Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 01:36

Le comptable de la chambre d’agriculture paie les pots cassés de l’équipe Ramassamy

Jugé par la Cour des comptes, le 17 février dernier, Alain Noël, comptable de la chambre d’agriculture de la Guadeloupe, a été mis en débêt, hier, pour un montant de 284 279,20 €. Il devra donc rembourser sur ses deniers personnels l’intégralité de cette somme à la chambre d’agriculture de Guadeloupe dont il est toujours l’agent comptable. Les sages de la rue Cambon ont estimé que M. Noël avait pu prouver qu’il avait utilisé correctement la procédure de commandement de payer en ce qui concerne cinq recettes non encaissées. Mais pour les cinq dépenses considérées comme payées à tort, il n’a pu se justifier. Il y avait des remboursements de frais payés à MM. Blonbou et Ramassamy (environ 3 000 €), des frais de réception (environ 2 200 €), des frais d’hôtel engagés par la chambre au bénéfice de Luc Guyot, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (environ 700 €) et encore des frais de mission, remboursés deux fois, à l’ancien président de la chambre, Maurice Ramassamy (environ 1700 €). Mais le gros des sommes dues, 277 000 €, vient de l’achat d’aliments pour les éleveurs pendant la sècheresse. Une convention avait été signée dans ce sens avec les Grands Moulins des Antilles et deux autres avec Capviande pour 660 tonnes d’aliments et de la mélasse. Alain Noël s’est justifié en affirmant qu’il s’agissait d’une opération sous mandat de la Région, mais il n’a pu prouver l’existence d’un mandat passé par la Région à la chambre d’agriculture. Lors de l’audience, les juges s’étonnaient de savoir M. Noël toujours en poste. Le président actuel de la chambre d’agriculture, Eric Nelson, a récemment déclaré à France-Antilles, que pour pouvoir payer sa dette, il valait mieux que M. Noël conservât son emploi.

FXG (agence de presse GHM)


Coûts et surcoûts de la réunion des parcs nationaux en Guadeloupe

En décembre 2008, l’établissement public, les Parcs nationaux de France (PNF), réunissait en Guadeloupe la moitié des personnels de l’ensemble des parcs nationaux. L’agent comptable de PNF, Olivier Picard, avait déboursé pour ce happening 288 828 € en règlement de factures émises par Antilles on line. Or, il a été constaté lors du contrôle des comptes, qu’il y avait une contradiction entre les prix facturés et les bordereaux de prix négociés. Le comptable aurait dû suspendre le paiement, a estimé la Cour des comptes qui jugeait hier les comptes de PNF. Pour se justifier, PNF a expliqué que ces écarts s’expliquaient par les surtaxes carburant et par des modifications de date de voyage ou de voyageurs… Ces arguments ont été balayés par le rapporteur qui a proposé à la Cour d’engager la responsabilité financière du comptable.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents