Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 07:40

Elevage, pêche et « huiles » au stand de la Guadeloupe

Le-directeur-de-la-chambre-sur-stand-gpe.jpg« Il faut absolument qu’il y ait, à l’avenir, un restaurant capable de servir 150 a 200 couverts sur le stand Guadeloupe. » Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, a lancé cette phrase au chef de cuisine guadeloupéen, Joël Kichenin, samedi lors de sa visite au salon de l’agriculture de Paris. Cela a un coût et le ministre lui a donc suggéré de s’en préoccuper dès maintenant tout en dégustant une verrine contenant un féroce de giraumon. Auparavant, le ministre avait enregistré une émission culinaire avec Babette de Rozieres (elle sera diffusée le 7 mars). Le stand de la Guadeloupe trône au coeur hall 7-3 d’où sont rassemblées les régions de l’Hexagone et des outre-mer. 13 stands se repartissent les 200 m2 investis par la chambre d’agriculture et le Comite du tourisme. stand-banane.jpgLa délégation de la chambre est composée d’un peu moins de 20 personnes. Quant aux professionnels, ils sont une cinquantaine. « On essaie de faire en sorte qu’il y ait une meilleure représentativité de nos produits agricoles et agro-transformes », indique Marie-Françoise Noirit, chargée de mission àla chambre d’agriculture. Cette année, l’accent a été mis sur l’élevage et la pêche. Ainsi, hier matin, une conférence sur la biodiversité, l’élevage et la pêche a été donnée avec IKARE, l’institut technique pour l’élevage, Iguavie, l’interprofession de la viande et de l’élevage, Sélection créole, Capricoop et le comite des pêches. Cette thématique avait été envisagée dès l’an passée au vu de l’intérêt suscité. Cette fois, les partenaires se sont tous impliqués au sein d’un comite de pilotage.

Ayrault.jpgA l’occasion de ce cinquantième salon international de l’agriculture de Paris, le hall 1 qui accueillait traditionnellement les animaux n’a pas été ouvert. La grande ferme a été installée au rez-de-chaussée du hall 7. Une proximité qui a facilité les visites des huiles et autres officiels jusqu’aux stands des outre-mer au 2e étage. Ainsi, samedi, le president Hollande était là. Lundi, c’était le Premier ministre. Hier, on annonçait François Baroin et le president de l’Assemblée nationale, et mercredi, le ministre de l’Agriculture (qui remettra les médailles du concours général agricole)., mais aussi François Bayrou ou Jean-François Coppé.

FXG, à Paris


En images

Groseille passionStand-Groseille-Gp.jpg

Agathe Jolo et Edwige Saint-Hilaire de Capesterre-Belle-Eau sont au salon pour la première fois avec leurs groseilles pays transformées. « La plupart confondent nos groseilles avec les groseilles à maquereau », raconte Agathe. Elle propose des sirops agrémentés, des confitures et marmelades, du vinaigre de groseille, des punchs et une nouveauté, le pétillant de groseille.

La forêt privée de Sainte-RoseStand-Montella-Gp.jpg

Lucie Labeau et Frantz Montella de Bis à Sainte-Rose vantent les activités economo-touristiques (produits nature et bois bande autour de la kaz antan lontan).

Siwo batteriestand-siwo-batterie-gp.jpg

Joël Moysan n’a pas voulu dire combien de bouteilles de sirop, il a emmenées à Paris, mais « plus que l’an dernier, parce que dès le vendredi, j’avais tout liquidé ».

Café Côte sous le ventStand-cafe-copcaf-Gp.jpg

Jean-Louis Velayadon, Roland Darroso, president de la Copcaf, et Gaston Calife, president de la Case sociale antillaise de Paris et frère de cœur du précédent, ont toujours le même succès avec le café bonifieur de la Guadeloupe. Ils ont emmené 40 kilos en grains pour la dégustation et quelque 200 sachets (60 kilos) pour la vente.

Label GuadeloupeLabel-Gp.jpg

Mylène Vindex (la fille de l’ancien commissaire de Pointe-a-Pitre) et Gessica Romulus animent le stand Label Guadeloupe. Elles proposent les produits pays labellisés comme la dictame, la banuline de Phytobocaz, les produits cacaotés de Les Suprêmes, le café Copcaf, les piments de Guadepice ou les chiktayes de morue.

Tropical fleurs GuadeloupeStand-fleurs-Gp.jpg

Daniel Bienvenu et Clair Naradin commercialisent les fleurs de Trois-Rivières et Capesterre-Belle-Eau. Ils en ont emporté une tonne.

ApiguaStand-Apigua.jpg

Benoît et Mathilde Foucan-Perafibe, de Démérée à Petit-Canal, font leur premier salon. Ils proposent leur miel et assurent la vente du vinaigre de canne à sucre de La Belle Hôtesse (dont le responsable marie-galantais est parti faire le tour du salon).

Un cœur de sucre pour le melon IGPJoseph-Bassien-et-le-sucre-en-coeur.jpg

Joseph Bassien, représentant des producteurs de melons, est fier de présenter le nouveau melon Guadeloupe avec son « indication géographique protégée ». Pour accompagner cette labellisation, le sucre de terroir Guadeloupe a été emballé dans un joli cœur de papier. « Parce que l’amour est comme notre melon, dit-il, sucré ! »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents