Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 07:00

Les associations ultramarines en formation chez le Défenseur des droit

La délégation à l’Egalité des chances de Français des Outre-mer se préoccupe des discriminations dont sont victimes les originaires d’Outre-mer dans l’Hexagone ; c’est d’ailleurs une des missions qui ont prévalu à sa creation par Nicolas Sarkozy en juillet 2007 après les pressions du Collectifdom. Son actuelle titulaire, Sophie Elizéon, a ainsi noué un partenariat avec le Défenseur des droits pour informer et former des associations ultramarines sur les champs de compétences, les modalités de saisine et les cas concrets résolus en faveur de l’égalité réelle dans l’accès au droit et contre les discriminations.

Jeudi après-midi, une douzaine d’associations (le Cifordom, Tous créoles !, le Cegom, Tjenbe red, le Casodom, le collectif GPX, etc…) se sont ainsi rendues au siège parisien du Défenseur des droits pour se faire présenter l’Institution (dirigée jusqu'à sa mort récente par Dominique Baudis), son réseau territorial et ses délégués en régions. Au-delà de l’explication du fonctionnement de l’Institution et de ses acteurs, les associatifs ont pris aussi quelques leçons de droit : qu’est-ce qu’un discrimination ? Les vingt critères prohibés par la loi qui permettent de qualifier une discrimination. Comment saisir le Défenseur des droits ?...

Cette première journée est la concrétisation de la convention signée le 30 septembre dernier entre Dominique Baudis et Sophie Elizéon. Mais elle a aussi été rendue possible parce que le Défenseur des droits a nommé un interlocuteur unique en charge des discriminations spécifiques dont sont victimes les originaires des Outre-mer. Deux prochaines sessions d’information et de formation devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année, en province, pour créer un lien entre les associations ultramarines en régions et les délégués territoriaux du Défenseur des droits.

Il revient aux représentants associatifs formés hier (et à ceux qui le seront demain) de relayer auprès de leurs adhérents ces informations afin de ne pas laisser démunis les éventuelles victimes de discrimination à l’emploi, au logement ou même au crédit bancaire.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents