Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 08:17

Corsaires de Guadeloupe et de Saint-Malo

Michel-Rodigneaux-Gilles-Gressier-Jean-bories-Helene-Gressi.JPGHélène et Gilles Gressier et Michel Rodigneaux ont installé à Saint-Malo une exposition sur les corsaires en Guadeloupe. Cette période connaît son apogée entre 1794 et 1810 et explique en grande partie comment et pourquoi le rétablissement de l'esclavage a été en quelque sorte instrumentalisé pour ramener à la terre tous ces marins qui étaient partis faire la course en mer. Michel Rodigneaux, jusriste gosérien, est l'auteur de cette exposition. Il a une particularité unique : il descend d'un capitaine et corsaire, Joseph Rodigneaux qui a sévi en mer contre les navires anglais et américains entre 1793 et 1815 avant de disparaître, sans doute en Amérique du Sud pour soutenir Bolivar. expo-corsaires.JPGL'exposition insiste sur la puissance de la "république corsaire" instaurée par Victor Hugues en Guadeloupe qui a poussé les Etats-Unis à créer l'US Navy ! Faut dire que les Guadeloupéens avaient saisi quelque 2000 navires ! Les auteurs de cette exposition ont pour projet de créer à Basse-Terre, ville corsaire elle aussi, un centre international de l'histoire des corsaires et de la flibuste. Cette histoire unique de la Guadeloupe est jusqu'alors enseignée aux Etats-Unis, au Canada, mais ni dans l'Hexagone ni en Guadeloupe. Ce centre devrait donc ouvrir des perspectives nouvelles. En même temps que l'exposition est montrée à Saint-Malo, elle le sera également au fort Fleur d'épée, au Gosier à partir du 12 novembre.

Pour creuser ce passionnant sujet, on se reportera sur le livre de Michel Rodigneaux, "La guerre de course en Guadeloupe aux XVIIIe et XIXe siècles ou Alger sous les Tropiques", chez Lharmattan.

FXG, à Saint-Malo

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents