Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 07:21

LADOM accepte de payer les loyers des stagiaires de l’AFPA de Creteil

Depuis juillet, une association défend une dizaine de stagiaires de l’agence d’Outre-mer pour la mobilité (LADOM) qui s’estiment lésés par l’AFPA de Créteil.

David-Auerbach-Chifrin.jpgAmbou❊, Jou et Daniel de Mayotte, Mylène et Stéphane de Martinique, Sébastien et Muriel de Guyane, Samantha de Guadeloupe ou Maite de la Réunion, tous stagiaires d’une formation de conseiller en insertion professionnelle, devaient avoir rendu les clés de leurs logements au centre d’accueil AFPA de Créteil, hier à midi. A l’exception de l’une qui a décroché un contrat à durée déterminée et que LADOM s’est engagée à reloger, et d’une autre enceinte et prise en charge en centre médical à Cachan, tous ont vidé les lieux et trouvé des solutions d’hébergement provisoires, souvent dans de la famille en banlieue parisienne. Cela devrait mettre un terme au conflit porté par le CEGOM, une association de soutien aux originaires d’Outre-mer, présidée par le sociologue martiniquais Pierre Pastel et animée par le militant associatif David Auerbach Chifrin (photo). « Ils sont partis entre vendredi et lundi dernier », raconte ce dernier. Depuis juillet, il se bat parce que l’AFPA et LADOM réclament à cette douzaine de stagiaires le paiement de 200 euros de loyers mensuels. Ils ont refusé de payer leurs loyers de janvier à août 2013. « La fiche logistique qui leur a été remise à leur départ de leur département indiquait qu'ils n'avaient pas à payer de loyer », précise David Auerbach Chifrin. « En mars 2013, indique Marie-France Barbier, déléguée nationale à LADOM, les stagiaires se sont plaints des conditions de l’hébergement et non de la redevance due, ce pourquoi certains ont réglé leur loyer dès le départ à l’AFPA. LADOM a  pris en compte les doléances des stagiaires en intervenant auprès de l’AFPA qui en a relogé certains d’urgence. »

Une semaine de délai

Les stagiaires ne payant pas, la direction de l’AFPA leur a demandé de quitter leurs logements au 10 septembre, date de la fin de la formation.

Finalement, le CEGOM a obtenu  à force de négociations avec Jean-Claude Cadenet, nouveau directeur général de LADOM, une semaine de délai avec un congé au 17 septembre. Si le CEGOM et LADOM se félicitent que tous les stagiaires concernés par ce conflit aient pu obtenir leur diplôme, le CEGOM estime que les stagiaires n’ont pas ete suffisamment informés des conditions de stage et de leur part de loyer. La réalité Ladom, c’est que ses contrats de formation confiés à l’AFPA excluent la prise en charge de l’hébergement contrairement aux contrats dits DGFP, qui listent des formations bien précises, et que gère aussi l’AFPA.

« C’est inacceptable de demander plus à ceux qui ont moins et qui viennent de loin », se plaint M. Auerbach Chifrin. Il a mobilisé des élus ultramarins, le sénateur Larcher, les députés Bicep et Bello, des conseillers municipaux comme Marie-Thérèse Lacombe (Paris 6e) ou Dominique Carotine, adjoint au maire de Savigny-le-Temple. Deux conseillers régionaux de Guyane, MM. Labrador et Budoc ont demandé des explications au CEGOM… « Les dossiers de ces stagiaires et tous les documents qu'ils ont signés avant leur départ de leur département d'origine les informaient qu'ils avaient un loyer à payer », persiste à dire LADOM qui a tout de même décidé de payer avec l'AFPA la totalité des loyers dus par les stagiaires. Au risque que ca crée un précédent.

FXG, à Paris

❊Les prénoms ont été modifiés


700 euros de rémunération et 200 de loyer

Le siège social de Ladom rappelle que les  stagiaires arrivés en janvier ont bénéficié d’une prise en charge totale de leurs frais de formation dans le cadre d’un marché  notifié à l’AFPA au cours du dernier trimestre 2012.

Une rémunération ou un complément de ressources leur garantissant un revenu brut de 700 € par mois conformément à l’arrêté du 18 novembre 2010 leur a été attribué afin de subvenir à leurs dépenses de loyer (environ 200 euros), de restauration et de transport, ainsi qu’une aide à l’installation d’un montant variant de 400€ à 800€ à leur arrivée. « L’ensemble des stagiaires a perçu  cette aide en janvier 2013 et aucune somme n’est plus due par LADOM à ce jour », conclut sa déléguée nationale.

Partager cet article

Repost0

commentaires

thierry 19/09/2013 18:43


Le Cegom dégomme Ladom, mais apparemment le Cegom a eu tout au plus, dans cet incident une action de médiation plus qu'une action d'avocat. Ce qui n'a pas pu faire de mal. La question : Qui paye
le loyer et les frais, notamment de communication, du Cegom  se pose .  Ce que peut ou doit ou devrait (ou pas, vue la réalité actuelle) revendiquer un ultramarin c'est un respect par l'Etat d'un
minimum de "continuité territoriale" dans le lien qui unit outremer et métropole. Adaptation de la législation, moyens de communication et de déplacements accessibles, etc. Mais au-delà, une
vision d'unité des outremer(s) doit veiller à préserver la nature de chaque entité. Autrement dit cette histoire de loyers non payés est un simple problème de gestion qui ne relève pas d'une
discrimination à l'encontre de jeunes étudiants parce qu'ils sont "ultramarins". C'est presqu'à la limite du burlesque, puisque Ladom (ex-ant) oeuvre pour la "continuité". Le bal, boudin, accrac
se transmet en "live", pas dans le "virtuel". Si le CEGOM peut améliorer la "continuité territoriale" il faudrait qu'il demande du financement.....

Articles Récents