Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 05:02

Jenny Hippocrate signe son 7e livre, Bienvenue sur la ligne 13

Jenny-hippocrate-Livre-couv.jpgOn connaît mieux Jenny Hippocrate, militante de la cause des drépanocytaires que l’écrivaine, quoi qu’elle ait déjà publié six ouvrages, essentiellement des romans. Cette fois, la Martiniquaise récidive avec « La chronique d’une vie souterraine », sous-titre de « Bienvenue sur la ligne 13 ». Les usagers du métro parisien connaissent bien cette ligne mal numérotée et de sinistre réputation. La ligne qui rejoint Saint-Denis dans le 9-3 à Montrouge dans le 9-2 est sur fréquentée et l’usage de ses rames aux heures de pointe est un véritable calvaire. C’est cela que raconte, dans une langue moderne qui emprunte beaucoup au vocabulaire et accents des cités multiculturelles, Jenny Hippocrate à travers le quotidien d’Aminata, dite Tata, une immigrée africaine, épouse d’un « tiercé-man » pour lequel elle n’éprouve plus guère d’amour après vingt-cinq ans de vie commune. Aminata est un « agent ni A, ni B, ni C, mais rabaissé », femme de ménage quoique diplômée de l’université et qui rêve de devenir psychologue à la RATP ! Elle connaît tout de cette ligne, « la ligne maudite […] Jenny-Hippocrate.jpgIl y a bien quatre stations qui portent le nom de saints : Saint-Denis, Saint-Ouen, Saint-Lazare et Saint-Francois-Xavier […] Mais il y a aussi la Fourche, un bident qui ressemble étrangement à l’arme du Diable. » Autre caractéristique de la ligne 13, les stations Duroc et Saint-Francois-Xavier. « On peut emprunter l’une comme l’autre. Pour l’une tu remontes une avenue, pour l’autre, tu la redescends. Au final, un point de rencontre sur le trottoir. Vous me suivez ? » Jenny Hippocrate n’en dit pas plus, mais elle pense, pour sûr, au ministère de l’Outre-mer, bien que ce soit hors sujet… De la quête d’une place assise aux pannes récurrentes des rames en passant par les incommodants effluves humains, les querelles de voyageurs, les quémandeurs, les contrôleurs ou les « accidents graves de voyageurs », la chronique de la ligne 13 de Jenny Hippocrate est un pamphlet, une véritable pétition, une lettre de réclamation à la direction de la RATP contre une ligne de métro où les usagers ne sont guère mieux traités que du bétail allant à l’abattoir. Quand on vous dit que Jenny Hippocrate est une militante !

FXG, à Paris

Aux éditions du Panthéon, 221 pages, 18,80 €

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents