Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 04:06

La Bouvet-Guyane sur le départRame-Guyane-au-Nautic.jpg

Le salon nautique de Paris était la dernière occasion de faire le point avec les 24 skippers définitivement inscrits à la Bouvet-Guyane, la transat à la rame et en solitaire qui partira le 29 janvier prochain de Dakar pour arriver quelque deux mois plus tard à Cayenne. Les bateaux vont être embarqué à Rouen, cette semaine ; ceux des Guyanais sont déjà partis depuis une semaine pour le Havre et repartiront, eux aussi, de Rouen. A partir du 18 janvier, tous les skippers et le responsable de l’organisation, Michel Horeau, seront à Dakar. Dès le lendemain, les premiers containers avec les bateaux seront livrés à N’gor où se trouveront le PC course et le camp de base. Le ballet de véhicules et de containers devrait durer jusqu’au week-end du 21 janvier où tous les canots devraient être sur le terre-plein. Virginie Durand équipera chacune des embarcations de sa balise Argos. A partir du mardi 24 janvier, auront lieu les premières mises à l’eau et les premiers essais en rade. Le petit plan d’eau de l’île de N’Gor est très paisible, mais sa sortie est très « rock’n’roll », selon Michel Horeau. Les alizés arrivent plein Nord… Les embarcations seront ensuite tractées au moins jusqu’à la pointe des Almadies pour les plus vaillants, jusqu’à l’Anse Bernard, la zone de départ, au Sud, au pied de la présidence de la République du Sénégal, pour les plus cossards !

Ils étaient 26 inscrits au prologue à Brest, ils se verront 24 en arrivant au port… Romain Mesnil a jeté l’éponge pour des raisons économiques. « Son objectif était d’être dans l’histoire, mais avait-il le feu sacré ? », s’interroge Michel Horeau… Didier Torre aurait du être le favori ; il s’est cassé le bras il y a un mois. Il lui reste deux mois de consolidation post-opératoire quand les médecins en exigent 4…

FXG (agence de presse GHM)


Notre pronosticEric-laine.jpg

On attend  pour les deux premières places Jean-Christophe Lagrange et Eric Lainé (photo). Derrière, on hésite entre Jean-Emmanuel Alein ou Remi Dupont mais on surveillera aussi Pascal Tesnières.


Petit examen rapide de l’écurie en course

Jean Emmanuel Alein-Jean-Emmanuel Alein, le Guyanais le mieux coté, est prof de gym, adepte du kite-surf, bien dans sa tête et dans l’histoire : 14/20

Remi Alnet a fait une très bonne préparation. Il a de l’expérience, du sérieux, est affûté mais pas sûr pour autant qu’il soit un winner. 14Remi alnet vient de casser une rame

-Saïd Ben Amar est le novice et le plus jeune. Outsider

-Julien Besson peut faire quelque chose de bien, mais il manque d’expérience. Outsider

-Guillaume Bodin est aussi un novice mais il s’est bien préparé. 12,5/20

-Francis Cerda a dépassé la cinquantaine ; il a peu d’expérience et a tendance à se plaindre. 10

marc Chailan-Marc Chaillan a peu d’expérience mais a travaillé sérieusement sa préparation. 13

-Frédéric Devilliers, le facteur, est agile mais il est en découverte. 12,5

-Rémi Dupont est bien dans sa tête. 14

Christophe Dupuy-Christophe Dupuy devrait tirer profit de sa formation et de son expérience d’officier de marine. 14,5

-Jean-Jacques Gautier a sans doute le meilleur bateau, très léger. Il partira en tête comme toujours, comme une fusée, mais tiendra-t-il jusqu’au bout ? Il a échoué déjà deux fois après avoir toujours été le vainqueur des prologues. Il devra surprendre. Ousider spéculatif

HG-Hidair-hauteur.jpg-Henri-Georges Hidair. Deuxième participation, on connaît sa façon tranquille de naviguer, mais il connaît le chemin de la ligne d’arrivée. 9,5

-Jean-Christophe Lagrange est un très bon voileux qui a l’expérience de plusieurs mini-transats. « Mieux vaut être bon voileux que bon rameur, le vent fait 60 % du boulot ! », signale Michel Horeau. Jean-Christophe sait régler un bateau et sera sur le coup tout de suite pour être rapidement dans le peloton de tête. 17Jean-Christophe-Lagrange.jpg

-Pierre Verdu est un bon marin. 13,5

-Pascal Vaudé a de l’expérience et a bluffé tout le monde en 2009. 13,5

Pascal Teniere-Pascal Tesnières a une très grosse condition physique et est bien dans sa tête mais une connaissance insuffisante de la mer. 12

-Benoît Souliès est très bien dans sa tête mais n’a pas d’expérience. 12

-Alain Pinguet est très bon marin. 13,5

-Pierre Mastalski n’est pas un bon marin mais il s’est très bien préparé. 13

Lionel Lucyk-Lionel Lucyk ne s’est pas bien préparé, a manqué de modestie et croit tout savoir. Lucyk est « unlucky » ! Outsider

-Christophe Letendre est pas mal préparé et connaît un peu la mer. 13

-Didier Lemoine en est à sa troisième participation, navigue en père peinard (avec Henri-Georges Hidair). 9,5

-Eric Lainé a de l’expérience ; il a fini 3e en 2009. 16

Olivia la honde-Olivia La Hondé, la seule femme de la flotte de cette édition, est une bonne rameuse et se montre à l’aise. 12,5


ITW Patrick Deixonne (azu centre sur la photo, entouré de ses favoris, Mastalski et Dupuy), participant au deux premières éditions de la Bouvet-Guyane en 2006 et 2009

Mastalski-Deixonne-Dupuy.jpg« Le podium sera difficile à conserver pour la Guyane »

Quel regard portez-vous sur les concurrents guyanais ?

Je suis content qu’il ait toujours autant de Guyanais qui participent à cette course parce que je suis un fervent défenseur de la Bouvet-Guyane car je sais que ça peut rapporter énormément à la Guyane et d’en retrouver six sur la ligne, ça fait d’autant plus plaisir.

Qui sont vos favoris dans le team guyanais ?

Amicalement, c’est Pascal Vaudé parce qu’il m’a épaulé sur la 1ère édition et on a navigué ensemble sur la deuxième. C’était du bonheur. Et puis il y a Julien Besson qui a repris mon bateau…

Et sportivement ?

Sportivement, je pense que le podium sera difficile à conserver pour la Guyane. Le niveau de course est monté. Patrick Hoyeau et Charles Bergère étaient des concurrents solides et là, dans le team guyanais, on n’a pas pas vraiment de winner, sauf peut-être Jean-Emmanuel Alain mais qui est peut-être un peu faible, psychologiquement.

Et qui voyez-vous à l’arrivée ?

Il y a une petite équipe qui se met en place avec Christophe Dupuy et Pierre Mastalski. Ce sont des gens très techniques qui ont analysé les deux premières courses, qui savent où il faut faire l’effort et à mon avis, ils peuvent faire la différence.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents