Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 06:54

La route des abolitions
Le film d’Alain Maline, La route des abolitions, a été diffusé en avant-première, jeudi soir au cinéma des cinéastes à Paris.
Alain-maline.jpgSous forme de documentaire-fiction, le film raconte la route des abolitions à travers la cyclo-randonnée de Jean-Michel et Véro (Jean-Michel Martial et Keen de Kermadec), et le récit de Mombo-Jombo (Luc Saint-Eloy), l'ancêtre africain qui vivait dans le royaume des Aradas, au Dahomey. A eux trois, ils racontent la lutte de ceux qui parvinrent à délivrer l’humanité de l’abomination de l’esclavage. A chacune de leur halte (Champagney, Embermesnil, Fessenheim, fort de Joux et Chamblanc), des scènes historiques illustrent les conditions de vie des esclaves : elles sont jouées par les deux randonneurs et les enfants des écoles des villages-étapes traversés. En même temps, à Mana en Guyane, un groupe de jeunes gens descendants d’esclaves se prépare à venir à Chamblanc, en Bourgogne, lieu de naissance d’Anne-Marie Javouhey, où une forêt à la mémoire de leurs ancêtres est plantée. Le prologue du film débute à Mana en Guyane et s’achève au Panthéon. Pour cette première, de grands spécialistes de la route des abolitions (Doudou Diène de l’UNESCO, Philippe Pichot et Guy Lavaud du comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage), Philippe Martial (fils spirituel de Gaston Monnerville), des artistes comme l’écrivain et dramaturge Alain Foix, la chanteuse des Zouk machine, Chris Obydol, ont répondu présent à l’invitation d’Alain Maline et des ses comédiens. Amos-coulange-Luc-Saint-Eloy-Alain-castan.jpgTrès intéressant quant à son contenu, le film est décevant dans sa mise en scène. Certes, le tournage s’est effectué en 10 jours et confidence d’Alain Maline, « avec des bouts de ficelle » mais il pêche parfois par un discours trop didactique, voire pédagogique. Néanmoins, c’est cet aspect, justement, qui a intéressé l’Education nationale puisque le film a suscité l’intérêt des rectorats de Guyane et des régions françaises traversées par la route des abolitions, qui souhaitent en faire un support pédagogique pour les élèves de collège et de lycée. Le film sera prochainement diffusé dans Archipel, l’émission d’Elyas Akhoun (sur 1ère et sur France Ô), avant d’être rediffusé par Canal Oversea’s.
FXG (agence de presse GHM)


En imagesalain-foix-anne-liseBallyet-Philippe-Pichot.jpg

Alain Foix, auteur d'un Toussaint Louverture chez Folio, Anne-Lise Ballyet, de Kamele One consulting et organisatrice du festival Sans chaînes, et Philippe Pichot, pilote du programme de la Route des abolitions et des droits de l'Homme.Alain-Maline-Pascale-Raoux.jpg

Alain Maline et la comédienne Pascale Praouxcherlie-Toussaint-Will-Marthely-Chris-Obidol.jpg

Cherlie Toussaint, Will Marthély de Duty ice bijoux, et Christiane ObydolEliette-Golitin-Julia-Caille-Danielle-Marajo.jpg

Eliette Golitin de Guyane, Julia Caillé de Martinique, et Danielle Marajo de Guyane et MartiniqueFlore-Onissah-Guy-Lavaud.jpg

Flore Onissah,d'Africa 24, et Guy Lavaud du CPMHEAlain-Foix-Jacky-Tavernier.jpg

Alain Foix et Jacky TavernierHenriette-Sebeloue-Philippe-Martial.jpg

Henriette Sébéloué de l'association des Guyanais et des amis de la Guyane et Philippe Martial, secrétaire général de l'association des amis de Gaston Monnerville.Ion-Manciulescu-Justine-Cordet-premiere-assistante-real.jpg

Ion Manciulescu et la première assistante réalisatrice du film, Justine CordetJean-Michel-Martial-Anne-Lise-Ballyet.jpg

Jean-Michel Martial et Anne-Lise BallyetJM-Martial-Janine-Mauricer-Bellay-JF-Cordet-Helene-Camouill.jpg

Jean-Michel Martial, Janine Maurice-Bellay (EELV Région Ile de France), le préfet Jean-François Cordet, et Helène CamouillyRalph-et-Tedjee.jpg

Ralph et TedjeeMarie-Therese-lacombe.jpgLa maire-adjointe du 6e arrondissement, la guyanaise, Marie-Thérèse LacombeHenriette-Sebeloue.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pablo 01/03/2012 18:52


Mais pourquoi ne voit-on pas la belle Keen de Kermadec sur les photos ? Elle est pourtant si jolie...

thierry 07/01/2012 08:56


Avec les moyens d'Holywood on n'aurait peut-être pas eu du Spielberg...Quant à la "route des esclaves" j'imagine mal "une tournée" faire l'Afrique et la Caraïbe avant de se clôturer en
soirée rhum-boudin sur une plantation (ce qu'il en reste) aux antilles.

Articles Récents