autres. Chacun de ses shows est une expérience unique !

www.myspace.com/z-starmusic

 

JUICE ALEEM

Vétéran de la scène hip-hop anglaise, JUICE ALEEM a su construire son jeu scénique et son profil d’agitateur avant-gardiste au sein de projets iconiques tels que Coldcut, Infesticons, Gamma et Hexstatic, la plupart souvent signé chez Big Dada/Ninja Tune. Artiste sans concession, Juice Aleem livre toujours ses mots avec sophistication et humour. Il sera notamment accompagné par le rappeur britannique, Elai Immortal, pour sa toute première apparition en France.

www.myspace.com/jerusalaam


Dimanche 15 mai

loial 718416.00 Bal Konsèr par la compagnie Difé Kako. Gratuit sur réservation

Avec l’Orchestre Live Difé Kako, accompagné des danseuses-choristes de la compagnie, le Bal Konsèr, à voir et à danser, s’inspire des répertoires traditionnels caribéens, africains et brésiliens avec l’apport musical de musiciens et artistes invités. Entraînés par les artistes de la compagnie, les spectateurs sont invités à devenir des acteurs et des ambassadeurs de la danse.

www.difekako.com

 


Du Mercredi 4 au Dimanche 15 mai

Projection de courts et moyens métrages. Gratuit

Dans le hall du Centre, découvrez une sélection de documentaires tout au long du TéMA Outre-mer en accès libre !

« Boulevard 5 février 2009 » de Christian Foret – 2009, 28 mn

Boulevard 5 février 2009, c’est le ressenti des événements de février-mars 2009 en Martinique à travers la déambulation d’un personnage dans les rues de Fort-de-France. C’est un film à la première personne, l’écho de la grève à l’intérieur d’un individu. Ce regard ouvre des pistes de réflexions plus large : sur le type de témoignage à garder pour l’histoire, sur la façon de montrer et quelquefois de mettre en scène les événements. C’est aussi une façon de dire sans dire.

« Broyage de Cannes » de Véronique Kanor – 2009, 28 mn

« La Femme qui passe » de Véronique Kanor – 2010, 19 mn

« C’est qui l’Homme ? » de Fabienne et Véronique Kanor – 2008, 26 mn

« Ballet de Man Coco » et « Répétition le Ballet de Man Coco » un film de Jean-Claude Cabo – 2001, 25 mn - Chorégraphie et interprétation GhislaineDecimus et Max Diakok et Crip Ech-Val vidéo art plastik Guadeloupe /Paris 2001

« Paroles d’Intérieur » de Christian Foret et Alain Agat- 2009, 52 mn

« Toutes les maisons, toutes les âmes de la Martinique pourraient être considérées comme les cellules d’un même corps, dévolues à un but : faire vivre ce « Pays-Martinique ». La maison Larcher, représenterait à ce titre, un lieu symbolique, avec son coeur qui bat. On pourrait dire ainsi que les manifestations extérieures pendant la grève ne constituaient à ce titre que l’écho scandé de certaines paroles d’intérieur ».

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents